Deux ans, ça se fête!

Et voilà, mon bébé a eu deux ans. Deux ans. On ne peut plus dire que c’est un bébé maintenant, mais déja un petit bonhomme qui sait ce qu’il veut.

Cette année, nous sommes rentrés pour nos vacances en France, le lendemain de l’anniversaire de Little Smiling Buddha. Nous avions donc décidé de fêter son anniversaire avec quelques jours d’avance pour qu’il puisse profiter de ses cadeaux avant le départ. 

En parallèle, nous avons décidé de fêter l’anniversaire d’Ayi le même jour, puisqu’elle est née deux jours après. Et que cette année, elle fêtait ses 50 ans.

Pour cette première fête, j’avais préparé un montage en fruits en forme de train pour Little Smiling Buddha. Il est totalement passionné par les moyens de transport en ce moment, la construction a donc eu son petit effet!

Et pour Ayi, un gâteau sans œuf ni beurre – Ayi ayant des problèmes de reins et ne pouvant pas en manger. C’est MagicCitrouille qui m’a soufflé la recette de fondant banane, coco et chocolat de Chocomaniaks.

Little Smiling Buddha a évidemment été gâté. Ayi lui a offert une belle paire de sandalettes en cuir blanche. Et nous lui avions choisi la tourte de tri géante de Learning Ressources qui lui a énormément plu et sur laquelle je suis sûre que les enfants vont passer de nombreuses heures de jeu…

Petit craquage supplémentaire, j’étais tombé sur la salle de classe de Peppa Pig quelques jours auparavant. Et connaissant sa passion dévorante pour les livres de ce petit personnage, ainsi que sa prochaine rentrée à l’école, je n’ai pas hésité à lui offrir.

Cette année, point de colis de la famille, puisque nous avions déjà prévu de fêter son anniversaire en France également.

Malgré, la triste nouvelle que nous avions appris le jour même, la mort de BisNonno, le grand-père de Papa Lou, et qui m’a fait hésité à annuler la fête, nous avons passé une douce soirée, autour des enfants. 

Avant même notre retour en France, la date du goûter d’anniversaire de Little Smiling Buddha était fixé. Étaient finalement présents, les quatre grands-parents, une des deux arrières-grands-mères, sa marraine et la famille et son Parrain, Tata et Petit O.  Papa Lou nous a évidemment cruellement manqué ce jour-là. Mais nous n’avons pas manqué de lui envoyer des dizaines de photos en direct.

Pour l’occasion, j’ai surfé sur mon idée première, celle du train, et je lui ai cette fois préparé un gâteau en forme de train. Et ses yeux se sont illuminés quand il a vu arriver son gâteau-train.

J’avais pour cela réalisé deux cakes marbrés que j’ai découpé et assemblé à l’aide de chocolat noir fondu. J’y ai ajouté de nombreux petits gâteaux (les enfants ont été ravi d’avoir des petits gâteaux industriels – depuis le temps que je n’en avais plus acheté!) et des smarties pour décorer le train.  J’avais également préparé des brochettes de fruits frais pour nous rafraîchir.

Little Smiling Buddha a été gâté. Entre les cadeaux pour l’Alsace – comprendre qui vont rester en France pour l’année prochaine – et ceux que nous emporterons avec nous à Shanghai, il y a de quoi faire.

Il a reçu des légos duplo de Nonna et GrandPapa (la pelle-mécanique) et de sa Marraine (de nouveaux légos à engrenages), un magnifique tracteur plus vrai que nature de Mamama et Papapa et un superbe circuit de petites voitures en bois de Parrain et Tata. Sans compter les livres et les vêtements!

 

Les enfants ont largement pu jouer ensemble et profiter du jardin de Papapa et Mamama.

Little Miss Sunshine était ravie de retrouver P., le fils de la marraine de Little Smiling Buddha, qui a le même âge qu’elle. Nous nous voyons chaque été plusieurs fois, et quand nous rentrons à Noël. Et c’est toujours un bonheur pour nous de les retrouver.

Little Smiling Buddha a trouvé une nouvelle copine A., la petite soeur de P. Il fallait les voir jouer tous les deux. Ils étaient vraiment trop mignons.

C’est un vrai bonheur de faire ainsi le plein de beaux souvenirs de famille à ressortir les longs mois où nous sommes seuls à Shanghai…

Ma reconversion professionnelle 

Cette reconversion, j’en rêve depuis plus de trois ans. J’en rêvais déjà, que je n’avais pas encore arrêté mon précédent boulot. Pas que je n’aimais pas ce que je faisais. Mais je ne supportais plus les horaires et le manque de disponibilité pour ma famille que cela impliquait. Et j’avais besoin de faire une pause professionnelle, j’avais besoin de prendre soin de mes enfants, de leur offrir ce dont ils avaient besoin durant leurs plus jeunes années.

Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire. Un emploi qui me permette d’avoir du temps pour ma famille, pour moi. C’était l’essentiel. Si cet emploi pouvait en plus me permettre de travailler en lien avec une de mes passions: les livres, le thé ou les enfants, ça aurait été parfait. Je me suis promis d’analyser la situation, de trouver des pistes, de trouver une formation, de m’organiser pour reprendre le travail le jour où on rentrerait en France.

Et puis je suis tombée enceinte, et puis Little Smiling Buddha est arrivé, et puis il avait intensément besoin de moi. Et puis ma reconversion a été mise de côté. Ce n’était de loin plus ma priorité…

En même temps, par l’intermédiaire de l’école de Little Miss Sunshine, j’ai très vite eu l’occasion de m’investir un peu dans quelque chose qui me plaisait: la bibliothèque de l’école. Dès la deuxième rentrée de Little Miss Sunshine, ou les trois mois de Little Smiling Buddha, j’ai participé à son entretien. Un après-midi par semaine. Jusqu’à ce que Little Smiling Buddha ait 8 mois, je l’emmenais chaque mardi. Ensuite, c’est Ayi qui s’en est occupée. J’avais un moment pour moi. Un moment où je m’investissais dans un projet plus grand que moi. Un moment où je sortais de mon train-train. Un moment où je pouvais parler avec des adultes. Et ce moment m’a fait beaucoup de bien.

À la rentrée suivante, j’ai décidé de m’investir plus. J’avais envie de plus. J’étais prête à faire autre chose que pouponner. Même si Little Smiling Buddha, 15 mois à l’époque, n’était pas forcément du même avis. Mais il restait volontiers avec Ayi un après-midi par semaine. J’ai créé les « ateliers du mardi » pour les classes de la section française. Une lecture et un bricolage en lien avec cette lecture par classe, pour chaque niveau, des Tout-Petits au CP, différent chaque semaine. J’avais besoin de beaucoup plus de disponibilité, notamment pour réfléchir mes ateliers – souvent le jeudi ou le vendredi de la semaine précédente – et puis pour les organiser – le mardi matin. Pas toujours simple avec Little Smiling Buddha dans les pattes, mais ce fut une réelle révélation. Je savais ce que je voulais faire. Et j’ai repensé à mes études, à ma première remise en question, il y a de ça presque dix ans maintenant…

J’ai tendance à dire que pour la suite, ma reconversion m’est tombée dessus. Mais à vrai dire, c’est mon investissement sur deux ans qui a payé. Je sais aussi que c’est ce statut un peu particulier d’expat qui me permet cette reconversion. Il faudra que je valide mes acquis lors de notre retour en France, mais j’ai déja des projets en tête pour le moment où ça arrivera.

Cette semaine, je commence un stage de deux jours par semaine à l’école qui durera jusqu’à la fin de l’année. Je passerai mes journées dans les classes des TPS, des PS, et des MS-GS. En observation ou en renfort. J’effectuerai des remplacements si nécessaire (comme je l’ai déjà fait en décembre).

J’ai aussi des formations de prévu. Notamment une formation à la pédagogie Reggio Emilia dès fin février. Je réfléchi aussi beaucoup à ma manière de mettre en place la bienveillance dans ma future classe. Je veux apporter ma contribution à la création d’une société plus bienveillante. Et moi qui ait longtemps réfléchi à faire l’instruction en famille à mes enfants, mais qui ait été mise en défaut par leur besoin de contact avec les autres, par leur ouverture d’esprit, je pense qu’il n’y a pas de meilleure manière de faire bouger les choses que de rentrer dans le système et de faire changer les choses à son niveau…

Et dès la rentrée de septembre, j’aurai ma classe. La classe des Tout-Petits. Et Little Smiling Buddha sera dans ma classe. J’ai déjà des tonnes d’idées, des tonnes d’envies, des tonnes de projets. J’ai aussi des tonnes d’appréhension. Mais je suis certaine que tout se passera bien. Je suis sûre de moi. J’aurai enfin le boulot de mes rêves! 

Le Nouvel An chinois à Yu Garden

Comme chaque année lors du Nouvel An chinois, le dimanche précédant la fête est un jour travaillé. Les écoles sont ouvertes et les parents travaillent. Papa Lou est donc parti travaillé tôt le matin, comme à son habitude, tandis que je gardais Little Miss Sunshine à la maison pour profiter de ces moments un peu particulier avec elle.

Nous l’avions prévu. Nous voulions allé visiter Yu Garden ensemble, avec Little Smiling Buddha cette fois-ci. Pour éviter le plus gros de la foule, nous avons choisi de partir dès la fin de la matinée. Papa Lou avait prévu de nous rejoindre pour que l’on puisse déjeuner tous ensemble.

Malgré mon appréhension, la date était bien choisie. Une semaine avant le Nouvel An chinois, les touristes ne sont pas encore nombreux à Shanghai et comme les Shanghaiens travaillent encore, la foule était plus que raisonnable! Nous avons largement pu profiter des belles décorations colorées!

Nous avons commencé notre promenade dans l’enceinte de la vieille ville. Comme l’an dernier, sur chaque petite place, des décorations colorées sur le thème de l’animal de l’année: le coq, ou sur le thème des héros légendaires chinois nous en mettent plein les yeux.

 

Peu après midi, nous sommes allés faire la queue dans le fameux restaurant de Xiao Long Bao, ces sortes de raviolis typiquement shanghaien dans lesquels on rencontre un délicieux jus de viande ou de crabe lorsque l’on croque, le NanXiang. Pour déguster des Xiao Long Bao à emporter, l’attente est toujours très longue dans ce restaurant, mais pour manger sur place, le temps d’attente est relativement raisonnable – 15/20 minutes.

Juste au moment où nous avons pu nous installer à table, Papa Lou est arrivé. Pour le plus grand plaisir de tous, et surtout de Little Miss Sunshine qui m’a dit plusieurs fois que c’est la première fois que nous mangions avec Papa Lou alors qu’il travaillait…

En plus des traditionnels Xiao Long Bao, nous avons dégusté quelques autres gourmandises, comme un énorme raviolis dont on ne boit que la soupe de crabe qui est à l’intérieur, du tofu puant ou des shaomai, sorte de raviolis farcis au riz gluant.

En sortant du restaurant, Papa Lou nous a assez rapidement quitté pour retourner au travail. Et avec les enfants, nous avons continué notre promenade…

Sur la grande place principale, qui mène à la jolie maison de thé sur l’eau, c’est le paon qui est à l’honneur cette année.

Pour la promenade autour de la maison de thé sur l’eau, il y avait bien moins de monde que l’an dernier et c’était vraiment très agréable…



Le ciel était d’un beau bleu. Et j’aime toujours autant voir le contraste entre l’univers traditionnel chinois et l’univers moderne qui règne à Shanghai.

On a encore fait quelques photos avec les enfants pour garder de jolis souvenirs de cette journée…

Et pour la deuxième fois, depuis que nous vivons en Chine, Little Miss Sunshine a reçu une barbe à papa en forme de fleur…

Nous avons passé une très belle journée dans l’ambiance du Nouvel An chinois. Et je sais que les enfants en garde également un joli souvenir…

En sortant de la vieille ville pour aller prendre le taxi, j’ai jeté un dernier regard en arrière, vers cet univers que j’aime tant…

[Plaisir d’hiver] Jouer dans la neige

Ce n’était vraiment pas gagné d’avance. Et malheureusement, même si les enfants et moi-même, l’avons souhaité très très fort, point de Noël blanc cette année en Alsace.

On en était venu à se dire qu’on ne verrait encore pas la neige cette année. Même en hauteur sur les chaumes, rien. Pas un flocon. Pas le moindre arbrisseau gelé.

Et puis, quelques jours avant de quitter la France, nous avons eu la chance de voir tomber quelques flocons de neige qui ont enchanté les enfants…

Little Miss Sunshine était tellement heureuse de voir de la neige, qu’elle a passé un bon moment dehors, sur la terrasse de Nonna et GrandPapa à danser sous les premiers flocons, sans chaussures et sans habits chauds… (mais elle était tellement heureuse que je n’allais quand même pas lui gâcher ce moment pour si peu!)

Et puis le lendemain, il y a encore eu quelques flocons en plus… « Maman, regarde, je vais me transformer en bonhomme de neige! »

Et dans la soirée, la neige a vraiment commencé à tomber... Les enfants étaient fou de joie, parlant deja du bonhomme de neige qu’ils allaient construire le lendemain.

Finalement, il n’a pas tant neigé que ça cette nuit-là. Juste un fin manteau blanchâtre recouvrait le paysage. Mais les enfants ont quand même tenu à faire un mini bonhomme de neige avec Mamama…

Et dans la soirée, ce fut le retour de la neige. Avec de beaux gros flocons duveteux…

Et il y en a eu un peu plus que la veille. Les enfants ont pu largement profiter de jouer et courir dans la neige chez Nonna et GrandPapa…

Je ne vous parle plus de la passion de Little Smiling Buddha pour les balais… Mais imaginiez sa joie de pouvoir balayer la neige!!!

Il a pris sa tâche très au sérieux!

Et puis, Little Miss Sunshine s’est amusée à écrire et dessiner avec le manche du balai…

Mais c’est le dernier matin, au réveil, que nous avons découvert une belle couche de neige de près d’une dizaine de centimètres. Malheureusement, plus le temps de jouer. Le temps était venu de partir pour l’aéroport pour rentrer à Shanghai.

Voir la neige était vraiment une belle surprise de ces vacances! 

Les 5 ans Reine des Neiges de Little Miss Sunshine

L’an dernier, elle avait hésité entre un anniversaire Totoro et un anniversaire Reine des Neiges. Mais son coeur avait vite penché du côté de son héro de toujours, Totoro. Cette année, nous ne sommes pas passé à travers la folie de la Reine des Neiges, encore qu’il y a eu un très petit moment d’hésitation avec un thème Petit Poney…

IMG_9662.JPG

Question timing, je dois bien avouer que, nous avons pris les devants. Little Miss Sunshine est née le 31 décembre. L’an dernier, nous avions choisi de faire sa fête d’anniversaire début janvier, juste après la rentrée. Cette année, nous sommes rentrés en Chine seulement le 9 janvier et le 20 janvier, les vacances du Nouvel An Chinois débutent déjà. Elle a également un autre camarade né en janvier et qui a fêté son anniversaire au début du mois. Notre choix était donc vite fait. Nous avons choisi de faire sa fête le dernier week-end où nous étions à Shanghai avant les vacances de Noël.

C’est en tout 12 copains et le même nombre de parents qui nous ont rejoint pour faire la fête chez nous. Nous avons choisi de faire le même type de fête que l’an dernier. Les enfants ont pu jouer et s’amuser en toute liberté dans l’appartement sous le regard attentif d’Ayi. Les parents ont pu tranquillement papoter et grignoter les gourmandises que j’avais préparé.

Pour l’occasion, afin de coller au thème, j’avais l’intention de créer un bonhomme de neige géant en gobelet, d’après une vidéo que j’ai trouvé sur YouTube. Je me suis mise au travail, mais très vite, ça n’était finalement pas aussi simple que sur la vidéo. Rapidement, je me suis retrouvée avec des lignes et des lignes de gobelet et pas moyen de les faire se refermer en une belle boule… Bref, je ne sais pas si c’était ma technique ou la qualité de mes gobelets chinois, mais c’était galère… Alors j’ai appelé Papa Lou à la rescousse!

Et là, il a décidé de rectifier le tir et de commander des gobelets plus petits pour réaliser un vrai Olaf et pas simplement un bonhomme de neige. Merci à lui! Notre Olaf était splendide et il a fait son petit effet!

Comme l’an dernier, nous avons tout préparé nous-même. Pour son gâteau d’anniversaire, à sa demande, j’ai repris le même concept que l’an dernier. Mais cette fois-ci, j’ai fait un gâteau au chocolat fourré à la pâte à tartiner. Papa Lou a fait une pâte d’amandes maison, qu’il a pris soin de colorer pour créer le décor Reine des Neiges. Voici donc la création originale de Papa Lou!

J’avais également préparé deux sortes de sablés en forme de flocon de neige ou plutôt en forme d’étoiles que j’ai transformé en flocon de neige avec un stylo alimentaire. Les premiers étaient de simples sablés au beurre, les seconds étaient aux épices.

J’avais également préparé des rochers coco sur lesquelles j’avais saupoudré de jolis perles de sucre bleu.

Pour encore plus de gourmandises, j’avais également dessiné un visage sur des marshamallow pour représenter l’espèce de monstre de glace créé par Elsa pour chasser sa soeur de son château de glace. Et j’ai ajouté quelques bonbons…

En outre, j’avais fait du popcorn et j’avais prévu des fruits – fraises et mandarines – pour le début de la fête.

Pour le déjeuner, l’anniversaire avait lieu de 11h à 14h comme la majorité des anniversaires ici, j’avais préparé deux pizza maison ainsi qu’un plateau de fromages du Fromager de Pékin et de la charcuterie.

Tout le monde a bien aimé la décoration. Un des jeux préférés des enfants étaient d’attraper les ballons que nous avions gonflés à l’hélium et qui créaient une véritable forêt dans le salon… Les parents ont également apprécié de pouvoir papoter autour d’une coupe de champagne et de quelques gourmandises. Comme l’an dernier, tout le monde était à l’aise!

Encore une fois, nous avons adoré organiser cet anniversaire! 

Notre réveillon de Noël 2016

Passer les fêtes de Noël en France est une chose pour laquelle je suis vraiment reconnaissante. Grâce à l’entreprise de mon mari – qui nous offre deux allers-retours par an -, grâce à mon mari – qui malgré ses réticences à cause du caractère « chargé » de la période -, grâce à mes enfants – qui sont toujours extrêmement calme et coopératif durant nos longs voyages – et puis grâce au fait que pour l’instant je suis toujours mère au foyer et que je n’ai pas d’impératif autre que ma famille. Je mesure notre chance. Et je la mesure d’autant plus que l’an prochain, je ne suis vraiment pas sûre que nous puissions rentrer à cette période, alors que j’aurai repris le travail depuis début septembre et que je n’aurai que deux petites semaines de congés – qui se ramènerait à maximum 10 jours en France.

Mais en attendant, laissez-moi enfin vous raconter nos jolies vacances d’hiver en France et surtout notre fête familiale de Noël.

Cette année, pour le Réveillon de Noël, nous étions impatient de voir arriver Parrain, Tata et petit A. Nous ne les avions pas revu depuis notre séjour estival dans la région parisienne au mois d’août. Et quelle joie de pouvoir observer les deux cousins, de même pas deux mois d’écart, dans leurs acquisitions respectives. Les voir évoluer côte à côte d’abord et puis finalement ensemble, les voir interagir, et puis s’entrainer l’un l’autre à s’imiter. Rien que pour ces moments bénis, les fêtes de Noël valent la peine d’être fêter en famille! C’est donc avec leur arrivée dans l’après-midi du 24 décembre que la fête a débuté pour nous!

Après de douces retrouvailles, autour d’un café, d’un thé et de délicieux petits gâteaux de Noël préparés par ma Maman, nous sommes allés nous préparer pour aller à la messe. Nous sommes allés rejoindre Nonna et GrandPapa pour la messe des enfants dans l’église dans laquelle nous avons fait baptiser Little Smiling Buddha cet été. Nonna s’occupant des Confirmants, elle était bien occupée durant la messe, mais Little Miss Sunshine a insisté pour participer avec elle. C’est donc plutôt ému que nous l’avons vu participer aux diverses étapes de la messe de Noël – défilé avec des bougies, chants en groupe dans le choeur de l’église…- avec beaucoup d’entrain. Je pense même que c’est elle que nous avons le plus entendu chanter « Les anges dans nos campagnes » alors que c’était de loin la plus jeune!

Little Smiling Buddha, comme à son habitude, a été relativement coopératif pendant la messe. Lui aussi a entonné plus d’une chanson et a beaucoup fait rire les gens autour de nous, par ses jeux et ses mimiques. Et je ne sais pas si il se rappelait du lieu de son baptême ou si c’est un hasard, mais il a été étonnement coopératif pour réaliser une petite séance photo improvisé dans le choeur de l’église à la fin de la messe!

Et puis, Noël dans la famille Kangourou, ça débute bel et bien le 24 au soir. Comme chaque année au retour de la messe des enfants, nous avons commencé par nous rassembler toute la famille autour du sapin de Noël pour s’offrir nos cadeaux. C’est chez Mamama et Papapa, en compagnie de Parrain, Tata et petit A, que nous avons eu la joie de commencer les festivités.

C’est quand on voit les montagnes de cadeaux au pied du sapin que l’on se dit que finalement ce n’est pas si mal de demander un minimum de cadeaux pour les enfants (un par famille et par enfant) parce que sinon ça serait vraiment trop! Mais quel bonheur de voir les étioles dans les yeux des enfants rassemblés autour du sapin de Noël juste avant l’ouverture des paquets. Ce petit moment où on les sent plein de gratitude et d’impatience, ébahis devant les lumières de Noël dans l’ambiance chaleureuse de cette fête…

Evidement les enfants ont été gâtés! Evidement nous avons été gâtés et nous avons gâtés nos familles. Je vous montrerai progressivement les chouettes cadeaux reçus par les enfants, au fur et à mesure de leur réutilisation, ici à Shanghai. La plupart ont été ouvert en Alsace et déjà utilisé par nos petits Loups impatients! Quel bonheur de se sentir ainsi aimé et important. Et que de beaux souvenirs à ramener dans nos têtes pour les périodes plus difficiles, loin de la famille, à l’autre bout du monde… 

Après la loongue ouverture des paquets cadeaux vient invariablement le temps de l’apéritif! Trinquer à un nouveau Noël, au bonheur d’avoir des enfants, des petits-enfants, à la douceur d’être tous ensemble, à l’amour, …

Mamama avait passé son après-midi en cuisine afin de nous concocter un délicieux repas de Réveillon. Le dîner a été classique – à notre demande, parce que Mamama voulait nous faire des choses plus originales!

Foie gras, pommes rôties et brioche.

Tournedos sur une tranche de pain grillé, sauce aux morilles, purée de céleri et pommes dauphines.

Bûche glacée et bredala.

Les enfants ont joué tard. Nous avons pu profiter de la soirée entre adulte – ou presque – à papoter, refaire le monde, prendre des nouvelles de tout le monde.

Cette soirée de Réveillon a été douce et chaleureuse. Comme je les aime… 

Et chez vous, c’est comment le Réveillon de Noël?

Dix huit mois

Il y a deux jours, tu as eu 18 mois.

Il y a tout juste un an, lors de nos vacances de Noël en France, nous discutions du Noël suivant, ce Noël où tu aurais 18 mois, où tu marcherais, où il faudrait certainement t’empêcher de grimper dans le sapin, où tu ferais pour la première fois les 400 coups avec ton cousin, qui tout juste deux mois de moins que toi. Et nous y voilà déjà. Je me souviens pourtant de cette conversation comme si elle avait eu lieu hier, de ma curiosité à savoir quel grand bébé tu serais devenu. Et puis nous y voilà…

Au lendemain de notre arrivée en Alsace cet été, tu te lançais pour faire tes premiers pas seul, avec une agilité phénoménale. Quelques jours plus tard, tu commençais à grimper sur les chaises et sur tout ce qui te permettait de monter plus haut que le sol. La motricité libre que nous avons pratiqué avec toi de manière plus poussé qu’avec ta soeur, a largement porté ses fruits. Tu as un équilibre et une confiance en toi qui sont vraiment exceptionnels.

Tu ne fais toujours pas MES nuits. Et finalement, ça n’a pas grande importance. Mais tu t’endors dans ton lit, avec ta soeur depuis tes 14 mois et demi. Quand tu te réveille la nuit, tu te lèves et tu viens nous rejoindre. Je n’ai même pas besoin de me lever. Tu trouves ton chemin dans la nuit, et tu me demandes juste de t’aider à grimper dans notre lit, avant de te rendormir pendu à mon sein.

Dix huit mois, c’est aussi un magnifique parcours d’allaitement. Tu es toujours allaité à la demande. Tu peux téter trois fois en 24h, comme deux cents fois le lendemain, juste parce que tu l’as décidé ou que tu as mal aux dents. Et je découvre avec délice, et avec quelques douleurs de temps à autre, la joie d’allaiter un bambin!

Avec tout ce lait, tu n’es pas un grand mangeur. Ce que tu préfères, c’est manger seul, à la petite cuillère ou avec les mains. Mais quand c’est Ayi qui s’occupe du repas, tu préfère te laisser nourrir. Ta nourriture préférée actuellement? Le riz sur une petite cuillère trempée dans un verre d’eau quand Ayi te donne à manger. Si je ne suis pas là à l’heure du déjeuner, tu manges. Puisque tu n’as pas eu l’occasion de téter tout ton saoul cinq minutes avant! Ton fruit préféré est la mandarine. Côté légume, je pense que c’est… le riz! Tu manges de tout, mais uniquement quand c’est toi qui le décide.

Tu es de plus en plus indépendant, en dehors de tes crises de « tétous » où tu ne lâches plus mes seins pendant une journée complète. Mais le médecin m’a confirmé que tes dernières dents étaient sur le point de sortir… J’ai donc l’espoir que d’ici peu nos nuits seront plus paisibles et que tu seras encore plus indépendant. Je sais dores et déja que ses jolis moments lactés où tu redeviens mon tout-petit se feront plus rare et je savoure d’autant plus les journées « tétous » actuelles.

Tu voues une passion aux dinosaures, aux animaux et aux petites voitures. Tu adores manipuler toutes sortes de petits objets, remplir et vider. Tu m’as récemment bluffé en peignant avec un pinceau avec une application, une concentration et un bonheur impressionnant. Comme ta soeur, tu aimes bricoler et pas moyen de proposer une activité à ta soeur sans te proposer la même ou une alternative proche pour éviter de te frustrer. Je ne sais pas si c’est parce que tu voues un véritable culte à ta grande soeur ou si c’est juste toi, mais j’ai parfois l’impression d’avoir un petit bonhomme de trois ans devant moi et pas un tout-petit de dix huit mois.

Je sais dores et déjà, qu’en septembre prochain, je reprendrai le travail – je vous en parlerai certainement de manière plus détaillé dans un autre article bientôt. Tu auras 26 mois et demi. Je me pose un millier de question, mais je sais que tu t’épanouira chez les tout-petits en maternelle. Tu adores les autres enfants, tu joues déja avec les autres, tu partages avec une facilité qui m’étonne. Sans doute, l’effet d’avoir une grande soeur. Tu seras ravi de te mêler aux autres enfants et de découvrir le monde de l’école. Tu pleurniche chaque matin quand tu vois le bus de l’école partir sans toi et emporter ta soeur.

Ta relation avec ta soeur est idyllique. Evidement vous vous chamaillez. Evidement parfois elle a juste envie de t’étriper. Mais la plupart du temps, j’observe la douceur de ta soeur dans ses gestes. Je me délecte de tes regards plein de fierté et d’admiration que tu lui jettes. Il suffit qu’elle te chante une chanson une fois, pour que tu la chante. Il suffit qu’elle t’apprenne une chose pour que tu la fasse. Tu bois ses paroles. Tu l’observe avec attention dans l’espoir de l’imiter au mieux. Je n’aurai pu rêver une relation plus apaisée…

Je me dis souvent qu’à ton âge, Little Miss Sunshine avait un vocabulaire déja bien plus développé (et c’est certainement le cas, mais chaque enfant suit un développement bien particulier!). Je mets ça sur le dos des deux langues que tu côtoies au quotidien et de la troisième que tu entends régulièrement. Mais finalement, quand le pédiatre m’a demandé quels sont les mots que tu prononce déja, je me suis rendu compte de la richesse de ton vocabulaire. En plus des mots que tu prononçais déja pour tes un an, tu as bien enrichi ton vocabulaire. Tu dis 阿姨 (Ayi) à longueur de journée, GrandPapa, Papapa. Tu adores les animaux et tu prononces très joliement 猫 (mao/chat), 鱼 (yu/poisson), 狗狗 (gougou/chien) en chinois, et dinosaures (tinoso) en Français. Tout ce qui ce mange est gâteau (tato) et tout ce qui se boit de l’eau (delo). Mais si tu t’adresse à moi pour parler d’un poisson, tu me diras d’abord « de l’eau » avant de me dire « 鱼 ». D’autres mots te servent également beaucoup « assis », « ici », « 帮帮我“ (bangbang wo/aide-moi), « bye bye », « 再见 » (zaijian/aurevoir), « 明天见 » (mingtian jian/à demain) et puis « non » et très rarement « oui » ou « 不要 » (bu yao/ je ne veux pas). Et puis ces derniers jours, tu dis au moins un nouveau mot par jour…

Et puis tu chantes. Et on reconnais très bien les chansons. Tu adores celles que ta soeur te chantent, les chansons qu’elle a appris à l’école sur le thème des indiens. « Ani Couni » est de loin ta préférée. Mais tu chantes aussi « Nagawika ». La première fois que tu as chanté une chanson, c’était cet été. Et c’était le thème de la Reine des Neiges!?! Bref, on comprendra l’impact de ta soeur sur tes apprentissages! Tu aimes aussi chanter « Joyeux anniversaire », mais ne me demander pas en quelle langue, je suis incapable de comprendre ce qu’il raconte!

Je pourrai encore longtemps continuer cette énumération un peu à la Prévert, tant j’adore t’observer… Mais ce que je veux retenir aujourd’hui, c’est ce beau petit bonhomme blond, avec ses quelques cheveux blonds, qui est avide de tout faire comme un grand.

Joyeux 18 mois mon grand bonhomme! 

Notre première soirée pyjama en famille 

Samedi soir dernier, Papa Lou était invité au mariage de sa secrétaire chinoise. Une première pour nous! Nous ne savions pas vraiment si il était le seul invité ou si nous pouvions nous joindre à lui. Et puis le lieu de mariage était assez distant de chez nous – une heure de taxi – et à un horaire pas franchement idéal en soirée avec les enfants – 17h16 (oui, oui ça porte bonheur en Chine!) -, alors on a décidé de le laisser partir seul, non pas sans lui avoir demandé un reportage photo évidemment!

Et avec les enfants, nous nous sommes organisé notre première soirée pyjama en famille!

Tout a commencé avec le choix du repas. Little Miss Sunshine voulait des pâtes. Nous en avions mangé la veille. Et puis finalement, j’ai opté pour la préparation de quelque chose que je n’avais encore jamais préparé jusque là: un plat de macaroni au fromage.  Pour l’apéro, le choix a été vite fait: des chips! Et pour le dessert, il y avait déja notre gâteau test en prévision de l’anniversaire de Little Miss Sunshine (vous avez pu le voir passer sur Instagram si vous nous suivez là-bas aussi!) et évidement, on s’est dit que c’était le jour de s’acheter un paquet de bonbons!

La soirée a donc débuté par notre passage au supermarché du bout de la rue pour acheter le nécessaire. En rentrant, j’ai proposé à Little Miss Sunshine de réaliser notre couronne de l’Avent. Je lui ai donné les quatre bougies, un plateau et des décorations de toute sorte. C’est elle qui a tout préparé.

IMG_9318.JPG

Pendant ce temps, avec Little Smiling Buddha, j’ai préparé les bacs sensoriel de Noël. L’an dernier, le bac de décoration de Noël avait eu un sacré succès, j’ai donc renouvelé l’idée cette année, mais je vous en parlerai dans un prochain article.

Ensuite, je les ai laissé découvrir leur nouveau bac de Noël, le temps pour moi de préparer le repas. Une fois le plat de macaronis au four, et toutes les décorations remises dans les bacs, nous avons pris l’apéro. Puis, nous avons dîné à la table du salon.

Et le plat de macaronis au fromage a été apprécié. Juste avant le dessert, nous avons décidé d’installer notre « campement » pour notre soirée pyjama. Tout le monde a mis son pyjama, nous avons rangé les derniers jouets qui trainaient et nous avons installé nos lits pour la nuit.

Nous avons pris les matelas des enfants et j’y ai ajouté un matelas supplémentaire. Nous avons ramené les couettes et les coussins. Même Little Smiling Buddha s’est fait un réel plaisir de nous aider. Et notre petit nid était particulièrement chaleureux! 

Enfin, pour terminer la soirée, nous avons mis un dessin animé. Little Miss Sunshine a choisi Mulan 2. Et nous avons passé une très belle soirée.

Papa Lou n’est pas rentré tard. Vers 22h, il était à la maison. Et il a été ravi de nous rejoindre dans le salon sous la couette! Nous avons donc passé la nuit dans le salon, tous les quatre… Ca nous a rappelé un passé pas si lointain où nous dormions encore chaque nuit tous ensemble!                 

Et le lendemain, tout le monde a fait une belle grasse matinée. C’est vers 8h45 que nous nous sommes réveillés. Un vrai plaisir!

Les enfants ont adoré se réveiller à côté de nous et jouer ensemble dès le réveil. Little Miss Sunshine m’a réclamé une nouvelle soirée pyjama et Papa Lou m’a dit que nous devrions faire ça plus souvent!

Alors on retient cette chouette idée!

Et vous, avez-vous déja organisé une soirée pyjama en famille?