[Voyage] En famille dans le Kansai – Jour 3: Ise

Le réveil dans les ryokan est toujours matinal. Le petit déjeuner est servi directement dans la chambre. On choisi son horaire et le personnel vient nous réveiller et ranger les futons avant de servir le petit-déjeuner. On peut partir prendre un dernier bain chaud durant ce temps… Ce jour-là, nous avons préféré profiter encore un peu de la magnifique vue sur la mer…

Le petit-déjeuner consiste la plupart du temps en du poisson grillé, un peu de poisson cru, des pickles, de la soupe et du riz. Les premières fois au Japon, ça a été un peu difficile pour moi qui n’avait vraiment pas l’habitude de manger autre chose que du sucré le matin. Mais depuis, je mange beaucoup plus facilement du salé. Et j’apprécie même le petit-déjeuner à la japonaise.

Après un dernier tour dans le ryokan pour prendre quelques photos, il a déjà été temps de reprendre la route.

Le service de transport de l’hôtel nous a ramené à la gare de Toba. Et nous avons pris le train pour Ise.

A Ise, il y a deux principaux sanctuaires. Nous avons commencé par visiter le plus petit, celui qui est le plus proche de la gare. J’aime particulièrement ce sanctuaire, que nous avions déja visité sept ans auparavant durant notre voyage de noces. Ces deux sites sont les sites les plus connus des japonais en ce qui concerne la religion shinto.

J’apprécie vraiment la simplicité de l’architecture des temples shinto. Ils sont totalement intégré au paysage, dans la nature, au coeur de la forêt, il n’y a que du bois, juste quelques touches d’or vraiment discrètes. J’aime l’aspect un peu mystérieux des pierres arrangées en attendant la reconstruction du temple suivant juste à côté. En effet, ces temples sont totalement reconstruit tous les 20 ans et il y a donc deux espaces qui sont dédiés à chaque temple: l’un ou trône le temple actuel, l’autre juste marqué au sol par des pierres et le l’autel sacré, comme on le voit sur la photo ci-dessous.

En ce promenant dans ces sanctuaires, c’est également une sortie au coeur de la forêt que l’on fait. Les Japonais n’hésitent pas à embrasser les arbres sur le chemin. Et nous avons apprécié de noter la présence de petits animaux, d’insectes et de champignons de toute sorte.

Nous avons passé une bonne heure dans le Geku, le sanctuaire le plus proche de la gare. Ensuite, nous avons pris un bus qui nous a emmené jusqu’au second sanctuaire: le Naiku. Mais avant de partir e visite, nous sommes allés nous promener dans la jolie rue commerçante qui borde le Naiku pour trouver à déjeuner.

Nous avons dégusté un délicieux chirashi de saumon.

Les sanctuaires sont très prisés des Japonais au moment du Nouvel An. Il y avait beaucoup de monde.

Mais comme les sanctuaires sont au milieu de la forêt, on n’est finalement pas si dérangé par le monde. Et on se sent presque seul à certains endroits…

Nous avons passé deux bonnes heures dans le grand sanctuaire. Et puis nous avons repris le bus jusqu’à la gare d’Ise pour prendre le train direction Nagoya.

Little Miss Sunshine était ravie de partager du temps avec ses grands-parents dans le train. GrandPapa a dû raconter des dizaines d’histoire qu’il inventait au fur et à mesure. Little Smiling Buddha lui, était tantôt avec ses grands-parents, tantôt avec moi à dessiner ou regarder le paysage. Contrairement à ce que l’on peut craindre, les enfants sont toujours très coopératifs dans le train. Ce n’est pas forcément le moment pour les parents de se reposer, mais les enfants aiment observer les paysages qui défilent et les commenter ou les dessiner.

Nagoya n’est pas une ville particulière. C’est une ville plus ouvrière et même relativement « sale » comparé au reste du Japon. Mais c’est une ville qui est vraiment pratique quand il s’agit de voyager à travers le Kansai et nous y dormons régulièrement durant nos voyages.

Arrivés à Nagoya, nous avons pris le métro pour nous rendre à notre hôtel. Les hôtels APA sont une chaîne d’hôtel que nous utilisons souvent au Japon. Les prix sont raisonnables, les chambres toujours propres et tout à fait correcte et il y a des bains chauds dans la plupart des hôtel de la chaîne. Le seul bémol, les lits sont un peu petit quand il s’agit de dormir avec un enfant.

Nous y avons déposé nos bagages avant d’aller dans le centre-ville pour dîner.

Après une petite promenade dans le coeur de la ville, nous sommes allés dîner d’un barbecue japonais dans une isakaya. 

Ce soir-là, j’étais exténuée. Je me suis endormie très rapidement avec Little Smiling Buddha en rentrant de l’hôtel, alors que Papa Lou, Little Miss Sunshine et les grands-parents sont encore allés faire un tour dans les bains chauds…


Et pour découvrir le reste de notre voyage en famille dans le Kansai:

2018

L’année 2017 s’est close. La fin aura été difficile pour nous.

Je souhaite que l’année 2018 nous soit plus douce, que nous continuons doucement notre cheminement vers une vie plus douce, plus saine, plus à l’écoute de chacun des membres de notre famille.

Et nous vous souhaitons à vous aussi beaucoup de douceur, d’amour et de paix pour cette nouvelle année

[Livre jeunesse] Réunis

Réunis est un album absolument magnifique qui traite parfaitement de la réalité du Nouvel An Chinois en Chine. Ici pas de stéréotype à l’Occidental.

Lors de la fête du livre de l’école de Little Miss Sunshine l’an dernier, nous avons eu la grande chance de rencontrer l’illustrateur de ce magnifique album. Nous avons échangé quelques mots en Chinois, il a dédicacé le livre à Little Miss Sunshine, mais surtout, il a tenu à faire une photo souvenir avec chacun d’entre nous. Cette anecdote, forte de sens à mes yeux, me fait encore sourire aujourd’hui.

Dans cet album, le dessin est pur et beau. Il retranscrit avec beaucoup de douceur et de couleurs la Chine telle qu’elle est. On y reconnait les canaux et les jolies maisons blanches aux tuiles noires de Suzhou. Les joues joliment rouges de Maomao, typique des enfants chinois en hiver toujours trop couvert. La petite fille qui s’endort paisiblement entre ses deux parents, alors que ceux-ci ne se retrouvent que quelques jours par an.

L’histoire nous raconte ce que vivent la plupart des Chinois chaque année. Malgré le développement des transports en commun, nombre de Chinois, compte tenu du coût ou des contraintes de travail, n’ont pas l’occasion de retrouver leur famille plus d’une ou deux fois par an. Le Nouvel An Chinois est donc la période idéal pour les retrouver. L’autre moment privilégié est la fête nationale chinoise autour du 1er octobre.

C’est le cas d’Ayi par exemple. Elle rentre dans le Sichuan, sa région natale où vit encore une grande partie de sa famille, une ou deux fois par an. Elle privilégie l’été puisque nous sommes absent deux mois complets. Elle voit son fils une fois par an et n’a pas vu son mari qui travaille au Tibet depuis quatre ans. La vie de famille n’est de loin pas identique à la nôtre en Chine.


Ce livre revient donc sur ce phénomène d’éloignement que vivent beaucoup de Chinois, mais également sur les grandes traditions qui rythment les jours qui précèdent et suivent le Nouvel An Chinois. A la fin du livre, comme souvent chez cet éditeur jeunesse de grande qualité, on retrouve des explications plus concrètes sur les traditions du Nouvel An Chinois. Un album d’une grande richesse.

C’est un énorme coup de coeur pour nous! Et nous le lisons toujours avec la même émotions.

Réunis, Yu LiQiong et Zhu ChengLiang, HongFei Cultures, 14,50€

[Carnet d’expat] Yu Garden au Nouvel An

L’an dernier, occupée que j’étais entre ma grossesse et la préparation de notre voyage au Japon, j’en ai oublié d’aller visiter Yu Garden au temps du Nouvel An. Cette année, c’est chose faite! Alors que Little Miss Sunshine avait décidé de faire l’école buissonnière, pendant la sieste de Little Smiling Buddha – que nous avons laissé aux mains d’Ayi -, nous avons rassemblé nos affaires et nous sommes allés nous promener dans la vieille ville. Dès le départ, Little Miss Sunshine a voulu être portée. Heureusement, j’avais emmené le Boba. La rue que nous avons empruntée est une jolie rue traditionnelle chinoise. Les maisons aux armatures en bois rouges bordent la rue très animée. Voitures, taxis, bus, vélos, triporteurs, scooters électriques, piétons se côtoient dans un joyeux brouhaha. Des lampions rouges accrochés ça et là, nous rappellent que la Fête approche. Les marchands de décorations rouges et dorés sont nombreux le long de la route. Les odeurs de nourriture se mélangent ce qui ne les rend pas toujours particulièrement alléchantes. Des Chinois, en famille, passent nombreux à côté de nous. Notre duo d’occidentales étonne, interpelle, comme d’habitude. Les Chinois se retournent sur la magnifique petite fille aux cheveux blonds et à la peau blanche qu’est Little Miss Sunshine. Au détour d’un croisement, nous tombons sur un marchand de barbe à papa. Je n’en avais encore jamais vu à Shanghai. Agile, il façonne de jolies barbes à papa colorées en forme de fleurs. Avant même qu’elle ne le réclame, je savais que j’allais lui en offrir une. Little Miss Sunshine a pu choisir les couleurs de sa barbe à papa. Comprendre un peu de Chinois nous facilite maintenant beaucoup la vie! Côte à côte, concentrées sur notre barbe à papa, nous avons continué notre promenade dans les jolies rues typiques autour de Yu Garden. Little Miss Sunshine, la bouche et les doigts maculés de sucre bleu, continue de faire son petit effet. J’ai parfois l’impression d’être son garde du corps, juste là pour chasser les photographes un peu trop insistant. Il faut dire qu’elle est belle, radieuse même avec sa barbe à papa.

En entrant dans l’enceinte du temple de la ville, on est tout de suite plongé dans l’ambiance du Nouvel An. Des décorations en plastique, souvent gonflables, sont accrochés un peu partout. Pour l’entrée dans l’année du Singe, on s’en doute, c’est l’animal favori des Chinois! Mais on trouve également son grand ami le cochon, ainsi que des pêches, le fruit de l’année. La foule se fait plus pressante, plus étouffante quand on approche des scènes géantes représentant les moments clefs de l’histoire et des légendes chinoises. En approchant de la maison de thé sur l’eau, qui se trouve au centre de Yu Garden, la foule gronde. On entend à peine la musique, pourtant assourdissante dans les ruelles alentours. Je prend Little Miss Sunshine dans les bras, remercie le ciel d’avoir laissé Little Smiling Buddha à la maison avec Ayi, dit à Little Miss Sunshine de hurler si quelque chose ne va pas et nous nous laissons porter par le flot humain… Jamais je n’ai ressenti un tel flot humain ailleurs qu’en Chine. La foule est vraiment angoissante ici. On se pousse, on se bouscule, on veut passer devant, l’individualisme atteint son paroxysme. Vieillards, jeunes enfants, bébés, femmes enceintes, tout le monde est poussé, tiré ou bousculé de la même manière. Nous réussissons malgré tout à nous faufiler jusqu’au bord du pont pour observer les différentes scènes et faire très rapidement quelques photos. Et pourtant, malgré le bruit et la foule, nous sommes heureuses de passer ses moments ensemble toutes les deux et nous en profitons au maximum. Little Miss Sunshine me murmure régulièrement des mots doux à l’oreille. Le contraste avec le vacarme ambiant est saisissant. Je suis heureuse!

Encore un dernier tour sur les grandes places de Yu Garden pour regarder les singes et nous avons pris le chemin du retour. Little Miss Sunshine était fatiguée. Et puis d’un coup, elle a réclamé de courir, de faire la course. Et c’est finalement main dans la main, en courant et en riant, que nous avons très rapidement trouvé un taxi pour nous ramener à la maison…

[Expatriation] Yu Garden au Nouvel An Chinois

Je vous en ai parlé là-bas, avec Little Miss Sunshine nous avons mis en place un jour joker par mois pour rester à la maison avec moi. Elle a utilisé son joker du moi de février dès le premier mercredi du mois. Nous en avons profité pour partir à la découverte de Yu Garden et de ses jolis décors à l’occasion du Nouvel An Chinois. Une jolie sortie culturelle pour une journée d’école buissonnière!

Tout début d’après-midi, alors que Little Smiling Buddha s’était endormi pour sa sieste et qu’Ayi était là pour s’en occuper, Little Miss Sunshine et moi avons pris un taxi vers le centre ville de Shanghai.

Nous avons commencé notre promenade par les petites ruelles avoisinant Yu Garden où les vieilles boutiques étaient toutes déja décoré pour le Nouvel An. Des lanternes rouges égaillaient toutes les rues…

IMG_7381.JPG

IMG_7436.JPG

Complètement par hasard, nous avons croisé un marchand de Barbe à Papa. Il préparait de très jolies Barbes à Papa colorés en forme de fleurs. Je n’ai pas laissé le temps à Little Miss Sunshine de m’en demander une, je lui ai tout de suite proposé d’en acheter une. Je connais son amour pour les nuages à manger… Nous nous sommes régalés!

IMG_7435.JPG

Puis nous sommes entrés dans l’enceinte du temple… Et nous en avons pris plein les yeux!

IMG_7444.JPG

Le rouge et le jaune sont omniprésent, mais les couleurs sont partout! On trouve un peu partout des scènes retraçant la vie des grands empereurs et de grands généraux légendaires…

IMG_7402.JPG

IMG_7411.JPG

IMG_7445.JPG

IMG_7446.JPG

IMG_7421.JPG

Et puis partout, au-dessus de nos têtes, c’est l’animal de l’année qui décore les rues

IMG_7415.JPG

Mais il y a aussi les lanternes…

IMG_7413.JPG

Et les oiseaux légendaires…

IMG_7417.JPG

Nous avons passé un bon moment en tête à tête entre filles dans l’ambiance du Nouvel An Chinois.

A notre retour, Little Smiling Buddha venait de se réveiller. Il était juste l’heure du goûter!

Belle année 2016!

La famille Kangourou vous souhaite une belle et douce année 2016, riche en découvertes et en petits plaisirs, dans l’amour et la bienveillance…

P1110330

Une année se termine, une autre s’ouvre. Les jours, les semaines et les mois s’enchaînent à une vitesse époustouflante depuis que nous sommes arrivé en Chine.

Little Miss Sunshine vient d’avoir 4 ans, Little Smiling Buddha a déja 6 mois révolu. C’est bien la vie des enfants qui a rythmé nos vies en 2015. Je savoure avec toujours autant de délice le fait d’être maman au foyer et de pouvoir m’occuper de Little Miss Sunshine autant qu’elle le demande. Je peux vivre à son rythme à chaque fois que c’est nécessaire, à chaque fois qu’elle le demande. Elle a adoré retourner à l’école et intégrer la classe des moyens après des grandes vacances shanghaiennes… Et puis depuis le solstice d’été, c’est au rythme de Little Smiling Buddha que je vis. Les nuits entrecoupées, les tétées, les changes, les câlins, ont largement rythmé la seconde partie de cette année. Heureusement, nous avons Ayi qui est là pour m’aider. Et c’est un luxe! Un luxe que je mesure chaque jour qu’elle passe auprès de nous…

Côté voyage, nous ne nous sommes pas promené autant que j’aurai eu envie de le faire. Un seul grand et beau voyage au Japon en février cette année. Enceinte de presque 6 mois, ça a été une merveilleuse manière de clôturer notre vie à trois avant de prendre un nouveau départ à quatre. Nous sommes tout de même rentré en France deux fois cette année: en octobre et pour Noël. Little Smiling Buddha du haut de ses 6 mois à deja parcouru quatre fois 10 000km en avion! Et j’ai eu largement l’occasion de me promener dans Shanghai et ses environs et de découvrir cette ville dans laquelle je vis depuis près de 18 mois maintenant.

Cette année, la priorité sera donc donnée aux voyages. Papa Lou et moi rêvons d’au moins un week-end par mois pour découvrir la Chine. Maintenant que la période la plus difficile des tout-petits est passée et que Little Smiling Buddha et moi avons commencé à prendre notre rythme, plus rien ne nous empêche de voyager! Pour le Nouvel An chinois, nous avons déja deux voyages au programme: un week-end à Harbin, dans le Nord de la Chine pour profiter de la neige et de la glace puis une semaine dans le Fujian, pour découvrir le berceau d’une somptueuse famille de thés chinois, les Yan Cha, et nous réchauffer au soleil…

Un autre point important à mon sens, qui marquera surtout le début de cette année, sera la diversification de Little Smiling Buddha. Je m’efforce actuellement de trouver un moyen pour m’approvisionner en produits biologiques. Nous avons trouvé quelques options, je vous en reparlerai donc certainement dans les semaines à venir. En parallèle, j’ai décidé de re-préparer tous les goûters de Little Miss Sunshine moi-même. L’achat d’un robot KitchenAid devrait grandement m’aider dans ce défi!

Cette année s’annonce donc comme une nouvelle année de découvertes et de dépaysement pour nous!

Doux réveillon du Nouvel An

Toute la famille Kangourou vous souhaite un doux réveillon du Nouvel An. De notre côté, c’est dans l’avion que nous allons pour la première fois passer le cap de 2015 à 2016…  

Nous nous envolons à 23h25 de Paris. Nous serons donc juste au-dessus de l’Alsace, et penserons très fort à nos familles, à minuit…