[DIY] Une tirelire pour y glisser des pièces

Il y a quelques semaines, je me suis dit que j’allais garder mes chutes de papier plastifié (alors que j’avais découpé des cartes de nomenclature pour Little Miss Sunshine), parce que je leur trouverai bien une utilité. Et puis, un soir, quelques jours avant nos vacances en France, Papa Lou est rentré avec un cadeau offert par un collègue de travail suite à la naissance de son fils. En Chine, à l’occasion d’un mariage ou d’une naissance, ils offrent à toutes leurs connaissances une boite avec des petits gâteaux, des œufs durs et des chocolats. Un peu à la manière de nos bonbonnes de dragées, mais de manière plus étendue. Et là, la boite était une tirelire. Et j’ai tout de suite eu un flash! 

J’ai ressorti mes chutes de papier plastifié, j’ai cherché quelques autocollants et j’ai préparé des pièces à mettre dans la tirelire. 

J’ai donc eu besoin de: 

  • Chutes de papier plastifié 
  • Des autocollants 
  • Un bouchon de bouteille 
  • Un marqueur 
  • Un ciseau

Sur les chutes de papier plastifié, j’ai dessiné des ronds à l’aide du bouchon de bouteille. Ensuite je les ai découpé et j’ai demandé à Little Smiling Buddha de coller un autocollant au centre de chaque pièce ainsi créé. Il a pris son  travail à coeur un certain temps, avant de déclarer forfait et de partir jouer à autre chose…

Et puis est venu le moment de tester. Et il y a passé un long moment. Il a mis toutes les pièces dans la tirelire plusieurs fois d’affilée. Il ne peut pas la vider lui-même, il doit donc me demander de l’ouvrir. Mais je pense qu’avec un peu de dextérité en plus, il devrait progressivement y arriver.

Au retour de l’école, Little Miss Sunshine aussi a aimé manipuler cette tirelire. Et le soir-même Papa Lou rentrait avec une deuxième boîte tirelire. J’ai donc l’intention de créer une seconde tirelire, avec des pièces sur lesquelles je collerai des autocollants chiffrés pour apprendre à Little Miss Sunshine à manipuler de l’argent et à faire des calculs simples.

Un autre projet que je réaliserai à la rentrée…

[Bac sensoriel] Les engins de chantier

Actuellement, Little Smiling Buddha, 23 mois, voue une véritable passion aux camions, voitures, et autres moyens de transports. Il commence d’ailleurs à avoir un sacré vocabulaire, entre le Chinois et le Français.

Lors des fêtes de Pâques, j’avais repéré chez Maman Nougatine, une recette de sable magique à la poudre de cacao que j’avais mis dans un coin de ma tête. Alors quand j’ai vu Little Smiling Buddha très intéressé par ses petits engins de chantier, je me suis dit que c’était là une très bonne occasion de tester.

Nous avons réalisé cette chouette activité au courant des dernières vacances et je pensais donc réaliser le sable magique avec l’aide de Little Miss Sunshine, mais c’est finalement Little Smiling Buddha, qui adore faire de la pâtisserie, qui m’a aidé à préparer le sable magique. Et il n’a pas pu s’empêcher de goûter, tellement le sable sentait bon! Comme Maman Nougatine, nous avons utilisé:

  • 8 verres de farine
  • 4 verres de poudre de cacao
  • 2 verres d’huile de cacahuète

Et l’huile de cacahuète non raffiné, mêlée à l’odeur du cacao, je ne vous raconte même pas. Moi-même, j’ai eu du mal à ne pas le manger, ce sable! Je pensais même que ça allait être son principal souci à ce sable magique! Est-ce qu’il en resterait assez pour jouer quand il aurait fini d’en manger?!? 😂

Finalement, une fois le sable dans le bac, Little Smiling Buddha s’est mis à jouer et n’a plus pensé à le manger. Ouf!

J’ai commencé par lui proposer le bac, à lui tout seul, alors que Little Miss Sunshine s’occupait avec un joli tableau à gratter des éditions Les deux coqs.

Quand je propose des bacs sensoriels salissant, pour protéger un minimum le sol, je mets toujours une grande nappe blanche, que je peux ensuite facilement secouer et laver. J’énonce la règle au moment de lui proposer le bac: « Le sable reste à l’intérieur du bac. » Et au besoin, je répète de temps à autre. Mais j’évite au maximum d’intervenir. Il y a passé au moins un quart d’heure sans rien mettre dehors. Absorbé qu’il était à sa tâche avec ses engins de chantier.

Et puis d’un coup, comme souvent depuis quelques semaines, il s’est énervé après le sable qui ne sortait pas assez vite de son camion, et a lancé son camion plein de sable à travers la pièce. Sans lever la voix, juste en répétant la règle et en expliquant mes gestes, j’ai rangé le bac et secoué ma nappe. Lui promettant de ressortir ce joli bac quand il serait moins énervé. Puis, je l’ai accompagné dans ses pleurs de frustration. Et il s’est avéré qu’il était finalement surtout fatigué puisqu’il s’est endormi peu de temps après.

Comme promis, je lui ai re-proposé le bac avec ces engins de chantier dès le lendemain, et il a nouveau passé un long moment à jouer, avant de s’en désintéresser et de vouloir se laver les mains…

Et puis, dimanche soir, au retour de notre promenade, Little Miss Sunshine m’a demandé de tester ce sable magique pour la première fois. J’ai donc tout installé pour les deux. Et à part, quelques éclats de voix, ils ont tranquillement joué ensemble pendant une bonne demi-heure avant que Little Miss Sunshine ne se lasse des engins de chantier. Et Little Smiling Buddha y a encore passé de longues minutes seul.

Contrairement, à ce que je craignais, ils ont renversé très peu de sable à l’extérieur de la boite durant leurs jeux. Ils commencent vraiment à avoir l’habitude de ce type de bac et à comprendre la règle. Je ne pensais pas pouvoir conserver ce sable aussi longtemps,  (je pensais qu’on l’aurait mangé avant!), mais au bout d’une semaine, ils s’amusent encore régulièrement avec…

Ca me donne envie de leur en créer d’autres rapidement! 

[Parentalité bienveillante] Vivre à son rythme

Comme je vous le disais, je viens de passer dix jours complets avec Little Miss Sunshine. Les premiers jours n’ont vraiment pas été facile. Ce n’est jamais facile de partager les journées de quelqu’un de malade. Que ce soit un adulte ou un enfant. Mais j’ai pourtant vraiment apprécié ce temps que je viens de passer avec elle.

Little Miss Sunshine n’est habituellement pas une grande dormeuse. Elle ne l’est pas plus quand elle est malade et saute très souvent la sieste. Par contre, dès qu’elle n’a plus de fièvre, elle rattrape son sommeil. A chaque lendemain de fortes fièvres, elle me fait une sieste immense. Cinq heures de sieste dans un après-midi cette fois-ci. Mais c’est la seule et unique sieste qu’elle aura fait de la semaine, ou presque…

Mais elle est quand même plus calme qu’à l’ordinaire. Bien qu’elle ait, notamment en soirée, des accès d’énergie non dépensés qu’il faut arriver à accueillir de manière bienveillante. Nous avons trouvé la parade. Quand je la sens agitée, je l’emmène dans notre chambre et lui dit qu’elle peut sauter sur le lit, faire des galipettes et crier aussi fort qu’elle veut dans les coussins, aussi longtemps que nécessaire. Au bout d’une dizaine de minutes, tout est rentré dans l’ordre.

Les premières journées ont donc été très calme. Nous avons beaucoup lu, regardé des dessins animés, fait beaucoup de câlins. Nous sommes restés couchés l’une dans les bras de l’autre sur le canapé sous sa couette pendant de longues heures. Nous avons profité des moments où ça allait mieux pour faire du dessin, jouer aux légos ou avec ses animaux.

IMG_6221-0.JPG

Puis progressivement, nous avons recommencé à sortir pour de courtes promenades et jeux à l’extérieur. Nous avons recommencé à faire de la cuisine et de la pâtisserie à sa demande. Et cuisiner à quatre mains, c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup.

Ce n’est pas facile tout le temps de vivre au rythme d’un enfant, et encore moins d’un enfant malade. Il n’est pas forcément prêt pour les mêmes choses que nous au même moment. Il faut parfois décaler de plusieurs heures, voire d’une journée ce qu’on avait initialement prévu. J’avoue que mon ménage a pris un gros coup durant ses dix jours. Je me suis contentée de faire le strict nécessaire, quand Little Miss Sunshine m’en laissait l’occasion.

J’ai particulièrement adoré les dernières journées que nous avons passé toutes les deux. Quand elle était totalement rétablie et que nous avons vraiment pu vivre à nouveau comme nous l’avons fait pendant près d’un an, toutes les deux. Je ne sais pas si c’est le temps que nous avons eu l’occasion de passer ensemble qui en a été le déclencheur ou si elle était tout simplement prête à passer à de nouvelles étapes de sa vie, mais ses quelques jours auront mis mes hormones de femme enceinte et de maman à rude épreuve.

Little Miss Sunshine s’habille quasiment toute seule. Elle mettait déja ses chaussures, ses vestes et ses gilets seule. Depuis quelques semaines, elle se déshabillait seule – si ce n’est qu’elle a encore besoin d’un peu d’aide pour les hauts à manches longues. Elle met désormais ses t-shirt, ses pulls et ses pantalons seule. Elle n’a besoin d’aide que pour les chaussettes, les collants et les robes.

Little Miss Sunshine a également spontanément commencé à écrire les trois premières lettres de son prénom. Ensuite, elle est venue me voir pour que je lui écrive son prénom . Elle est reparti avec sa feuille et son stylo pour terminer d’écrire son nom. Les bras m’en sont tombés. Je me demande bien où est passé mon bébé?

Je ne sais pas si c’est le temps que nous avons passé ensemble qui a déclenché ses nouveaux apprentissages ou si je n’avais simplement pas encore eu l’occasion de les constater, mais elle m’a épaté. Elle m’a donné envie, encore une fois, de la garder avec moi à la maison, de lui faire l’école à la maison, façon unschoolingTiphanya du blog Avenue Reine Mathilde en parle si bien.

C’est un peu ce que nous avons fait spontanément ses derniers jours. Tous les jours, selon ses envies du jour et mes envies du moment, nous avons appris plein de choses en vaquant simplement à nos occupations.

  • Nous avons cuisiné ensemble quasiment tous les midis et tous les soirs. Ce sont des moments qu’elle aime partager avec nous et qui lui apprennent beaucoup. Apprentissage autour des 5 sens: odorat lors de jeux avec les épices, développement du goût ou du toucher par les différentes textures des aliments, sans oublier les divers apprentissages moteurs qui permettent de manipuler les différents instruments de cuisine, ou l’apprentissage de recettes simples, …
  • Nous avons fait de la pâtisserie à quatre mains: des rochers à la noix de coco et au citron, ainsi qu’une tarte aux pommes. Little Miss Sunshine a approfondit sa technique pour couper des pommes et sait désormais utiliser un couteau à bout rond en toute sécurité.

IMG_5968.JPG

  • un peu par hasard, parce que ma prof avait emmené une sorte de jeu de cartes pour enfant afin de me faire travailler le vocabulaire des fruits et légumes, Little Miss Sunshine, qui était alors encore bien malade, a pu participer à mon cours de chinois et a donc pu elle-même approfondir ses connaissances de cette langue.
  • Nous avons appris une nouvelle comptine « Petit escargot » et nous avons fait quelques activités autour de cette comptine: identification du lieu de vie de différents animaux, jeu autour des lettres qui composent le mot « escargot », quel animal vit dans le jardin, classer les escargots du plus grand au plus petit …

P1110561

  • Nous avons fait un grand tour en trottinette, nous avons rencontré d’autres enfants chinois en allant faire du toboggan et approfondit encore nos talents dans la langue…

P1110583

  • Nous nous sommes amusés de différentes manière avec les lettres de son prénom. Et je pense que c’est ces jeux qui ont déclenché son envie d’écrire son prénom pour la première fois…

IMG_6192.JPG

  • Nous avons préparé ensemble un bac sensoriel sur le thème de la banquise, avec de l’eau et des glaçons, ce qui l’a tenue occupé pendant un long après-midi…

 P1110563

  • Little Miss Sunshine m’a fait plusieurs spectacles de marionnettes. Et l’écouter s’inventer des histoires est une de mes grandes passions actuellement!

IMG_6266.JPG

  • Nous avons fait de magnifiques construction en légo duplo. Little Miss Sunshine créé même ses propres univers en toute autonomie depuis cette semaine… Un grand pas en avant dans la manipulation des légo et le développement moteur.
  • Little Miss Sunshine a beaucoup colorié et dessiné… Et je l’ai toujours observé du coin de l’oeil pour voir si une main semblait prendre le dessus sur l’autre
  • Nous avons remis à jour la poutre du temps du mois de février et réalisé celle du mois de mars. Nous l’avons changé de place pour une utilisation quotidienne et dorénavant Little Miss Sunshine dépose chaque matin un aimant coloré sur la date du jour. J’ai ajouté des informations qui lui semblaient importantes, comme par exemple les déplacements de Papa Lou et les journées d’école avec la maîtresse française ou la maîtresse chinoise. Elle est donc beaucoup plus autonome sur la compréhension de ses journées et l’anticipation des grands événements.

P1110580

  • Nous avons fait de la peinture pour décorer une jolie boite à sa demande. Elle a ensuite peint spontanément sa première mappemonde…
  • Little Miss Sunshine a beaucoup joué librement avec ses animaux – son jouet préféré depuis de long mois – et je lui ai notamment mis de l’eau dans une bassine à sa demande pour leur donner un bain. Un régal d’écouter son imagination qui vagabondait…
  • Little Miss Sunshine a ressorti notre ancien appareil photo numérique. Nous lui avons racheté un chargeur et elle prend désormais des photos en toute autonomie. Je lui ai appris à utiliser l’appareil en mode automatique et elle se débrouille vraiment bien pour cadrer ses photos depuis cette semaine. Encore une fois, ce type de manipulation demande un réel travail de motricité. Mais également d’observation.

[Parentalité] Activités pour muscler les doigts

Je vous en ai un peu parlé il y a quelques jours, mais nous avons remarqué avec la maîtresse de Little Miss Sunshine que cette dernière n’est vraiment pas à l’aise avec la tenue en main de matériel tel que ciseaux, crayon, pinceau.

Après observations, il s’avère que Little Miss Sunshine utilise spontanément sa main droite environ sept fois sur dix et sa main gauche trois fois sur dix. Que ce soit pour jouer au ballon ou dessiner.

Après réflexion, il s’avère qu’il y a longtemps déja, dès les premières fois qu’elle a commencé à agripper des objets jusqu’à ses 18 mois environ, Little Miss Sunshine n’utilisait spontanément que sa main gauche. Nous en avions d’ailleurs parlé avec Papa Lou parce qu’il n’y a pas de gaucher dans la famille proche et qu’elle serait bien la première. Ca nous a fait sourire. Nous avons essayé de ne jamais lui dicter quelle main elle devait utiliser. Et puis vers 16 ou 18 mois, quand elle a vraiment commencé à prendre des crayons en main, elle s’est mise à se servir de plus en plus souvent de sa main droite. Je dois bien dire que je ne me suis alors pas posée de question. J’ai laissé faire.

Aujourd’hui, avec l’entrée à l’école, la pauvre est observée de tous les côtés. Pour moi, il s’agit avant tout du fait qu’elle est bien plus jeune que ses petits camarades – je rappelle qu’elle est née le 31 décembre – et qu’à mon avis, il lui manque juste un peu de maturité et un déclic qui viendra tout seul. Qu’elle soit droitière, gauchère ou ambidextre, je veux qu’elle puisse le découvrir elle-même et qu’elle fasse ses propres expériences. A l’école, je suis déjà rassurée par le fait qu’on ne lui imposera pas une main en particulier, mais je sais qu’on va vite lui mettre la pression sur sa tenue du crayon et j’ai peur qu’on lui colle une étiquette.

J’ai d’ailleurs déja eu mon coeur de Maman brisé lorsque lors d’un exercice avec un ciseau, Little Miss Sunshine me dit: « Mais tu sais Maman, la maîtresse elle dit que je ne sais pas découper… » Alors je travaille comme je peux à lui redonner confiance en elle. Je lui ai de suite répondu qu’elle ne savait pas encore découper, que c’était tout à fait normal, qu’il y a des choses qui nous semble facile et que l’on fait du premier coup ou presque et d’autres qui nous demande un peu plus de travail et d’effort, mais qu’on fini toujours par y arriver. « Je n’y arrive pas! ». Une phrase que je m’empresse désormais de corriger « Tu n’y arrives pas encore! ». Et je trouve qu’elle fait déja beaucoup, cette phrase

Alors j’essaie d’agir, discrètement, en amont. J’ai réfléchi à toutes sortes de petites activités pour lui muscler les doigts et les mains, lui permettre d’expérimenter librement à la maison, sans aucune pression de ma part et sans personne pour lui dire si elle fait bien ou mal. J’attire juste son attention sur la main qu’elle utilise. Je lui demande si elle se sent à l’aise dans ses mouvements et si elle sent dans son corps que c’est la bonne main pour réaliser cette activité. Elle fait à sa façon et c’est très bien comme ça.

Voici quelques unes des activités que je lui propose très régulièrement – quasiment une par jour – ces derniers temps:

  • tri de pâtes avec une pince

P1110514

  • transvaser des grains de riz avec une pince à épiler
  • faire de la pâte à modeler
  • couper des pommes pour préparer un gâteau ou une tarte

IMG_5971-1.JPG

  • découper des bandes de papier avec un ciseau

P1110517

  • enfiler des perles
  • enfiler des morceaux de pailles sur des pics à brochette
  • dessin libre sur papier ou tableau avec des crayons ou des feutres

IMG_6210

  • peinture libre avec un pinceau, les doigts, un coton tige, …

P1110553

  • collage avec utilisation de la colle-bâton en autonomie
  • cartes à lacer
  • comptines à signer en language des signes
  • transvaser et trier des pompons de couleurs avec une louche ou une cuillère
  • verser de l’eau dans différents contenants
  • pêcher différents objets dans l’eau avec différents ustensiles

P1110540

Je commence par réaliser l’activité que je lui propose devant elle. Je lui montre et lui explique chaque geste, la manière de tenir le matériel utilisé, … Puis une fois terminé, je remets tout en place et lui dit simplement « A toi! ». Et je la laisse faire sans intervenir. Quand elle a terminé je lui demande si elle veut recommencer. Si non, je lui propose de poser le matériel de son activité sur un plateau et je lui laisse à disposition plus ou moins 24h pour qu’elle y retourne d’elle-même.

Je ne sais pas si ses activités seront efficaces à long terme. Je pense déja que quoiqu’il arrive cela lui permet de muscler ses doigts et ses mains, d’affiner ses gestes. Et je suis rassurée par le fait qu’elle ait le temps d’expérimenter sans jugement à la maison

Et vous, avez-vous eu ce souci avec vos enfants? Pratiquez-vous des activités de motricités fines avec eux? Avez-vous des idées d’activités à nous soumettre pour varier les plaisirs? 

[Instantané] Atelier du jour: motricité fine

image

Aujourd’hui, nous mettons en place un atelier de motricité fine et de tri comme Little Miss Sunshine les aime… Je vous en avais déjà parlé là-bas. Je n’attends plus que son réveil de la sieste.

[Activité] Développer sa motricité fine

Little Miss Sunshine n’est pas très attirée par le dessin. J’ai beau lui proposer des feuilles, des crayons, des craies grasses, des feutres, lui proposer différentes activités de graphismes simples, rien n’y fait. Quelques coups de crayons plus tard, elle est lassée. C’est pareil pour le coloriage…

Elle ne tient pas correctement son crayon et j’ai beau lui expliquer, rien n’y fait. Alors j’ai pensé à détourner le problème. Développer encore un peu sa motricité fine pour qu’elle ait une meilleure prise du crayon ce qui l’inciterait certainement plus à en prendre un en main.

IMG_6658

Je lui ai donc proposé une activité toute simple: attraper de petites graines avec une pince à épiler. J’y ai mis du riz, du maïs et des baies de genièvre. Pour que ce soit efficace, Little Miss Sunshine doit bien tenir la pince à épiler et se muscle les doigts en parallèle.

IMG_6655

Et en plus, elle a adoré. On a combiné cette activité avec un jeu de tri. Chaque type de graines avait son petit pot. Little Miss Sunshine a attrapé les graines et vidé les pot des dizaines de fois. Je lui ai laissé le plateau à disposition et elle y est retournée plusieurs fois sur plusieurs journées.

Et depuis, elle tient beaucoup mieux son crayon. Elle a même fait plusieurs activités avec un pinceau, ce qu’elle n’avait pas encore accepté jusqu’à présent. Je suis vraiment très contente de cette petite activité que je remettrai en place régulièrement sous différente forme dorénavant.

Et vous, vos petits bouts aiment-ils dessiner?