[Week-end] Les Huang Shan

Ce soir, nous nous offrons un dernier week-end prolongé en vadrouille avant notre retour en France pour les vacances. Nous prenons donc le train pour un week-end de quatre jours dans les montagnes jaunes. Ce week-end, nous l’avions déjà prévu l’an dernier à la même époque alors que mes parents étaient en Chine. Malheureusement, j’ai fait une grosse intoxication alimentaire (la seule à ce jour!) deux jours avant de partir et j’étais tellement faible qu’il nous a été impossible de partir. Nous avons donc dû tout annuler. Mais ce n’était que partie remise! 

Nous quittons donc Shanghai ce soir. Nous prendrons un train rapide qui nous emmènera dans les montagnes jaunes en quelques 4h. Nous passerons une première nuit à l’hôtel avant de commencer à découvrir ces fameuses montagnes.

Nous allons passé deux jours dans les HuangShan à proprement parler avant d’aller visiter les villages traditionnels de cette région paysanne et les plantations de thé les deux jours suivant. Nous prendrons le train de nuit lundi soir pour arriver mardi matin tôt à Shanghai. Little Miss Sunshine et moi partirons directement pour l’école, tandis que Papa Lou ramènera Little Smiling Buddha et les valises à la maison avant de partir travailler.

C’est un voyage qui nous tenait vraiment à cœur! N’hésitez pas à nous rejoindre sur Instagram pour profiter de nos photos en direct ou presque!

[Roadtrip] Fujian – Jour 2: Le parc naturel de WuYiShan

Le réveil avait été réglé sur 8h. Cela nous laissait le temps de nous reposer un peu avant de reprendre notre visite de cette belle région.

Après un rapide petit-déjeuner à l’hôtel, nous avons rejoint notre guide pour partir à la découverte du Parc Naturel de WuYiShan.

En mois de 10 minutes en voiture, nous voici arrivé. Un immense bâtiment, tout neuf, avec toutes les commodités marquent l’entrée nord du parc ainsi qu’un des points de vente des tickets d’entrée.

Comme tous les lieux touristiques chinois, tout est organisé pour le tourisme de masse. A peine entrés, nous sommes donc pris en charge par un petit train qui nous emmènera jusqu’à un point assez proche des pics rocheux que nous voulons visiter.

Après une promenade en petit train plutôt agréable, au travers des magnifiques paysages du parc…

IMG_7988.JPG

IMG_7989-0.jpg IMG_7985.JPG

Et puis une jolie promenade à pied…

IMG_8057.JPG

Ces touffes groupées de bambous s’appellent des queues de Phoenix en Chine et représente l’union de la famile

IMG_8055.JPG

Un moyen de portage ancestral, mais toujours présent dans les lieux touristiques…

IMG_8021.JPG  IMG_8017.JPG

la montée vers le Heavenly Tour Peak a été vertigineuse

IMG_8032.JPG

IMG_8029.JPG

Le pic de l’aigle

IMG_8034.JPG

Quelques 840 marches nous séparent du sommet.

IMG_8053.JPG

840 marches jusu’au somment du Heavenly Tour Peak

Avec deux enfants en bas âge à porter nous décidons de ne faire que la moitié de la montée… Mais la vue que nous avons sur le court d’eau et les théiers en contre-bas est magnifique et vaut bien les efforts fournis!

IMG_8051.JPG

Mais à mi-chemin du sommet, la vue est déja à couper le souffle!

Une fois redescendu, nous déjeunons dans un petit restaurant chinois, proche de l’embarcadère des bateaux de bambous que nous allons expérimenter dès le début de l’après-midi. 

IMG_8067

Après une relativement longue attente, – nous avions rendez-vous à 13h10 et embarquons finalement vers 14h30 – nous montons enfin sur notre embarcation de fortune et je dois bien dire que je n’étais pas rassuré!

IMG_8068

Bamboo Rafting – une embarcation de fortune – pour une belle promenade sur la rivière aux neuf coudes

Finalement, l’embarcation est plus solide qu’il n’y paraît… Même si on a eu les pieds dans l’eau l’une ou l’autre fois! Et nous ferons une magnifique promenade au fil de l’eau et des pics des WuYiShan d’un peu plus de 1h30. Nous pourrons observer des nombreux poissons, de très jolis oiseaux au corps bleu nuit et à la queue rouge, et même quelques macaques sauvages!

IMG_8070 IMG_8078 IMG_8081 IMG_8082 IMG_8083

Cette magnifique rivière au neuf coudes que nous avons pu observer de haut ce matin, nous avons la plaisir de la descendre en bateau de bambou…

IMG_8121

Vous la voyez le belvédère qui se cache tout là haut à gauche? C’est là que nous étions le matin même…

On suivit, une dernière promenade dans le parc, et notamment dans une petite ruelle commerçante, avant de rentrer à l’hôtel nous reposer un peu.

IMG_8102

A l’hôtel, pendant que les enfants faisait des roulés-boulés à deux sur les lits, Papa Lou et moi avons pris le temps de nous préparer un thé…

Et puis, nous sommes allés nous promener dans le quartier pour trouver de quoi manger. Nous sommes tombés sur un petit restaurant de rue de spécialités du Fujian qui ne payait vraiment pas de mine, mais dont les plats étaient succulent…

IMG_8108

Comme souvent en Chine, pas de carte pour commander, mais une table et des frigos avec les ingrédients à la disposition du chef. On discute avec le serveur, on voit ce qu’il est possible de faire et on commande. Le chef vient directement chercher ce qu’on  commandé en salle.

A 19h30, nous avions rendez-vous avec notre guide pour aller voir le spectacle « Tea Show » qui a lieu régulièrement dans un très joli cadre, en extérieur à WuYiShan. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre. Mais nous nous couvrons comme nous pouvons puisqu’il ne fait plus que quelques degrés à cette heure avec une humidité vraiment pénétrante…

IMG_8110 IMG_8112 IMG_8123

Finalement, le spectacle nous a enchanté. Le cadre est magnifique avec les pics rocheux en fond de scène. La présentation est originale. Les gradins des spectateurs tournent au gré des scènes pour suivre les personnages. On nous compte l’histoire du Da Hong Pao entre autre. Tout en Chinois bien sûr, mais on n’a pas forcément besoin de tout comprendre… Comme à chaque fois que je vois un spectacle en Chine, je suis abasourdie par le nombre d’artistes sur scène. Il y en avait des centaines!

Little Smiling Buddha s’est rapidement endormi contre moi, bien au chaud dans la veste de portage. Par contre, Little Miss Sunshine, fatiguée par sa journée et par la grippe a pleuré un bon moment pendant le spectacle (heureusement pour nos voisins le son du spectacle était bien plus fort que ses pleurs!) avant de s’apaiser contre Papa Lou.

Cette journée aura été riche et fatigante. Nous nous sommes tous très rapidement endormis dès notre retour à l’hôtel…


Et pour revoir l’ensemble de ce voyage:

[Roadtrip] Fujian – Jour 1: Xiamei

Ces vacances auront failli nous passer sous le nez. A 24h près, les enfants ayant tous les deux attrapés la grippe dans l’avion de notre retour de Harbin, nous n’aurions pas pu partir. Finalement, après deux jours de repos, la fièvre est retombée pour les deux et nous avons décidé de tenter le coup…

Nous avons donc pris le taxi en direction de l’aéroport juste après notre petit-déjeuner de Saint-Valentin. Nous sommes arrivés à l’aéroport tôt, afin de pouvoir y déjeuner rapidement avant notre départ.

IMG_7888.JPG

Après 1h15 de vol, nous avons atterri au milieu des montagnes à WuYiShan. L’aéroport est relativement petit et à l’air d’être partagé avec une base militaire. En atterrissant, nous avons compté des dizaines de petits avions militaires avec Little Miss Sunshine.

Dès la sortie de l’aéroport, notre guide et notre voiture nous attendaient. Ils nous ont emmené à l’hôtel afin d’y déposer notre valise. Nous sommes restés trois nuits dans le même hôtel.

IMG_7978-0.jpg

La jolie vue sur les montagnes de notre hôtel-jardin

WuYiShan est une ville, mais une des plus petites villes de Chine que nous avons visité jusqu’à présent. A peine 200 000 habitants et ô miracle aucun gratte-ciel! Ça fait du bien! A perte de vue, il y a des maisons, des complexes relativement bas (une demi-douzaine d’étages maximum), de magnifiques montagnes rocheuses et des théiers…

P1130248

Puis nous avons pris la route de Xiamei.

IMG_7896.JPG

C’est un tout petit village ancien, relativement bien préservé, mais contrairement à beaucoup de lieux touristiques chinois, c’est toujours un vrai village, où les gens habitent. La rivière qui le traverse de part en part lui donne un petit charme désuet et typiquement chinois. Les petits ponts de bois  et de pierre qui le traversent, renforcent ce côté vieillot.

IMG_7968.JPG

IMG_7915.JPG

IMG_7946.JPG

Nous avons visité les différentes maisons des quatre frères de la famille Zou ainsi que celle de la sœur de la famille. Les Zou étaient les premiers marchands du village qui ont commencé à vendre leurs thés puis à les exporter vers la Russie.

IMG_7924.JPG

IMG_7929.JPG

A l’entrée de chaque maison, un puits de lumière et de récupération des eau de pluie

IMG_7953.JPG

Une batteuse pour le riz dans une des maisons

IMG_7943.JPG

De jolies théières dans une des maisons

IMG_7931.JPG

Quelques jolis antiquités regroupés dans une des maisons

IMG_7937-1.jpg

La cuisine d’une des maisons

Xiamei est donc le point de départ de l’ancienne route du thé vers la Russie (pour le Nord) et vers Singapour (pour le Sud).

P1130252

Xiamei, départ de la route du thé

La famille Zou y est vraiment vénérée. Ils ont leur propre temple où les nouvelles générations se réunissent encore chaque année avec les villageois.

IMG_7913.JPG

Le temple de la famille Zou

D’après ce que nous a expliqué notre guide, nous sommes actuellement à la 29eme génération de Zou. Si ils sont tellement aimé, c’est qu’une fois riche ils ont fait profiter tous les villageois de leur argent en leur rendant la vie plus facile et qu’ils aident toujours encore régulièrement les villageois.

P1130250

L’autel du temple familial

Après avoir fait une belle promenade à travers tout le village, nous avons fait une petite pause dans une jolie maison de thé… On nous a servi un thé rouge chinois ainsi qu’un WuYi RouGui.

IMG_7971.JPG

Pour finir la journée, nous avons dîner au restaurant de l’hôtel.

IMG_7966.JPG

Et une fois les enfants couchés, dans la pénombre, nous avons poursuivi notre soirée en dégustant du thé…

IMG_7967.JPG

Le joli service à thé mis à disposition par l’hôtel


Et pour revoir l’ensemble de ce voyage:

[DIY] Petits cadeaux chinois

Cette année, nous avons décidé de faire des petits cadeaux typiquement chinois à la famille pour les faire profiter un peu de notre vie à l’autre bout du monde.

Ainsi, nous avons décidé avec l’aide de notre Ayi de leur offrir un joli pot de poivre du Sichuan frais en provenance direct du Sichuan. En France, il est relativement difficile de trouver du poivre du Sichuan. La plupart du temps quand on en trouve, il s’agit d’une poudre depuis longtemps éventé ou au mieux de baies vieilles et éventés elles aussi. Et pourtant le goût de cet épice ici en Chine est incomparable. Délicieusement parfumé et piquante.

C’est donc avec plaisir que j’ai cherché de jolis petits pots pour y glisser cette délicieuse épice. J’ai trouvé mon bonheur chez Ikea. J’y ai glissé les jolies baies parfumées et j’ai confectionné une jolie étiquette pour chaque petit pot.

En parallèle, nous avons découvert il y a quelques temps, les mandarines au Pu Er, ce délicieux thé fermenté du Yunnan. Papa Lou en ayant acheté un demi-kilo pour en profiter, nous avons décidé d’en offrir quelques unes à notre entourage. Le thé et les agrumes, un mélange qui ne pourrait être plus chinois… Et l’infusion qui en découle est délicieusement parfumé et rafraichissante.

Voici donc les petits cadeaux qui attendaient notre proche sous le sapin…

IMG_5405.JPG

Et vous, quels petits cadeaux attendaient vos proches au pied du sapin? 

[Un mois, un mot] Mon programme

Je ne suis vraiment pas une adepte des bonnes résolutions de début d’année. J’y pense quelques jours ou quelques semaines après les avoir prises, j’oublie, j’y reviens l’une ou l’autre fois au courant de l’année pour finalement remarquer à chaque nouvelle année qui débute que mes bonnes résolutions se renouvellent d’année en année…

Mais 2015 est une année un peu particulière pour moi, tout comme l’aura été 2014 d’ailleurs. Et une des résolutions importantes que j’aimerai prendre et à laquelle j’aimerais me tenir cette année est d’écrire. Ecrire pour le blog, écrire pour moi, écrire le roman que je rêve d’écrire depuis des années. Et ma nouvelle situation de femme d’expat me laisse enfin le temps dont j’ai toujours rêvé. Je ne veux donc pas passer à côté.

Je suis tombée il y a quelques semaines, un peu par hasard, sur un article de Marjoliemaman qui traitait d’un rituel qu’elle avait mis en place sur son blog au courant de l’année dernière. Elle avait intitulé cela: Un mois, un mot. Et je dois bien dire que son concept m’a tout de suite interpellé et parlé. J’ai donc décidé de me l’approprier, de le mettre à ma sauce, et d’en faire en quelque sorte un début de réflexion pour me pousser à écrire. En parallèle, chaque mois, la thématique, le mot correspondra à un défi que je veux relever avant la fin de l’année. Je publierai le billet correspondant à chaque fin du mois ou tout début du mois suivant pour vous raconter mes efforts en la matière durant le mois concerné.

  • Janvier: Plaisir 

Reprendre goût à tous les petits plaisirs que l’on peut s’offrir quotidiennement qui nous mettent du baume au coeur et qui nous aide à avancer…

  • Février: Sport

Reprendre goût à l’activité physique, notamment dans le cadre de ma grossesse, en faire une sorte de rituel, de saine habitude. J’ai très peur de reprendre autant de poids qu’à ma première grossesse – même si j’ai très facilement perdu plus que je n’avais pris.

  • Mars: Thé

Une autre passion que je ne pratique jamais autant que je le voudrais, même si c’est celle que je pratique certainement le plus!

  • Avril: Lecture

Reprendre un rythme de lecture plus soutenu car ça me manque terriblement. Après des années de lectures plus qu’intensives, je suis très en manque et en parallèle toujours en panne de lecture…

  • Mai: Découverte

Parce que c’est entre autre pour ça que nous avons décidé de partir vivre à l’autre bout du monde. Pour découvrir chaque jour de nouvelles choses, à chaque coin de rue et s’émerveiller, toujours de ce que nous offre le monde…

  • Juin: Naissance

Ce mois sera marqué par la naissance de notre deuxième enfant. J’espère pouvoir vous dire mes ressentis…

  • Juillet: Renaissance

La renaissance de notre famille, à quatre cette fois.

  • Août: Ecriture

Le défi principal de mon année. Je vous expliquerai ce que ça m’apporte, ce que ça représente pour moi. Ce sera une sorte de bilan à mi-parcours également.

  • Septembre: Organisation

La deuxième rentrée de Little Miss Sunshine. Le chamboulement des premiers mois de l’arrivée de notre deuxième enfant devrait en parallèle commencer à diminuer, on devrait petit à petit reprendre nos marques…

  • Octobre: Goût

L’arrivée de l’automne, ma saison préférée, est toujours un grand moment de bonheur culinaire pour moi. Sucré ou salé. Je vous en parlerai de manière plus détaillé.

  • Novembre: Bricolage

L’arrivée de la fin de l’année me donne toujours envie de bricoler encore plus avec Little Miss Sunshine. Que ce soit pour l’Avent, pour Noël ou pour l’Hiver, toutes les excuses sont bonnes!

  • Décembre: Cocooning

Un mois pour profiter de la douceur de son foyer, pour faire entrer la lumière et la chaleur pour affronter l’hiver.

Au tout début de l’année 2016, je ferai un bilan de cette année de Un mois, un mot. J’espère que ces défis me permettront de mettre en place des routines pour me faire conserver mes efforts sur le long terme…

Si certains d’entre vous veulent me rejoindre dans ce joli défi, qu’ils n’hésitent pas à m’en faire part. Je vous lirai avec grand intérêt! 

[Vivre en Chine] Ses habitudes chinoises que j’ai déja adopté

Je vous ai déja parlé de ses habitudes chinoises auxquelles j’ai bien l’impression que je ne me ferai jamais, alors laissez-moi cette fois-ci vous parlez des habitudes chinoises que j’ai dors et déja adopté.

Car vous l’aurez deviné, mais il y a plein de choses qui nous plaisent énormément ici… La vie d’expat a justement ça de bon que l’on peut découvrir les us et coutumes, les habitudes du pays progressivement, mais sur une longue période et donc les expérimenter par nous-même.

Voici donc une liste d’habitudes, non-exhaustives, que nous avons déja adopté:

  • Le cuiseur à riz

Nous avions déja un cuiseur à riz à Paris. C’est vrai. C’est nos séjours au Japon qui nous avaient convaincu à l’époque. Mais le choix des cuiseurs à riz est vraiment très restreint en France. Ici, il y en a des dizaines de sortes, que dis-je des centaines. Dans toutes les grandes surfaces, on fait des démonstrations de leur capacité. Et en plus ils sont énormes.

Papa Lou en a acheté un bien avant que nous n’arrivions à Shanghai, Little Miss Sunshine et moi. Il convient pour six personnes et propose aussi bien la cuisson du riz que la cuisson à la vapeur. Depuis que nous sommes en Chine, nous ne mangeons plus de riz qui ne soit pas préparé dans le cuiseur. Déja parce que c’est super pratique. Une fois le riz lavé et rincé, on verse un pot de riz par personne pour un pot et demi d’eau et on laisse cuire un peu plus d’une trentaine de minutes pour du riz blanc. La cuisson est certes un peu plus longue que notre fameux riz « 10mn » en France, mais le riz en est bien plus savoureux et surtout on peut le préparer bien à l’avance et le laisser au chaud jusqu’à l’heure du repas

IMG_7372.JPGComme le cuiseur fait aussi office de panier vapeur, on peut y cuire les raviolis, les légumes pour la soupe ou les purées… Et c’est vraiment très pratique! Voilà bien une habitude que je ne suis pas prête d’abandonner même si nous rentrons un jour en France!

  •  La tasse nomade

En Chine, tout le monde se promène avec sa tasse nomade à la main. Que se soit les gens qui travaillent dans les bureaux, les chauffeurs de taxi, les médecins, les mamans qui se promènent avec leurs enfants, tout le monde a sa tasse à la main. Le plus souvent, il s’agit d’une tasse en verre à double paroi qui se referme avec un bouchon hermétique et qui possède un petit filtre pour faire infuser du thé ou des plantes. Mais il peut aussi s’agir d’une tasse en plastique ou en métal avec un système isotherme plus ou moins développé. Où que l’on soit, dans un restaurant, dans une maison de thé, au travail, il y a toujours quelqu’un pour nous remplir notre tasse d’eau chaude tout au long de la journée. Il suffit donc de trouver ce qu’on a envie de boire chaque matin et de le laisser infuser…

IMG_5874.JPG

A noter que les Chinois boivent énormément de tisanes. Ils font infuser toutes sortes de plantes et de fleurs dans leur tasse nomade.

  • Le bateau à thé

Voilà encore une chose que nous avions déja à Paris. Mais nous n’en avions pas le même usage et pour cause! Les bateaux à thé ici sont d’une taille bien plus importante que ceux que nous trouvons péniblement en France. Ils sont également pourvu d’un système de siphon qui permet aux excédents d’eau de disparaître dans un seau caché sous la table. Tous les bateaux à thé que l’on achète ici son muni de ce système particulièrement pratique. Miraculeusement, il n’y a plus jamais d’eau partout sur la table quand Papa Lou prépare son thé du matin 😉

IMG_4385-0.JPG

Je trouve ça tellement pratique que nous allons investir dans un deuxième bateau à thé pour notre salle de thé/bibliothèque/bureau. Oui, oui… Il faut que je vous parle de ça aussi un jour…

  • Traverser la route n’importe où

En Chine, les routes sont dangereuses.  Ou en tout cas, elles paraissent plus dangereuses qu’en France à l’oeil d’un nouvel arrivant. Quelles soient effectivement plus dangereuses, je ne le pense pas. Mais il faut bien comprendre qu’un Chinois ne réfléchit pas comme un Français. Que l’anticipation, il ne connaît pas. Que celui qui va le plus vite est toujours celui qui passe devant, même si le feu est vert pour le piéton. Que leur but est de passer devant par tous les moyens. Il faut aussi savoir qu’il y a une tolérance pour tourner à droite. Ce qui signifie en gros que quelle que soit la circulation et la couleur du feu celui qui tourne à droite en arrivant dans la circulation y entre quoi qu’il arrive. Piéton ou pas. Voiture ou pas. Vélo ou pas. Une fois qu’on a compris ses principes de bases, on peut circuler facilement. Toujours regarder les voitures, vélos, motos, scooters qui viennent de droite. Ah! Et puis ceux qui viennent à contre-sens aussi. Et ceux qui font demi-tour sans se soucier de la circulation aussi… Bref, une fois qu’on a l’oeil, on peut traverser une quatre ou une six voies assez facilement. Puisque finalement, ce n’est pas plus dangereux que de traverser à un feu piéton vert que personne ne respecte. Seul impératif: laisser passer ceux qui veulent passer. Et puis au bout de quelques mois, ça me semble même moins dangereux que de traverser à Paris parfois…

Il y a certainement d’autres habitudes chinoises que j’ai déja adopté et dont je ne me rends peut être même pas compte. Notre retour en France pour deux semaines me permettra certainement d’approfondir cet article…

[Promenade] La vieille ville de Shanghai

Après nous être promené sur le Bund, Papa Lou nous a emmené dans la vieille ville de Shanghai pour parfaire le dépaysement. Il nous a suffit de traverser la rue et un joli parc pour y entrer…

P1090180

P1090181

Une partie de la vielle ville est vraiment très ancienne, très typique. Les gens sont tous dans la rue assis sur une chaise devant leur porte. Chacun a un petit commerce qu’il fait tourner: alimentation de rue, serrurier, petits gadgets,… Les rues sont étroites. Il y a du monde à pied, mais aussi en vélo et à mobylette. Et puis parfois une voiture, qui passe à peine entre les stands de chaque côté.

P1090184

P1090185

 

Et une autre partie regorge de petites boutiques et de magnifiques bâtiments d’époque. Malgré la pluie, il y avait beaucoup de monde. La notion de foule prend vraiment tout son sens ici en Chine! 

P1090188

Les bâtiments sont vraiment superbes!

P1090189

P1090191

P1090195

Le dernier bâtiment abrite une très jolie maison de thé où Papa Lou a déja bu un thé par une triste matinée pluvieuse. Et nous ne manquerons pas d’y aller en famille!

P1090207

Et en parlant de thé, juste avant de prendre le chemin du retour, nous sommes tombés sur un homme qui torréfiait son thé vert… Je ne vous raconte même pas l’alléchante odeur des feuilles de thé vert qui chauffent!!!

La vielle ville de Shanghai est vraiment un endroit à ne pas manquer si on est de passage en ville! 

[Promenade] A Colmar

Little Miss Sunshine et moi profitons à fond de nos derniers moments en Alsace pour visiter ou revoir ma belle région natale. J’aime faire découvrir cette magnifique région à ma petite parisienne!

Par un doux vendredi matin du mois de juin, nous sommes parties nous promener à Colmar. C’est une ville que j’aime beaucoup, que j’apprécie de voir à chacun de mes passages en Alsace, mais que je ne me prends jamais vraiment le temps de visiter. Alors nous avons remédié à cet oubli.

Little Miss Sunshine sur mon dos, dans le Boba, nous avons parcouru la ville à pied.

Colmar7

Nous en avons profiter pour flâner dans les petites ruelles de la Petite Venise que nous ne prenons jamais le temps de visiter alors qu’elle en vaut tellement la peine!

Colmar6

Colmar5

Un peu comme à Venise, les touristes peuvent faire un tour en gondole sur les canaux…

Colamr3

Nous avons flâner, le nez en l’air, à travers les petites ruelles, à chercher les jolis détails architecturaux si typiques de l’architecture alsacienne. Même Little Miss Sunshine s’est prise au jeu et me montrait les colombages sculptés qu’elle voyait…

Colmar4

Notre promenade s’est terminée, comme souvent, sur la place de l’ancienne douane.

Colmar2

Et Little Miss Sunshine m’a suggéré d’aller prendre un thé. Elle a de bonnes idées cette petite!

Colmar1

Nous sommes donc allées nous prendre un Pu Erh cuit et un gâteau au coeur de framboise à l’Essence du Thé, ma boutique de thé alsacienne favorite

Nous avons passé une très belle matinée à flâner dans les rues de cette magnifique ville alsacienne…