[DIY] Sapin en feutrine

J’ai trouvé cette très jolie idée sur le compte Instagram de A dada et au dodo, dont j’aime beaucoup les idées. J’ai d’abord pensé qu’avec un tel sapin, je pourrai facilement détourner l’attention de Little Smiling Buddha, cascadeur dans l’âme, du vrai sapin de Noël. C’est d’ailleurs aussi dans ce but que je lui ai créé un bac sensoriel de Noël dont je vous parle très bientôt. Et puis, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai tout de suite su que ça lui plairait. Et je ne me suis pas trompé.

Pour réalisé ce joli sapin en feutrine, il nous a fallu: 

  • Trois plaques de feutrine verte
  • Quelques chutes de feutrine sur de différentes couleurs 
  •   Un pistolet à colle 
  • Un ciseau 
  • Du scratch (mais on peut faire sans si la feutrine est de bonne qualité)

IMG_9213.JPG
J’ai commencé par découper trois grands triangles dans ma feutrine verte. Je les ai superposé et je les ai collé entre eux avec mon pistolet à colle. Puis j’ai créé un tronc en feutrine noire, que j’ai également collé au pistolet à colle. Puis, avec mes restes de feutrine colorée, j’ai créé des boules et des étoiles de Noël. Derrière chacune de mes boules, j’ai collé un petit morceau de scratch au pistolet à colle. Ma feutrine, acheté dans un bazar de Shanghai était vraiment très fine, mais si vous utilisez de la feutrine de meilleur qualité, je pense que ce n’est vraiment pas nécessaire. J’avais l’intention de créer des guirlandes également, mais je n’avais rien sous la main qui fasse l’affaire. Finalement, pour l’usage qu’en fait Little Smiling Buddha, elles n’étaient vraiment pas nécessaires. Je les réaliserai donc l’an prochain, ce qui amènera une jolie nouveauté quand je le ressortirai!

IMG_9256.JPG

Little Smiling Buddha adore ce sapin en feutrine. Il passe ses journées à décrocher les boules et à venir mes les amener pour que je les accroche. Il n’a pas encore le réflexe de les remettre en place tout seul, mais je pense bien que ça viendra. L’essentiel étant qu’il s’amuse et découvre.

Little Miss Sunshine joue moins avec. Bien que je l’ai surprise plus d’une fois à jouer avec son frère. Mais je crois que ce petit sapin qui orne le dos de notre porte d’entrée lui plaît tout de même beaucoup, à la manière qu’elle a d’en parler régulièrement.

Voilà un joli bricolage facile à réaliser et qui fait le bonheur de mon petit garçon!

[Les enfants du monde] Les Inuits 

Voilà un bon moment que Little Miss Sunshine me réclame de voir comment vivent les autres enfants dans le monde. Notre expatriation en Chine lui a clairement fait prendre conscience des différences de culture, d’éducation, de manière de voir le monde qu’il peut y avoir entre deux pays.

J’ai longtemps repoussé le moment d’aborder ce thème, par manque d’inspiration et par manque de support. Mais cet été, avec Nonna, nous avons trouvé quelques livres pour aborder le sujet, alors je m’étais mis cette idée de côté pour l’hiver.

Après une énième demande de sa part, je me suis enfin mise au travail. Avec Noël qui approche, son anniversaire Reine des Neiges qui est en cours d’organisation et le thème des Indiens d’Amérique abordé à l’école, j’ai décidé de commencer notre découverte par les Inuits. Et elle a été ravie de découvrir mes prévisions.

En parallèle, je suis également entrain de rassembler des lectures et de mettre au point des activités d’ordre plus général sur le thème des enfants du monde, thème dont je vous parlerai dans un prochain article.

Voilà une idée de ce que nous avons prévu de faire sur le thème des enfants Inuit, sachant que tout est susceptible d’évoluer en fonction des envies de Little Miss Sunshine:

  • Lectures:
    • Ituko, enfant Inuit chez PEMF
    • L’ours géant et autres histoires des peuples inuit chez Syros Jeunesse
  • Comptines:
    • Dans mon pays d’hiver
    • La danse des esquimaux
      • + inventer une chorégraphie simple
  • Vidéo:
  • Jeu:
    • Mes pantins de Neige chez Mitik
      • Nous les avons assemblé l’hiver dernier, mais nous les ressortirons avec beaucoup de bonheur!
  • Art créatif:
    • Création d’un masque inuit à partir de modèle en pâte à modeler durcissante
    • Création d’un attrape-rêve à partir d’une assiette en carton
    • Création d’un univers du pôle Nord
    • Création d’un flocon de neige en élastique

IMG_9350.JPG

  • Création de personnages inuit en perles Hama
  • Création d’une guirlande de personnages Inuit à accrocher dans la chambre

Il y a aura peut être encore d’autres activités sur le sujet, en fonction de l’intérêt de Little Miss Sunshine. J’ai quelques idées supplémentaires et plus de détails sur le tableau Les enfants du monde: les Inuits sur Pinterest. Un des fils rouge pour passer au thème suivant (les enfants Massaï ou les enfants aborigènes) sera la compréhension de la notion de nomadisme. 

J’en profite pour intégrer Little Smiling Buddha, 18 mois, au projet. Son magazine Kolala est arrivé il y a quelques jours et il traite des phoques, c’est un heureux hasard.

  • Lectures: 
    • Kolala n°16 TocToc le bébé phoque
    • Regarde dans la neige chez Petit Nathan
  • Comptines:
    • Dans mon pays d’hiver (en version signé)
  • Art créatif:
    • Création d’un pingouin en boite à fromage
    • Création d’un igloo en polystyrène

Je sens qu’on va beaucoup s’amuser sur ce sujet et qu’il risque de nous tenir en haleine jusqu’au Nouvel An Chinois! 

Pour ne rien rater de nos avancées sur le thème, n’hésitez pas à nous rejoindre sur la page Instagram du blog!

Notre première soirée pyjama en famille 

Samedi soir dernier, Papa Lou était invité au mariage de sa secrétaire chinoise. Une première pour nous! Nous ne savions pas vraiment si il était le seul invité ou si nous pouvions nous joindre à lui. Et puis le lieu de mariage était assez distant de chez nous – une heure de taxi – et à un horaire pas franchement idéal en soirée avec les enfants – 17h16 (oui, oui ça porte bonheur en Chine!) -, alors on a décidé de le laisser partir seul, non pas sans lui avoir demandé un reportage photo évidemment!

Et avec les enfants, nous nous sommes organisé notre première soirée pyjama en famille!

Tout a commencé avec le choix du repas. Little Miss Sunshine voulait des pâtes. Nous en avions mangé la veille. Et puis finalement, j’ai opté pour la préparation de quelque chose que je n’avais encore jamais préparé jusque là: un plat de macaroni au fromage.  Pour l’apéro, le choix a été vite fait: des chips! Et pour le dessert, il y avait déja notre gâteau test en prévision de l’anniversaire de Little Miss Sunshine (vous avez pu le voir passer sur Instagram si vous nous suivez là-bas aussi!) et évidement, on s’est dit que c’était le jour de s’acheter un paquet de bonbons!

La soirée a donc débuté par notre passage au supermarché du bout de la rue pour acheter le nécessaire. En rentrant, j’ai proposé à Little Miss Sunshine de réaliser notre couronne de l’Avent. Je lui ai donné les quatre bougies, un plateau et des décorations de toute sorte. C’est elle qui a tout préparé.

IMG_9318.JPG

Pendant ce temps, avec Little Smiling Buddha, j’ai préparé les bacs sensoriel de Noël. L’an dernier, le bac de décoration de Noël avait eu un sacré succès, j’ai donc renouvelé l’idée cette année, mais je vous en parlerai dans un prochain article.

Ensuite, je les ai laissé découvrir leur nouveau bac de Noël, le temps pour moi de préparer le repas. Une fois le plat de macaronis au four, et toutes les décorations remises dans les bacs, nous avons pris l’apéro. Puis, nous avons dîné à la table du salon.

Et le plat de macaronis au fromage a été apprécié. Juste avant le dessert, nous avons décidé d’installer notre « campement » pour notre soirée pyjama. Tout le monde a mis son pyjama, nous avons rangé les derniers jouets qui trainaient et nous avons installé nos lits pour la nuit.

Nous avons pris les matelas des enfants et j’y ai ajouté un matelas supplémentaire. Nous avons ramené les couettes et les coussins. Même Little Smiling Buddha s’est fait un réel plaisir de nous aider. Et notre petit nid était particulièrement chaleureux! 

Enfin, pour terminer la soirée, nous avons mis un dessin animé. Little Miss Sunshine a choisi Mulan 2. Et nous avons passé une très belle soirée.

Papa Lou n’est pas rentré tard. Vers 22h, il était à la maison. Et il a été ravi de nous rejoindre dans le salon sous la couette! Nous avons donc passé la nuit dans le salon, tous les quatre… Ca nous a rappelé un passé pas si lointain où nous dormions encore chaque nuit tous ensemble!                 

Et le lendemain, tout le monde a fait une belle grasse matinée. C’est vers 8h45 que nous nous sommes réveillés. Un vrai plaisir!

Les enfants ont adoré se réveiller à côté de nous et jouer ensemble dès le réveil. Little Miss Sunshine m’a réclamé une nouvelle soirée pyjama et Papa Lou m’a dit que nous devrions faire ça plus souvent!

Alors on retient cette chouette idée!

Et vous, avez-vous déja organisé une soirée pyjama en famille? 

[DIY] Les calendriers de l’Avent 2016

C’est une tradition dans la famille Kangourou, le calendrier de l’Avent fait partie intégrante de notre cheminement vers Noël. Alors chaque année, je commence à réfléchir à la question assez tôt, mais finalement entre l’achat du matériel, ce que je ne trouve pas et ce que je dois finalement modifié, mes calendriers ne ressemblent jamais à ce que j’avais en tête dans un premier temps. Et c’est peut être tant mieux! 

Et cette année ne fait pas exception, puisque c’est à la dernière minute que j’ai eu l’idée du calendrier de Little Smiling Buddha et à la dernière minute que j’ai changé la partie « branche » du calendrier de Little Miss Sunshine. Par contre, c’est la première année que je n’ai pas fait de calendrier de l’Avent pour Papa Lou. C’est d’un commun accord, parce qu’entre le fait qu’on rentre en Alsace avant Noël et qu’il faut vc que je trouve une solution pour emporter les calendriers des enfants dans l’avion et que c’est la période de l’année où ses déplacements sont les plus nombreux et où il passe le plus de nuits loin de nous, c’était trop compliqué à gérer. Par contre, j’ai eu une idée un peu différente pour compenser que je vous livrerai peut être ici plus tard.

Voici pour commencer le calendrier de l’Avent de Little Miss Sunshine. Plusieurs impératifs à ma création: trouver facilement tout le matériel de création à Shanghai – ce qui ce révèle parfois plus compliqué que prévu – et pouvoir emmener facilement le calendrier ou les derniers jours du calendrier avec nous lorsque nous rentrerons en France pour Noël.

Je ne voulais pas de calendrier de gourmandises – pas moyen d’en donner à Little Smiling Buddha et je ne veux pas que ce moment se transforme en frustration pour lui. Je ne voulais pas de petits cadeaux inutiles – il y a dejà bien assez de petits jouets inutiles qui traînent dans la maison. J’avais fait un calendrier de petits bricolages et activités de Noël qui a eu un réel succès l’an dernier! Je réutiliserai cette idée, c’est sûr. Mais cette année, j’avais envie d’un calendrier qui nous aide a entrer dans l’état d’esprit de Noël. Un calendrier qui permettent de partager, de se dire qu’on s’aime, de s’entraider… Et c’est dans ce but que je l’ai conçu.

J’ai donc commencé par créer 24 petits papiers avec 24 suggestions pour cheminer jusqu’à Noël. On y trouve donc des suggestions comme:

  • dire à quelqu’un que tu n’as plus vu depuis longtemps combien il t’a manqué
  • embrasser quelqu’un que tu aimes
  • donner un jouet à un enfant qui en a besoin
  • chanter des chansons de Noël
  • visiter un marché de Noël
  • tenter d’enseigner quelque chose à quelqu’un
  • aider à préparer le dîner du Réveillon

Cette année, j’étais partie sur l’idée de lui confectionner un arbre aux couleurs de Noël: rouge, blanc et vert. Et c’est ce que j’ai fait. Par contre, je pensais lui confectionner les branches avec des filins chenille cuivré et y ajouter des boules de Noël. Et puis j’ai changé d’avis suite à une de nos promenade-récolte. J’allais utilisé de vraies branches d’arbre.

Pour créer ce calendrier, j’ai eu besoin de:

  • un morceau de carton pour le socle
  • un rouleau de papier toilette pour le tronc
  • quelques serviettes en papier 
  • de la peinture (marron, jaune, rouge, vert et blanc)
  • de la peinture pailletée transparente
  • 24 mini pinces à linge en bois
  • 24 pompons colorés
  • 24 morceaux de papier
  • trois branches 
  • une coquille de noix
  • un marqueur noir
  • un pistolet à colle
  • un ciseau
  • une imprimante
  • deux petits yeux

J’ai commencé par la peinture. Il s’agissait de peindre le socle, le tronc et les mini pinces à linge. Puis j’ai recouvert de peinture pailletée les branches. Ensuite, j’ai créé un petit hérisson pour décorer mon socle – mais j’aurai tout aussi bien pu créer un bonhomme de neige. J’ai rempli le rouleau de papier toilette peint avec de vieilles serviettes en papier et j’y ai enfoncé les branches pailletées afin de créer un arbre.

Puis je me suis servie de mon pistolet à colle pour coller le rouleau de papier toilette sur le socle, le hérisson sur le socle et un pompon sur chaque mini pince à linge.

Enfin j’ai accroché les pinces à linges ainsi décoré à l’arbre. Et j’y ai glissé une des petites étiquettes préalablement imprimées et découpées.

J’aime beaucoup le rendu de ce calendrier. Il est simple et coloré. Il rappelle la nature et n’a demandé presque que des matériaux de récupération. Il est a beaucoup plu à Little Miss Sunshine également quand elle l’a vu.

Pour Little Smiling Buddha, je savais ce que j’allais y mettre, mais pas la forme qu’il allait prendre. Comme l’année passée, j’ai voulu lui faire un calendrier des bisous. Je trouve l’idée douce et câline. Elle avait eu tellement de succès par ici, que nous doublions chaque soir la dose de bisous pour que Little Miss Sunshine aient les mêmes. Certain soir, nous câlinions Little Smiling Buddha à tour de rôle. D’autres soirs, nous le câlinions chacun notre tour. Mais immanquablement, la séance de câlin se terminait par une séance de fou rire. Et quoi de meilleur que de se câliner et de rire pour remplir nos réservoirs affectifs juste avant la nuit!

C’est en vidant une boite de Kiri, que j’ai eu le déclic. Dans une boite, Little Smiling Buddha pourrait aisément attraper une étiquette à bisou sans abîmer le reste du calendrier.

Pour réaliser ce calendrier de l’Avent boite à bisous, j’ai donc eu besoin:

  • d’une boite de fromage Kiri vide 
  • de feutrine de trois couleurs
  • d’un pistolet à colle
  • de ciseau

Il m’a suffit de découper de la feutrine blanche de manière à recouvrir la boite. Puis je l’ai collé au pistolet à colle. Ensuite, j’ai découpé une forme de sapin dans de la feutrine verte et marron et je l’ai collé au pistolet à colle. Enfin, j’y ai glissé mes étiquettes à bisous après les avoir imprimées et découpées.

Rapide, simple, efficace et facilement manipulable par un enfant de 18 mois. Je suis ravie de cette idée!

Et vous, avez-vous préparé des calendriers de l’Avent pour vos enfants?  

[Atelier] Jouer avec l’automne (2)

Après le grand succès du panier d’automne, voici une autre invitation à jouer avec cette si jolie saison: la pâte à modeler orange maison et des petits objets de la nature.

Voici le plateau que j’ai offert à Little Miss Sunshine:

  • Une belle boule de pâte à modeler
  • Des feuilles mortes
  • Des petits bous de bois
  • Des noix entières et des demi-coquilles de noix
  • Des châtaignes
  • Des coquilles de pistache
  • Des boutons colorés

La seule chose que je lui ai dit en lui offrant le plateau. « On pourrait essayer de créer des choses qui nous font penser à l’automne! »

Et voici ses créations: IMG_8709.JPG IMG_8697.JPG IMG_8708.JPG IMG_8696.JPG IMG_8712.JPG

Je ne sais pas si vous les reconnaissez tous, mais il y a l’escargot, la maman et le bébé tortue et puis le moustique. Le thème n’a pas exactement été respecté, mais l’essentiel est bien qu’elle s’est fait plaisir en créant!

Elle a été très concentré sur ses créations, avant de passer un long moment à s’inventer des histoires avec les personnages ainsi créés.

IMG_8695.JPG

Little Smiling Buddha a également reçu son plateau pour créer. Il contenait des objets un peu plus grand et une boule de pâte à modeler.

  • des noix et des demi-coquilles de noix
  • des feuilles mortes
  • des morceaux de bois
  • des taro

Et contre toute attente, après un moment de flottement face à la texture de la pâte à modeler, il a commencé à patouiller. Il a malaxé la boule de pâte à modeler, il y a piqué des bouts de bois, il a joué avec le taro, et j’ai adoré l’observer…

IMG_8705.JPG

Pour la pâte à modeler, j’ai utilisé la première des trois recettes trouvé là-bas. Mais j »ai remarqué tardivement que ma pâte était légèrement trop collante. Je pense que j’aurai dû la laisser sécher un peu plus longtemps dans la casserole, mais j’avais peur qu’elle n’accroche. Je retenterai cette recette une autre fois! Mais j’en ai également repéré d’autres sans cuisson qui peuvent également être pratique.

Et vous, invitez-vous vos enfants à laisser libre court à leur imagination? 

[Atelier lecture] Petit Bleu et Petit Jaune

Après mon premier atelier auprès des CP, j’ai continué mes lectures avec une partie de la classe de Petite Section. Suite à ma proposition, leur maître avait choisi l’histoire de Petit bleu et Petit jaune de Léo Lionni.

Deux semaines plus tard, j’ai relu cette histoire à la classe des Tout-Petits. Ils n’ont beau avoir qu’entre six mois et un an de différence d’âge, entre ces deux sections, l’écart d’éveil est colossal. J’ai donc proposé deux activités totalement différentes à ces deux classes.

Pour la classe des Petits, j’ai pris un risque. J’ai réalisé une activité qui n’était que de l’observation: un arc en ciel de couleurs qui prend forme devant nos yeux avec des colorants. J’ai longtemps hésité avant de le faire. Mais après avoir faire plusieurs fois l’expérience, j’ai réussi à réduire le temps d’attente à 10 minutes et je me suis donc dit que l’expérience pouvait être tentée.

IMG_6929.JPG

Pour réaliser cette belle expérience, il vous faudra:

  • six pots transparents (type pot à yaourt ou verre)
  • de l’eau
  • 6 feuilles de papier essuie-tout assez épais
  • des colorants alimentaires (jaune, rouge et bleu)

Pour que l’expérience soit rapide, il faut bien remplir les verres d’eau. Plus ils seront plein et plus rapide sera l’expérience. Placer les six verres en rond. Dans un verre sur deux, verser quelques gouttes de colorants alimentaires des couleurs primaires: rouge, bleu et jaune. Replier chaque feuille de papier essuie-tout, sous forme de boudin que l’on aplatit. Elles servent ensuite à créer des ponts entre les différents verres. Il faut bien veiller à ce que chaque pont trempe bien dans l’eau de chaque côté: un côté dans de l’eau coloré, un côté dans de l’eau claire. Ensuite, il ne reste plus qu’à être patient.

Progressivement on va observer les couleurs remonter le long de chaque petit pont et teinter l’eau claire. Au bout d’un temps, on observera les couleurs qui se mélangent.

Enfin, à la fin de l’expérience, on pourra observer toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Avec les Petits, j’ai choisi d’effectuer mon expérience au sol dans la bibliothèque de l’école. Il s’agissait d’un groupe de neuf enfants et de leur maître. Nous nous sommes tous assis en rond autour du plateau où j’effectuais l’expérience. J’ai commencé par mettre en place mon expérience, tout en mettant à leur disposition l’arc-en-ciel moyen de Grimms.

Nous avons parlé des couleurs, nous les avons nommé, nous avons parlé d’arc-en-ciel. Je leur ai expliqué ce que je faisais et ce que nous allions pouvoir observer.

Une fois que tout à été mis en place, je leur ai lu l’histoire Petit Bleu et Petit Jaune

J’essai toujours, au cours de mes lectures, de les faire répéter ce qu’ils ont compris de certaines situations clefs, de les faire observer les images et voir ce qu’ils en comprennent, de leur poser des questions sur des mots de vocabulaire que je ne suis pas sûre qu’ils maîtrisent. Ca permet également de garder l’attention d’un maximum de monde…

Et j’ai été bluffé par l’attention qu’ils m’ont porté. Ils ont observé l’évolution des couleurs avec très grand intérêt. ils m’ont posé des tas de questions sur l’histoire, sur les couleurs, les arc-en-ciel. Ils m’ont raconté des tas de choses de leur vie au fur et à mesure que ça leur passait par la tête et moi j’étais juste là pour les écouter et les inciter à continuer à communiquer. J’ai passé un superbe moment avec ce groupe particulièrement attachant! 

Avec la classe des Tout-petits, c’était différent. C’était ma deuxième intervention dans leur classe. Ma première intervention auprès des tout-petits, à la bibliothèque, quelques semaines à peine après la rentrée, ne m’avait pas convenu. Ils avaient été trop chamboulé à mon goût. Ils sortaient de la sieste, avaient été amené à la bibliothèque où ils n’étaient encore jamais allé, m’avaient rencontré pour la première fois… La plupart ont pleuré à un moment où à un autre… Mais cette deuxième intervention à un horaire différent et dans le cocon de leur classe a été beaucoup plus encourageante.

J’ai commencé par leur donner l’arc-en-ciel de Grimms, qui leur a énormément plu. Ils ont beaucoup joué avec. Nous avons énuméré les couleurs. Et je leur ai laissé l’arc-en-ciel à disposition pendant que je leur ai lu l’histoire. Ils sont 6 enfants dans la classe. Leur maîtresse chinoise et leur Ayi étaient également présentent pour les rassurer. Et ils ont été beaucoup plus réceptif dans un univers connu.

IMG_8383.JPG

A la fin de la lecture, je leur ai proposé mon activité de peinture propre. J’ai placé de la peinture dans un sac congélation et nous avons essayé de mélanger les couleurs entre elles. Nous avons réalisé trois mélanges: le bleu et le jaune, le rouge et le bleu et enfin le jaune et le rouge. Alors que lors de mon précédent atelier, j’avais eu beaucoup de mal à les faire participer, cet atelier les a bien intéressé. La moitié d’entre eux à accepter de patouiller et mélanger les couleurs. L’autre moitié était dans l’observation.

Cet atelier m’a renforcé dans ma conviction qu’il fallait que je persévère avec les Tout-Petits, qu’il s’agit juste d’une question de temps et d’univers. Nous avions en effet discuté avec leur maîtresse française pour savoir si nous n’allions pas remettre les ateliers au mois de janvier, quand les enfants seraient déja plus à l’aise avec l’école. Nous nous étions donné une séance de plus pour observer dans d’autres conditions et cette séance a porté ses fruits! Je suis ravie!

Je songe de plus en plus sérieusement à ma reconversion professionnelle…

[Atelier] Jouer avec l’automne

L’automne est ma saison préférée. Depuis toujours. C’est une saison qui permet d’utiliser les ressources de la nature à l’infini pour créer et découvrir. Alors je suis toujours ravie et pleine d’inspiration quand les premiers signes de cette magnifique saison se font ressentir. L’automne est un peu plus tardif ici à Shanghai, mais il nous laisse tout de même l’opportunité d’en profiter…

Cette année, j’ai dû réfléchir à des activités automnales qui conviennent à Little Smiling Buddha, 16 mois, ainsi qu’à Little Miss Sunshine, presque 5 ans. Il me fallait des activités que je puisse proposer aux deux, en parallèle, et quasi-identique pour éviter la frustration de Little Smiling Buddha, qui est en pleine phase « je veux tout faire comme ma soeur ».

J’ai donc commencé par leur proposer une activité indémodable à tous les âges – je l’ai notamment transposé à des élèves de CP qui ont également adoré lors de mes ateliers à l’école – le panier d’automne ou bac sensoriel d’automne. Et cette année, pour ne pas proposer chaque année le même panier avec des feuilles mortes et des fruits d’automne, je suis plutôt partie sur le thème des légumes chinois d’automne. Et ce panier d’automne a eu un énorme succès! 

IMG_8050-0.jpg

J’ai réalisé deux paniers. Un pour chacun des enfants. La seule différence étant que j’ai privilégié des légumes plus gros pour Little Smiling Buddha pour faciliter sa préhension.

La création a donc commencé par une belle promenade au marché avec Little Smiling Buddha. Nous y avons acheté des légumes chinois de saison:

  • des ignames
  • du taro
  • des potirons
  • des patates douces violettes
  • du gingembre

Mais aussi quelques fruits de saison:

  • des noix
  • des châtaignes

Evidement, un panier d’automne ne serait pas un panier d’automne sans quelques belles feuilles mortes que Little Smiling Buddha s’est fait un plaisir de ramasser. Enfin, il me restait des haricots rouges secs dans ma cuisine que j’ai choisi d’utiliser pour servir de « fond ».

La première étape a été le nettoyage des fruits, légumes et feuilles mortes. Et là, c’est Little Smiling Buddha qui est entré en scène. Et il a adoré! Je lui ai donné une bassine d’eau et une brosse à légumes. Je l’ai vu frotter avec beaucoup d’attention. Il y a passé un très long moment sur le balcon. Je l’avais rarement vu aussi concentré…

IMG_8045.JPG

Quand tout a été nettoyé et sec, j’ai préparé mes deux paniers. Je les ai proposé aux enfants dès le retour de l’école de Little Miss Sunshine. Assis côte à côte dans la salle de jeux, ils ont longuement déballé et observé, chacun à leur rythme, les objets de leur panier. Ils ont fait des échanges, empilé les fruits et les légumes. Ils sont allés chercher d’autres jouets pour compléter leur panier: des petites voitures pour Little Smiling Buddha, des figurines d’animaux et de la dînette pour Little Miss Sunshine. Ils ont manipulés pendant un long moment. Quand ils ont eu fini, j’ai refermé les paniers. J’ai acheté de grands bacs qui se referment pour pouvoir être à proximité quand ils manipulent leur panier, surtout pour Little Smiling Buddha qui a quand même encore tendance à porter les choses à la bouche.

Le lendemain, et les jours qui ont suivis, ils ont beaucoup joué avec les objets du panier. Et puis au bout de quelques jours, quand j’ai senti l’intérêt du panier devenait moindre, j’ai sorti les légumes du panier et je les ai proposé tel quel à Little Smiling Buddha, sans panier. Juste au sol avec les jouets environnants. Il a longuement joué avec les légumes et la dînette. Et puis il est allé chercher l’arc en ciel de Grimms. Et c’est là que je vois à quel point ce genre de jouets sont géniaux.

Ils servent à tout, et développent vraiment l’imagination des petits. Et des moins petits, parce que même moi je me prends vite au jeu quand il me demande de jouer avec lui!

Et quand l’intérêt s’est encore essouflé, j’ai mis les légumes dans leur cuisinière. Depuis, j’ai régulièrement du taro à manger. Et c’est Little Smiling Buddha a qui ça plait le plus!

On a passé de nombreux beaux moments de découvertes avec nos fruits et légumes d’automne!

[Recette] Brioches roulées à la cannelle 

Le matin, je n’ai pas beaucoup de temps à consacrer à la préparation du petit-déjeuner. Il faut donc que ça aille vite. Et il n’y a pas de boulangerie française dans mon quartier à Shanghai. Pourtant, je suis très gourmande. Et c’est important pour moi de prendre un bon petit-déjeuner gourmand chaque matin. Vous pouvez d’ailleurs les voir sur le compte Instagram du blog chaque jour ou presque et les retrouver facilement grâce au hashtag #lespetitsdéjeunersdeLoutarwen si ça vous intéresse.

Je suis souvent la seule avec Little Smiling Buddha à prendre un vrai petit déjeuner. Papa Lou se contente d’un verre de jus de pomme avant de partir au travail et Little Miss Sunshine d’un biberon de lait et d’une poignée de céréales. Alors je ne peux pas me permettre d’énormes brioches qui ne se conservent que quelques jours, parce que je mets une semaine à les manger…

Alors j’ai trouvé la solution de ces jolis et délicieux roulés gourmands à la cannelle. Et pour tout vous avouez, je les congèle et j’alterne avec d’autres petits brioches gourmandes que je congèle également: des brioches natures, des boules aux pépites de chocolat, des boules fourrées au chocolat, … Ca me permet d’avoir toujours de quoi me régaler sous la main!

Pour une vingtaine de roulés à la cannelle, voici donc ma recette:

  • 500g de farine
  • un sachet de levure boulangère
  • 100g de sucre + quelques cuillères à café
  • 100g de beurre
  • Un sachet de sucre vanillé
  • 1 oeuf
  • 250 cl de lait
  • une pincée de sel
  • de la cannelle

Dans le bol d’un robot, mettre la farine, le sucre, le sucre vanillé et la levure. Commencer à pétrir vitesse 1.

Pendant ce temps, couper le beurre en petits cubes avant de les verser dans le bol. Y ajouter l’oeuf. Continuer à pétrir.

Verser très progressivement le lait. Puis le sel. Continuer de pétrir.

Quand la pâte fait une belle boule, pétrir pour 10 minutes supplémentaires.

Faire une belle boule avec la pâte, et la laisser reposer à couvert pour au moins 2 heures.

Travailler la pâte pour la dégazer. Il faut la travailler à la main pour au moins 5 minutes.

Couper la pâte en deux. Abaisser chacune des boules de pâte pour un faire un rond d’environ 8mm d’épaisseur de la taille d’une tarte environ.

Dans un récipient, verser 5 ou 6 cuillères à café de sucre et de la cannelle à votre convenance. Mélanger. Verser le mélange sur les abaisses et étaler pour qu’il y en ait partout.

Rouler chacune des abaisses. Les couvrir et les laisser reposer pour qu’elles montent encore une fois, au moins une heure.

Quand les roulés ont bien monté, couper des tronçons d’environ 1cm et les déposer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Couvrir et laisser monter une trentaine de minutes.

Préchauffer le four à 180°C. Enfourner pour 20 minutes.

A la sortie du four, quand les roulés sont encore chaud, et si vous avez l’intention de les manger tiède, vous pouvez les glacer avec un mélange de sucre glace et d’eau. C’est encore plus gourmand. Mais si vous décidez de les manger froid, ce n’est vraiment pas nécessaire, ils se suffisent à eux-même.

Mes astuces organisationnels:

  • Je prépare la pâte le matin. Elle est prête en 20 minutes environ. Puis je la laisse monter jusque vers 16h.
  • Vers 16h, j’effectue les dernières opérations pour mes roulés à la cannelle. Ils sortent du four tout chaud vers l’heure du dîner. Mais je prends mon temps et je fais plein de choses à la fois à cette heure-ci. Si on veut les déguster tiède pour le dessert, je glace une partie des roulés. Les autres, je les laisse refroidir.
  • Quand ils sont froids, je les mets dans des sacs à congélation et je les congèle. Chaque soir, j’en sors le nombre qu’il me faut pour le petit déjeuner suivant. Je les dépose sur la plaque au four. Ils décongèlent pendant la nuit et le lendemain je les passe 10 minutes au four à 100°C pour leur amener un peu de moelleux. Je les déguste tiède au petit-déjeuner.

Et vous quelles sont vos solutions pour un petit-déjeuner maison?