[Activité] Archéologie glacée

Les activités utilisant de l’eau ou des glaçons ont toujours un énorme succès à la maison. Que ce soit Little Miss Sunshine ou Little Smiling Buddha, ils passent de long moment à jouer, transvaser, toucher, expérimenter et je trouve ça juste formidable de les observer.

A la manière des œufs de dinosaures que j’ai réalisé l’été dernier, j’ai proposé d’excaver des animaux de la forêt (qu’elle venait de recevoir) à Little Miss Sunshine. Little Smiling Buddha a, quant à lui, reçu des dinosaures glacés. Les dinosaures, bien que passés au second plan derrière les engins de chantier et tous les moyens de transport, restent tout de même une de ses grandes passions!

Pour réaliser les glaçons, j’ai utilisé notre moule à muffins. J’y ai glissé les animaux dans l’eau, puis quelques gouttes de colorant alimentaire. J’ai mis au congélateur pour quelques heures.

Au moment de proposer l’activité, j’ai mis les glaçons dans leur bac, je leur ai ajouté un récipient d’eau chaude, une pipette de chez Learning Ressources (qu’on adore!) et une petite assiette de sel. Je ne leur ai pas donné de consignes particulière.

Pour Little Smiling Buddha, c’était une première (ou presque, mais l’été dernier remonte à loin pour lui!). Il a d’abord était désarçonné par le froid de la glace (il ne mange pas de glace!). Mais au fur et à mesure, il s’est habitué et a été de plus en plus tenté de jouer avec les glaçons.

Son étape préféré a été de mettre  tout le sel sur les glaçons – sans doute parce que le sel n’était pas glacé! Ensuite, il y a versé l’eau chaude et a observé les glaçons fondre avec beaucoup de curiosité. Il s’est énervé quand il a vu les dinosaures qui commençaient à sortir, mais qu’il n’arrivait pas encore à les attraper. Il a d’ailleurs fait une pause dans sa découverte. Et est revenu une dizaine de minutes plus tard – alors que les glaçons avaient presque totalement fondu pour jouer avec l’eau colorée et les dinosaures…

Little Miss Sunshine, elle, a l’habitude de ce type d’activités glacée. Elle passe toujours de très long moment à manipuler les glaçons. Elle se souvenait qu’en versant le sel sur les glaçons, on pouvait ensuite voir de drôles de dessins apparaître sur les glaçons. C’est un bonheur de l’observer discrètement.  

On a très rapidement renouvelé les activités glacées. C’est une activité idéale pour se rafraîchir quand il fait chaud! Je vous en parlerai très certainement encore plusieurs fois cet été…

Et vous, que faites-vous comme activité rafraichissante avec les enfants? 

[DIY] Un tracteur en carton

Voici un bricolage très sympa à réaliser avec les enfants. Et à décliner sur tous les thèmes possibles et imaginables (ou presque)!

Des cartons, il y en a tout le temps qui traînent à la maison chez nous. Adepte des commandes internet, parce que c’est encore beaucoup plus simple en Chine qu’en France, on a toujours des cartons, grands, petits, moyens, qui finissent à la poubelle. Et régulièrement, les enfants s’amusent avec quelques jours, jusqu’à ce qu’ils soient complètement cassés. Leur jeu préféré? Se pousser à tour de rôle dans tout l’appartement en prétendant qu’ils roulent en voiture.

Comme je suis inspirée en ce moment, j’ai créé une jolie ferme – que vous avez vu passer sur Instagram – et plus récemment encore, un tracteur. C’est de ce dernier que je voulais vous parler. Le succès a été grandiose, que ce soit auprès de Little Smiling Buddha, 2 ans ou Little Miss Sunshine, 5 ans et demi.

Pour réaliser ce bricolage géant, j’ai eu besoin de:

  • Un grand carton rectangulaire 
  • Un pistolet à colle chaude 
  • Un marqueur noir 
  • Un cutter 
  • Une paire de ciseaux

J’ai tout d’abord commencé par couper au cutter trois des battants du carton dont je n’avais pas besoin. J’ai gardé un des petits battants, que j’ai collé à la colle chaude pour réaliser le moteur du carton.

Puis, j’ai découpé au cutter une porte pour ce beau tracteur.

Ensuite, j’ai découpé trois demi-cercles dans les battants que je venais de découper, pour réaliser les roues. Que j’ai ensuite décorées au marqueur noir, avant de les coller à la colle chaude. Deux d’un même côté et la troisième à l’avant de la porte (je n’avais pas la place de mettre une roue sur la porte).

Il ne me restait qu’à créer un volant. J’ai découpé un cercle au cutter, ainsi q’un rectangle long et deux petits rectangles de la moitié de la taille du grand rectangle. Avec de la colle chaude, je les ai collé derrière le volant, de manière à créer une sorte de table. La grande partie qui dépassait, je l’ai collé sous le carton du moteur. Mais bon, je vous avoue que le volant n’a tenu que quelques heures 😂

Pour terminer, j’ai dessiné le radiateur et les phares sur l’avant du tracteur.

Le succès de ce tracteur a été énorme! Si j’avais eu un carton carré de la même taille que mon carton rectangle, je l’aurai utilisé afin de créer une cabine. Mais je n’en avais malheureusement pas et au rythme où ils s’éclatent avec le tracteur, je ne suis pas sûre qu’il tienne assez longtemps pour ajouter une cabine!

Dans tous les cas, ce fut un recyclage réussi! 

[Recette] Gaspacho

Voici une recette que nous apprécions tout particulièrement quand la chaleur de l’été shanghaien commence à se faire sentir: une délicieuse soupe froide.

Pour un repas de trois personnes, il vous faudra:

  • Un pain à griller pour en faire des croûton (une petite ciabbatta, quelques tranches d’un pain rassi,…)
  • Six cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Trois poivrons
  • Trois concombres
  • Deux tomates
  • Une gousse d’ail
  • Quelques brins de menthe ou d’une autre herbe fraîche au choix

La recette est à réaliser la veille, ou au plus tard, le matin pour une dégustation en soirée.

Il vous faudra simplement:

  • Faire griller votre pain au four 10 minutes à 200 degrés, histoire d’avoir de beaux croûtons colorés
  • Laver tous les légumes et les herbes, les peler et les couper grossièrement
  • Casser votre pain en croûton, y verser l’huile d’olive et ajouter les légumes et herbes. Mélanger.
  • Laisser reposer une douzaine d’heures au moins au réfrigérateur
  • Juste avant de déguster, mixer le tout, ajuster l’assaisonnement à votre convenance (sel, poivre, origan,…) et servir bien frais.

A déguster avec une tranche de pain et un morceau de fromage. Ou juste un petit bol en entrée.

Rafraîchissant à souhait! 

[Bac sensoriel] La ferme 

Voici le premier bac sensoriel que j’ai proposé à l’école à la classe de TPS dont je m’occupe par alternance durant mon stage de reconversion professionnelle. Je pense que c’est le premier bac sensoriel qui leur était proposé de l’année au vu de leur réaction. C’est aussi la première fois, certainement qu’on les laissait jouer avec de la boue! C’est dingue les enfants de la ville! Rien que pour ça je suis ravie de leur avoir proposé!

Je dois bien avouer que je ne savais pas trop comment ils allaient réagir, à 7 autour d’un bac sensoriel. J’ai plutôt l’habitude de préparer deux bacs distincts pour Little Miss Sunshine et Little Smiling Buddha pour éviter les crises et les disputes. De temps à autre, ils ont un seul et même bac sensoriel, comme ça a été avec le bac sensoriel des engins de chantier, mais ça reste assez rare. Comme ils ne patouillent pas à la même vitesse et de la même manière, je préfère qu’ils aient l’opportunité d’expérimenter chacun à leur rythme.

Le thème du mois de mai à l’école, c’est les animaux et l’agriculture. Mon bac sensoriel était donc tout trouvé. Heureusement, niveau bac de transvasement, ils ont de quoi faire à l’école. J’ai donc emprunté un des bacs à sable pour créer mon bac.

La veille, à la maison, j’avais préparé une jolie ferme à l’américaine en bâtonnet à glace que j’ai préalablement peint puis collé à la colle chaude. Je voulais une ferme reconnaissable entre toute, et j’ai eu beau me creuser les méninges, cette ferme à l’américaine est la seule qui me paraissait facilement reconnaissable par tous. J’avais également trouvé quelques dessins de légumes que j’ai plastifié pour que les enfants puissent créer un jardin potager dans la ferme. Ainsi que des barrières pour séparer les différents animaux, que j’ai réalisé avec des morceaux de bâtons que nous avions ramassé avec Little Smiling Buddha pendant notre promenade et de la colle chaude.

Le matin même en arrivant à l’école, j’ai préparé le bac sensoriel avec les animaux de la ferme dont les enfants de TPS disposaient dans leur classe. J’ai utilisé de la paille qu’il restait de la fête de Pâques, de la terre et des graines qu’ils restaient des plantations réalisées par les enfants les semaines précédentes ainsi qu’une assiette avec un peu d’eau pour créer une mare.

J’ai prévenu leur maîtresse habituelle que le but de l’exercice était vraiment de les laisser manipuler ce qu’il y avait dans le bac à leur convenance. Que ma seule consigne serait de garder dans le bac ce qui est dans le bac. J’ai présenté mon activité au cours de notre rituel d’accueil. J’ai commencé par leur parler de la ferme et des animaux de la ferme au travers d’un petit livre documentaire que j’ai trouvé dans la bibliothèque de l’école. Puis, j’ai sorti les cartes de nomenclatures que j’avais créé pour l’occasion. Nous avons nommé les différents animaux, nous avons fait leur bruit. Puis j’ai distribué les cartes et appelé les différents animaux. Les enfants devaient répondre par le cri de l’animal. Ils ont beaucoup aimé ce jeu. Ensuite je leur ai expliqué que j’avais construit une ferme pour eux avec les animaux, le tracteur, la mare, le jardin potager. Je leur ai dit une première fois que ce qui était dans le bac de la ferme devait rester dans le bac et nous sommes descendu dans la cour pour profiter du bac sensoriel. Je leur ai répété une dernière fois la consigne avant qu’ils ne se ruent sur le bac. Et j’ai été très étonné par le fait qu’ils n’ont rien sorti du bac. Je m’attendais à avoir un sacré bazar!

Les enfants se sont beaucoup amusés. Je pense que c’est la première fois qu’ils avaient le droit de faire de la boue. Ils se sont éclatés à mettre la terre dans l’eau puis à tout verser dans le bac sur la paille. L’un d’entre eux nous a re-demandé de l’eau que je lui ai redonné avec plaisir. Et ils ont recommencé. Dans une belle coopération. Ils en ont oublié leurs habituelles chamailleries. J’étais ravie!

L’ayi de la classe était catastrophée. Elle les rappelait régulièrement pour leur nettoyer les mains. Je crois qu’elle n’avait jamais vu d’enfants jouer avec de la boue de sa vie! Un seul n’a pas voulu participé et a préféré observer de loin.

Nous avons terminé cette jolie activité en allant laver les animaux et le tracteur. Et chacun a remonté quelques animaux dans la classe. C’est la première fois que je les voyait aussi spontanément participer au rangement d’une activité. J’étais très fière d’eux.

Cette première expérience m’a vraiment donné envie de retenter un autre bac sensoriel  avec eux d’ici quelques semaines!

[Week-end] Les Huang Shan

Ce soir, nous nous offrons un dernier week-end prolongé en vadrouille avant notre retour en France pour les vacances. Nous prenons donc le train pour un week-end de quatre jours dans les montagnes jaunes. Ce week-end, nous l’avions déjà prévu l’an dernier à la même époque alors que mes parents étaient en Chine. Malheureusement, j’ai fait une grosse intoxication alimentaire (la seule à ce jour!) deux jours avant de partir et j’étais tellement faible qu’il nous a été impossible de partir. Nous avons donc dû tout annuler. Mais ce n’était que partie remise! 

Nous quittons donc Shanghai ce soir. Nous prendrons un train rapide qui nous emmènera dans les montagnes jaunes en quelques 4h. Nous passerons une première nuit à l’hôtel avant de commencer à découvrir ces fameuses montagnes.

Nous allons passé deux jours dans les HuangShan à proprement parler avant d’aller visiter les villages traditionnels de cette région paysanne et les plantations de thé les deux jours suivant. Nous prendrons le train de nuit lundi soir pour arriver mardi matin tôt à Shanghai. Little Miss Sunshine et moi partirons directement pour l’école, tandis que Papa Lou ramènera Little Smiling Buddha et les valises à la maison avant de partir travailler.

C’est un voyage qui nous tenait vraiment à cœur! N’hésitez pas à nous rejoindre sur Instagram pour profiter de nos photos en direct ou presque!

[Bac sensoriel] Les engins de chantier

Actuellement, Little Smiling Buddha, 23 mois, voue une véritable passion aux camions, voitures, et autres moyens de transports. Il commence d’ailleurs à avoir un sacré vocabulaire, entre le Chinois et le Français.

Lors des fêtes de Pâques, j’avais repéré chez Maman Nougatine, une recette de sable magique à la poudre de cacao que j’avais mis dans un coin de ma tête. Alors quand j’ai vu Little Smiling Buddha très intéressé par ses petits engins de chantier, je me suis dit que c’était là une très bonne occasion de tester.

Nous avons réalisé cette chouette activité au courant des dernières vacances et je pensais donc réaliser le sable magique avec l’aide de Little Miss Sunshine, mais c’est finalement Little Smiling Buddha, qui adore faire de la pâtisserie, qui m’a aidé à préparer le sable magique. Et il n’a pas pu s’empêcher de goûter, tellement le sable sentait bon! Comme Maman Nougatine, nous avons utilisé:

  • 8 verres de farine
  • 4 verres de poudre de cacao
  • 2 verres d’huile de cacahuète

Et l’huile de cacahuète non raffiné, mêlée à l’odeur du cacao, je ne vous raconte même pas. Moi-même, j’ai eu du mal à ne pas le manger, ce sable! Je pensais même que ça allait être son principal souci à ce sable magique! Est-ce qu’il en resterait assez pour jouer quand il aurait fini d’en manger?!? 😂

Finalement, une fois le sable dans le bac, Little Smiling Buddha s’est mis à jouer et n’a plus pensé à le manger. Ouf!

J’ai commencé par lui proposer le bac, à lui tout seul, alors que Little Miss Sunshine s’occupait avec un joli tableau à gratter des éditions Les deux coqs.

Quand je propose des bacs sensoriels salissant, pour protéger un minimum le sol, je mets toujours une grande nappe blanche, que je peux ensuite facilement secouer et laver. J’énonce la règle au moment de lui proposer le bac: « Le sable reste à l’intérieur du bac. » Et au besoin, je répète de temps à autre. Mais j’évite au maximum d’intervenir. Il y a passé au moins un quart d’heure sans rien mettre dehors. Absorbé qu’il était à sa tâche avec ses engins de chantier.

Et puis d’un coup, comme souvent depuis quelques semaines, il s’est énervé après le sable qui ne sortait pas assez vite de son camion, et a lancé son camion plein de sable à travers la pièce. Sans lever la voix, juste en répétant la règle et en expliquant mes gestes, j’ai rangé le bac et secoué ma nappe. Lui promettant de ressortir ce joli bac quand il serait moins énervé. Puis, je l’ai accompagné dans ses pleurs de frustration. Et il s’est avéré qu’il était finalement surtout fatigué puisqu’il s’est endormi peu de temps après.

Comme promis, je lui ai re-proposé le bac avec ces engins de chantier dès le lendemain, et il a nouveau passé un long moment à jouer, avant de s’en désintéresser et de vouloir se laver les mains…

Et puis, dimanche soir, au retour de notre promenade, Little Miss Sunshine m’a demandé de tester ce sable magique pour la première fois. J’ai donc tout installé pour les deux. Et à part, quelques éclats de voix, ils ont tranquillement joué ensemble pendant une bonne demi-heure avant que Little Miss Sunshine ne se lasse des engins de chantier. Et Little Smiling Buddha y a encore passé de longues minutes seul.

Contrairement, à ce que je craignais, ils ont renversé très peu de sable à l’extérieur de la boite durant leurs jeux. Ils commencent vraiment à avoir l’habitude de ce type de bac et à comprendre la règle. Je ne pensais pas pouvoir conserver ce sable aussi longtemps,  (je pensais qu’on l’aurait mangé avant!), mais au bout d’une semaine, ils s’amusent encore régulièrement avec…

Ca me donne envie de leur en créer d’autres rapidement! 

[DIY] Puzzle botanique: la fleur

Durant le mois d’avril, à l’école, toutes les classes travaillent sur le thème du printemps et du jardinage.

A cette occasion, j’ai créé un puzzle et un dé en papier mousse et en feutrine pour aborder la botanique avec les enfants de la Toute Petite Section (TPS). Ce puzzle me permet d’introduire l’utilisation d’un dé, de poursuivre la compréhension et la réalisation de puzzle, de réviser les couleurs, mais surtout d’introduire le vocabulaire de la fleur. C’est également un jeu sensoriel qui permet de toucher les différences de textures entre le papier mousse et la feutrine.

Ce puzzle est très facilement adaptable pour des enfants plus âgés. On peut utiliser un dé classique et ajouter des autocollants avec un nombre de point ou encore un chiffre sur chaque partie de la fleur. Pour les jeunes lecteurs, on peut ajouter des étiquettes à faire écrire par les enfants avec les noms de chacune des parties de la fleur pour approfondir le puzzle.

 

J’ai tout d’abord commencé par réaliser un dessin, qui m’a servi de gabarit pour réaliser ma fleur.

Ensuite, j’ai découpé partie après partie mon gabarit en prenant soin à chaque fois de dessiner puis découper ladite partie de la fleur dans de la feutrine ou du papier mousse. D’abord la terre, puis les racines, la tige, les feuilles, les pétales et enfin le cœur. J’ai tout fait en double dans le but de réaliser deux puzzles pour créer deux groupes lors de ma présentation du puzzle aux enfants.

Enfin, j’ai cherché un gabarit de dé sur internet. Avec du carton épais, j’ai réalisé le dé, que j’ai ensuite simplement collé au pistolet à colle pour plus de solidité.

Sur chaque face du dé, j’ai collé une des couleurs de la fleur. Le papier mousse rouge pour les pétales, le papier mousse jaune pour le cœur, la feutrine vert tendre pour la tige, la feutrine blanche pour les racines, le papier mousse marron pour la terre et la feutrine verte foncée pour les feuilles.

J’ai actuellement sept élèves dans la classe de TPS où je suis en formation. Erreur de débutante, lors de la première présentation, je n’ai pas laissé assez de temps aux enfants pour toucher, observer, s’approprier le jeu. Résultat, ils ont beaucoup voulu s’approprier les pièces au cours de la partie. Et je pense que c’était d’autant plus flagrant qu’il y avait un aspect sensoriel au jeu… Mais on va dire que c’était une séance de présentation. J’ai évidemment changer ma manière de faire pour la présentation suivante. Mais si la première présentation était à refaire, je présenterai le jeu une première fois sur le temps d’accueil pour qu’ils puissent se l’approprier avant d’essayer de faire le jeu.

Ils ont eu l’air d’apprécier le jeu. Ils ont aimé toucher les différentes textures, essayer de replacer les différentes parties de la fleur. Lors de la première présentation, j’ai hésité à les laisser construire la fleur comme ils le désiraient. Mais j’ai finalement opté pour guider le jeu. A plus y réfléchir, la prochaine fois que je présenterai ce jeu pour la première fois à un groupe, je pense que je plastifierai une photo du jeu complet que je poserai sur la table pour les guider, mais que je les laisserai créer la fleur comme ils le désirent.

Pour la deuxième présentation, c’est ce que j’ai fait. J’ai posé les pièces de puzzles sur la table, en leur demandant si ils se rappelaient de ce jeu (que nous avions vu pour la première fois ensemble une semaine plus tôt). Trois enfants sur les six ont tout de suite voulu jouer avec le dé. Je les ai donc installé ensemble à une table pour réessayer de les faire jouer avec le dé. Ils ont donc lancé le dé tour à tour, mais je ne les ai pas guidé pour placer les pièces. Les autres ont tour à tour essayé de reconstituer la fleur comme ils l’entendaient sans dé. Et c’était plutôt intéressant à observer. Surtout quand ils ont essayé de s’aider les uns les autres pour se corriger. J’ai vraiment beaucoup aimé ce moment. Pour conclure, nous avons bien reformé notre jolie fleur.

Lors de cette deuxième présentation, nous avons vraiment bien pu aborder les différents termes de la botanique de la fleur que je voulais leur apprendre (les pétales, le coeur de la fleur, la tige, les feuilles, les racines), contrairement à la première présentation, où nous étions, comme je le disais, vraiment dans la découverte du matériel en lui-même.

J’au aussi remarqué, que lancer le dé n’a pas été chose facile pour tout le monde. Pourtant j’avais justement créé un grand dé pour leurs petites mains. Ils ne doivent pas avoir eu l’habitude de jouer avec un dé. Ca m’a donc donné l’idée de leur créé un nouveau jeu, différent, pour le thème du mois de mai, les animaux et l’agriculture.

Quand la famille nous rend visite…

Voilà un peu plus de quatre mois, depuis notre retour à Shanghai après les fêtes de Noël, que nous n’avions pas eu la chance de recroiser des membres de notre famille. C’est donc avec un très grand plaisir que, depuis hier soir, nous accueillons Parrain, Tata et Petit O à Shanghai pour un peu plus de deux semaines.

Ce voyage est le premier en Chine pour eux. Et pourtant, nous l’avions prévu de longue date. Dès notre départ à Shanghai, nous parlions de leur passage par chez nous. Mais la vie a fait que ce n’est finalement que près de 3 ans après notre départ qu’ils nous rendent enfin visite.

Nous avions donc à coeur de leur faire découvrir ce pays que nous affectionnons tant. Nous allons profiter des jours de semaine pour leur faire découvrir Shanghai et ses contrastes, et le week-end nous avons dores et déja prévu de les emmener visiter la Chine.

Dans un premier temps, le week-end de Pâques, nous commencerons par prendre le train pour Hangzhou, pour visiter cette jolie ville d’eau au coeur de la saison de la cueillette des thés de printemps, chose que nous voulons faire depuis plusieurs années, mais que nous n’avions toujours pas expérimenté… Nous y passerons trois jours, entre visite de la ville et des plantations de thés alentour.

Le second week-end, nous reprendrons le train, pour un week-end de quatre jours cette fois-ci en direction de Pékin. Nous avions adoré notre précédent séjour à Pékin en juin dernier. Ce sera donc un réel plaisir de leur faire découvrir cette ville et de remonter sur la Grande Muraille de Chine qui avait tant impressionné toute la famille…

Entre temps, nous fêterons également Pâques en famille et surtout nous profiterons au maximum du bonheur de voir les trois cousins évoluer ensemble…