[Promenade] Le quartier des Antiquaires

S’il est un endroit qu’il ne faut pas louper à Shanghai en tant que touristes ou qu’expatriés, c’est le quartier des antiquaires. Un joli quartier, au coeur de la ville, où l’on trouve toutes sortes de vieilles chinoiseries. De fausses antiquités surtout – des usines sont installées sur l’extérieur de Shanghai pour fournir du faux-vieux au quartier des antiquaires – mais du vieux savoir-faire tout de même.

P1100694

P1100681

C’est un quartier où j’ai pris plaisir à me promener de nombreuses fois depuis notre arrivée. Mais juste avant nos vacances de Noël en France, mi-décembre, j’y ai certainement fait ma dernière promenade. Ce quartier, comme beaucoup d’autres à Shanghai, est voué à la destruction. En fait, depuis que nous étions arrivés à Shanghai il ne restait déja plus que deux rues et les façades des maisons et des lilongs qui bordent ce marché. D’ici quelques mois, le quartier sera remplacé par un énième grand centre commercial, rattaché au quartier branché de Xitiandi.

IMG_5335

La destruction des lilongs autour du marché est déja bien avancée.

IMG_5336

Les habitants et les antiquaires ont été délogés et relogés sur l’extérieur de Shanghai et pour beaucoup cela signifie la fin de leur commerce. Certains seront apparemment relocalisés à l’intérieur même du centre commercial dans un coin dédié aux antiquités, mais ils seront bien peu nombreux. Ce quartier avait été créé par le gouvernement pour assouvir la soif d’antiquités chinoises des occidentaux de Shanghai. C’est donc sans surprise qu’on y croise essentiellement des occidentaux et que les vendeurs parlent tous plus ou moins bien anglais. Mais cela n’enlève en rien au charme du lieu… Un magnifique bric-à-brac, recouvert de poussière, mais ô combien tentant pour des fan de chinoiserie comme la famille Kangourou!

P1100683

Ce matin-là, en faisant quelques achats de dernière minute avant Noël, j’ai découvert l’imminence de la fermeture du marché. Ils n’ont pas payé de loyer pour le premier semestre 2015. On pourra donc leur demander de quitter les lieux du jour au lendemain. Une page de l’histoire de ce quartier se tourne…

P1100684

On ressent la tristesse et l’incompréhension de certains commerçants. Et pourtant, en Chine, le bâti n’a pas la même valeur culturel qu’en occident. L’architecte, l’utilisation de la maison, la famille qui y vit priment sur le bâti en lui-même. Une maison est bâti pour le temps de vie d’une famille. Lorsque cette famille s’éteint, la maison est détruite, démontée pièce par pièce et le matériaux est récupéré pour la construction d’un autre bâtiment.

P1100685

A Shanghai, traditionnellement les maisons sont construites en petites briques grises très solides reliées entre elle par un joint très friable qui permet de démonter les constructions très facilement. On voit à quel point, culturellement parlant, nous n’avons pas la même vision des choses. Même si cela explique en partie ses destructions massives, cela ne les rend pas plus facile à comprendre à nos yeux…

P1100686

Pour en revenir au marché, on y trouve toutes sortes de chinoiseries. Des petits livres rouges, des bandes dessinées de Tintin en chinois, de jolies boites chinoises de toutes les couleurs et de toutes les formes, …

P1100687

P1100688

… des théières, des tasses, des gaiwans, de la poterie, …

P1100692

… des pinceaux de calligraphie de toutes les grandeurs et de toutes les couleurs,…

P1100689

… de la poterie, des valises et des coffres, du petit et moins petit mobilier,…

P1100690

des bibelots de tous les genres – boudha, Mao, bracelet en jade,…

P1100691

… des vases, des déesses, des soldats en terre cuite, …

P1100693

C’est émue que j’ai quitté le marché des antiquaires ce matin-là. J’espère avoir la chance de pouvoir y retourner début janvier, dès notre retour de France. J’aurai encore aimé avoir le temps de flâner et d’acheter quelques petites choses. J’ai vu de beaux portiques pour pinceaux à calligraphie que j’aimerai recycler pour accrocher mes colliers. J’ai craquer sur de tout petits tabourets rouges et j’aurai aimé en offrir un à chacun de mes enfants. J’ai repéré de jolies tasses en porcelaine et en céladon qui plairaient beaucoup à Papa Lou. Mais rien n’est moins sûr…

Une page de l’histoire se tourne et je me rends compte que je ai eu une magnifique chance de découvrir ce lieu avant sa fermeture. 

[Sortie] Au Salon du Livre

Vendredi dernier, nous avons passé une grande partie de la journée au Salon du Livre de Paris. Depuis que nous habitons Paris – bientôt sept ans – je n’ai jamais loupé un seul Salon du Livre. C’est une occasion pour moi d’acheter beaucoup de livres, de voir les nouveautés et éventuellement de rencontrer, ou au moins d’apercevoir, un auteur que j’aime à l’occasion des dédicaces.

Petit déjeuner avant Salon du Livre

Depuis deux ans, j’y emmène Little Miss Sunshine. Cette année, j’ai décidé de ne pas prendre de poussette, contrairement à l’an dernier. Little Miss Sunshine marche vraiment très bien et j’ai donc choisi de prendre notre porte-bébé physiologique, notre Boba. Comme nous habitons à l’autre bout de Paris – par rapport à la porte de Versailles – nous mettons un bon moment en transport en commun pour arriver au Salon. Entre le trajet à pied jusqu’au métro et le métro lui-même, on met un peu plus d’une heure. Little Miss Sunshine a marché tout le trajet et a été exceptionnellement sage dans le métro.

Arrivée sur place, je pensais pouvoir la laisser courir encore un peu. Malheureusement, compte tenu du monde sur place et surtout du fait que les gens ne font absolument pas attention à ce qu’ils font – bousculade, on marche sur les pieds, on pousse pour avancer plus vite, … – j’ai vite déchanté et Little Miss Sunshine aussi. C’est donc sur mon dos qu’elle a passé une grande partie de la visite, à son grand désarroi. Il n’y a pas à dire, il faut le vouloir pour emmener des enfants en bas âge dans un tel endroit… et je trouve ça tellement navrant! 

Je savais dans quelles conditions allaient se passer cette visite et Little Miss Sunshine est un bébé particulièrement conciliant, mais j’avais tout de même sélectionner quelques éditeurs jeunesse que je voulais visiter cette année: l’Ecole des Loisirs, Philippe Picquier, Gallimard Jeunesse, La Martinière Jeunesse, édition La Plage,… Bien évidement, nous sommes également passé par le stand de la ville invitée: Shanghai. Entre temps, nous avons fait un petit pique-nique sur la moquette violette…

Nous y avons passé quelque trois heures, sans compter les trajets. Une bonne moyenne avec un enfant de 26 mois! Et nous sommes rentré les bras chargé de livres pour Little Miss Sunshine. Miraculeusement, je n’ai acheté aucun livre pour moi. Un exploit!

Nos emplettes

Nous avons tout de même passé un bon moment entre filles, mais le meilleur aura été la lecture des livres achetés lors de notre retour à la maison, blotties dans le canapé…

 Et vous, emmenez-vous vos petits bouts dans ce genre de Salon? 

[Shopping] Découverte de la Pandacraft Box

Je suis bien en retard dans la parution de cet article, nous venons d’ailleurs de réceptionner notre deuxième box cette semaine!

On en entend parler partout. On en voit partout. Il y en a pour tous les goûts, mais je n’avais pas encore trouvé celle que je cherchais. Et puis au mois de novembre, je me suis inscrite pour recevoir ma première box.

Pour les trois prochains mois, Little Miss Sunshine et moi réceptionnerons donc la Pandacraft Box. J’ai été séduite par leur site web et leurs explications. Le concept me plait beaucoup: avoir tout le matériel sous la main pour réaliser un bricolage avec son enfant et ne pas se rendre compte au moment fort qu’on a oublié un truc, appendre en jouant, réaliser quelque chose à quatre mains.

La Box est destinée aux enfants de 3 à 7 ans. Little Miss Sunshine n’a qu’à peine 2 ans, mais je me suis assurée en regardant le contenu des Box précédentes que je pourrai facilement la faire participer aux activités. Chaque box comprend deux activités – mais la Box de Noël en contient trois!

L'arrivée de la Pandacraft box

Lors du déballage, c’était un peu Noël. J’étais comme une enfant devant un paquet cadeau me demandant ce que j’allais trouver dans ma box. Et j’ai adoré!

Pandacraft Box le contenu

De jolis carnets explicatifs décortiquent l’activité à réaliser. Les images sont nombreuses, le texte minimaliste relativement suffisant. Même un très jeune enfant comprend sans savoir lire.

Pandacraft Box le contenu

Sans attendre, nous nous sommes attelées à la réalisation de la première activité: la réalisation d’une monigote. Je ne connaissais pas du tout la tradition des monigotes dont j’ai découvert l’existence au travers de l’explication du livret que Little Miss Sunshine a écouté avec intérêt. Et j’ai tout de suite su que c’était une très belle création.

Première activité de la Pandacraft Box

Les Monigotes sont des figurines que l’on créé à la fin de l’année au Mexique ou en Equateur. Ce sont de petits bonshommes qui représentent tout ce qu’on a pas aimé, mal vécu durant l’année qui s’écoule. L’année suivante, lors de la création de la monigote suivante, on détruit celle représentant les soucis de l’année. Une très jolie manière d’exprimer et d’exorciser ce qu’un enfant à pu mal vivre durant toute l’année.

Fabrication de la Manigote

En plus, d’être un joli moment de création à deux, notre monigote nous servira donc tout au long de l’année avec Little Miss Sunshine. Elle pourra lui confier ses soucis, ses voeux, ses inquiétudes, …

 papier crépon pour la monigote

Cette première activité, a pris un peu plus de temps que je ne l’aurai pensé après une première lecture. Nous l’avons réalisé en quatre parties.

Dans un premier temps, nous avons collé les bâtonnets. Après les avoir laissé quelques heures, nous avons façonné les boules avec l’argile auto-durcissante pour réaliser les pieds et la tête. C’est dans cette deuxième phase que Little Miss Sunshine est intervenue. Et contrairement à notre première expérience, on s’est beaucoup mieux débrouillée. Dans un troisième temps, nous avons peint les chaussures et la tête de notre monigote. Enfin, nous l’avons habillé de papier crépon. Little Miss Sunshine a choisi de faire un pantalon à sa monigote et a également choisi les couleurs des différents habits. Pour terminer nous avons collé quelques pompons, Little Miss Sunshine m’a demandé de lui créer des cheveux et des boucles d’oreilles.

monigote

Le résultat est très sympathique! Nous utiliserons dorénavant notre monigote pour lui confier les soucis de Little Miss Sunshine le soir avant de s’endormir…

Seule critique pour la Pandacraft Box, il faut parfois avoir pas mal d’imagination et s’y connaître un minimum en arts créatifs pour s’en sortir facilement. Mais avec quelques astuces, j’ai finalement réussi a adapté la Box à Little Miss Sunshine, 24 mois.

On vous parle bientôt des autres activités de la Box! 

Et vous, avez-vous cédé à la folie des Box? 

Promenade à Colmar

Colmar, c’est une des villes de mon enfance. Alors à chacun de nos retours sur notre terre natale, c’est un peu un passage obligé… J’aime me promener dans cette jolie ville alsacienne. Les colombages en bois, les couleurs de vielles maisons, les sculptures sur le bois ou la pierre, …

Promenade à Colmar

Et ces dernières années, le centre ville a été très bien refait. De nombreuses petites boutiques sont à nouveau ouvertes, on y trouve presque de tout. Vêtements, chaussures, décoration d’intérieur, parfumerie, salon de thé,…

romenade à Colmar2

Little Miss Sunshine et moi y avons passé notre jeudi après-midi avec Mamama. Une promenade dans les rues de Colmar. Quelques emplettes dans les magasins de vêtements pour enfant. Et puis pour finir, nous sommes passés dans mon salon de thé alsacien préféré: l’Essence du thé.

L'essence du thé

 Nous y avons dégusté deux thés rouges chinois, un Keemun Mao Feng pour Mamama et un Aiguilles d’Or pour moi. Quand à Little Miss Sunshine, ce fut jus de pomme et dégustation de quelques gorgées de mon thé de bourgeons.

'essence du thé3

Et puis , l’heure du goûter oblige, nous nous sommes fait plaisir avec leur très bon cake au citron…

L'essence du thé2

Le lendemain, c’est avec Nona que nous sommes retournés à Colmar. Nous y avons déjeuner à la table de Schwendi, de délicieux röstis. Le lieu est très prisé des touristes, mais en semaine on trouve facilement de la place.

Après une dernière promenade dans la vieille ville avec Little Miss Sunshine, nous sommes allés nous offrir une chose que j’avais repéré le jour précédent… avant de reprendre la voiture.

Et vous, avez-vous des villes, des endroits qui sentent bon votre enfance? 

Beauté naturelle

Depuis ma grossesse, j’ai totalement changé de vision par rapport aux produits de beauté. Très peu regardante sur leur composition auparavant, j’ai réellement pris conscience de l’impact que pouvait avoir certaines substances sur mon corps au cours de ma grossesse.

Depuis, je fais beaucoup plus attention à ce que j’achète. J’ai décidé de m’orienter vers des produits 100% naturels. Bien que naturel ne veut pas forcément dire sans dangers ou adapté à tout le monde, ça me permet déja de faire le tri dans ce que je recherche. Et on se rend vite compte que dans les grandes surfaces les produits de beauté naturels sont quasi-inexistants. Il faut donc s’orienter vers des boutiques spécialisées comme Mademoiselle Bio quand on habite la capitale, ou les enseignes de produits biologiques comme Naturalia, qui propose quelques produits de beauté, quand on a la chance d’en avoir un à proximité. Mais le plus grand choix, à mon goût, se trouve sur le site Beauté au Naturel, site d’autant plus pratique que je commande tout le nécessaire pour Little Miss Sunshine sur son pendant Bébé au Naturel.

La première habitude que j’ai changé, c’est mon savon. Papa Lou a toujours été adepte du savon en pain. Pour ma part, j’aimais bien les savons liquides, les gels douches, mais j’y faisais souvent des réactions allergiques qui me desquamaient totalement les mains. Bizarrement, ça n’a jamais changé mes habitudes. Jusqu’à ma grossesse. Ensemble, Papa Lou et moi avons choisi de n’utiliser que du savon d’Alep. Nous achetons donc des pains de savons d’Alep pour la toilette et du savon d’Alep liquide pour nous laver les mains. Little Miss Sunshine suit le même régime.

Là où ça a été plus difficile pour moi, c’est pour le shampoing. Je suis spontanément allée vers la marque que j’utilise le plus Melvita,  mais leur shampoing ne m’a pas du tout convenu. J’avais les cheveux secs et rêches au bout de deux utilisations. J’ai mis un temps fou à les récupérer et à oser retenter l’expérience avec un autre shampoing naturel. A force de persévérance j’en ai trouvé trois qui me conviennent: Cattier – le plus neutre en odeur, Papa Lou l’utilise quotidiennement -, So’BioEthic – le plus classique à mon goût  Verveine Citron – et BioSeason – aux superbes odeurs mais très féminines, Papa Lou est beaucoup moins fan.

shampoing

Pour le visage, au quotidien, j’utilise la crème hydratante Apicosma de Melvita. Quand vient l’hiver ou en cas de peau sèche, j’utilise la crème des saisons enrichie de Sanoflore. Et pour les lèvres sèches, surtout en hiver, j’ai trouvé un stick à lèvres absolument fantastique, pas trop gras, avec une odeur divine, qui prévient et soigne les gerçures: le soin des lèvres réparateur de Plante System.

peau maman

Un produit qui m’est devenu totalement indispensable: le beurre de karité. On peut l’utiliser pour tout un tas de choses, pour Little Miss Sunshine ou pour nous. Au point que nous en avons acheté des mini-boites que nous mettons dans nos bagages lors de nos différents voyages.

beurre de karité

Pour le maquillage, c’est plus compliqué. Je n’ai pas encore trouvé beaucoup de produits qui me conviennent. J’utilise souvent la mousse nettoyante de Melvita pour me démaquiller et/ou me débarbouiller le soir. Mais je n’ai pas encore trouvé de démaquillant pour les yeux qui démaquille vraiment – comprendre qui évite l’effet panda le matin au réveil. J’ai testé des ombres à paupière, des mascara, des rouges à lèvres, mais je n’ai pas encore trouvé mon bonheur. La seule chose dont je suis totalement satisfaite, c’est mon Soft Eyeliner de Lavera.

maquillage

Ma quête de produits de beauté naturels n’est pas encore terminé… Mais je suis vraiment satisfaite de ces changements. Me restera également à trouver des alternatives plus naturelles à mes vernis à ongles. Tout un programme!

Et vous, des changements de consommation depuis votre grossesse?   

Épicerie japonaise

Un lundi soir, à court de sauce soja, nous avons décidé de nous rendre chez Kioko, une des grandes épiceries japonaises de Paris. Vous vous doutez bien que ce n’est pas que pour la sauce soja que nous y sommes allés, mais qu’il nous manquait une excuse pour nous déplacer.

L’épicerie est plus grande que ce que j’imaginais. Sur deux étages, on trouve tous les produits japonais dont on peut avoir besoin. Epicerie à proprement parlé, produits frais, légumes de saison en direct du Japon, surgelés, thés, boissons, ustensiles de cuisine. Un vrai paradis pour nous!

Nos emplettes à l'épicerie japonaise

Comme vous pouvez l’imaginer, c’est avec un panier très bien garni que nous sommes reparti. Parmi nos achats, il y avait de la sauce soja, des graines de sésame,  des nori (algue), des soba, du sake, du vinaigre de riz, du mirin (condiment qui ressemble à un sake très doux), du wasabi, des umeboshi (prune séchée salée),…

Momiji manju

… et des momiji-manju! Dont la plupart on été dévoré par Little Miss Sunshine, soit dit en passant. Nous y retournerons, c’est sûr!

 

Un samedi à trois

Un samedi de repos, à passer avec mes deux amours, ça n’arrive pas souvent. Alors quand enfin, ça arrive, il faut vraiment en profiter!

Après une petite grasse matinée, – 9h30 avec un bébé d’un an, c’est un horaire plus qu’acceptable pour une grasse mat’! – et un petit déjeuner en famille, nous sommes allés déjeuner chez Thés de Chine. C’est toujours avec beaucoup de plaisir que je franchis leur porte. Je me sens là-bas, un peu comme chez moi, dans un cocon de douceur, et y passer des moments en famille est juste formidable. Little Miss Sunshine a déjeuné avec nous, à la baguette. Boulettes de riz et riz gluant, comme ses parents. Un pur délice!  Et que dire des propriétaires… Ils sont juste adorables. Toujours un petit mot pour Little Miss Sunshine et une dégustation d’un nouveau thé pour nous. Quand je disais que je m’y sens un peu comme chez moi…

L’après midi, nous avons profité de ce moment à trois pour faire un peu de shopping. J’ai notamment trouvé un nouveau manteau – cadeau de Noël de Papa Lou – qui est juste sublime, noir et gris, simple et original à la fois et qui en plus me va comme un gant. J’ai par la même occasion redécouvert une marque sur laquelle j’ai totalement craqué: Desigual. Les Soldes débutant mercredi, je me ferais un plaisir de repasser par la boutique jeudi matin avant d’aller travailler pour les dévaliser!!! Voilà bien longtemps que je ne m’étais plus tant enthousiasmée pour des vêtements.

L’année commence plutôt bien avec ce magnifique samedi en famille.

  • prendre le temps de profiter au maximum des miens: ok
  • m’occuper un peu plus de moi : ok
  • déguster de beaux et bons thés: ok
  • prendre le temps de lire : pas fait

Et niveau bonnes résolutions, je m’en sors pas mal! A suivre donc…

 

Commande printanière…

Comme tous les ans à cette période, nous avons passé une commande de thés chez Yunnan Sourcing. En effet, depuis quelques années, chaque printemps et chaque automne, nous faisons une commande de thés directement à la source, en Chine.

Notre commande de thés – Mars 2012

Notre commande a été plus que raisonnable cette fois-ci. Et pour cause, durant ma grossesse, j’ai consommé un peu moins de thés qu’à mon habitude. Encore aujourd’hui, je consomme un peu moins qu’à l’ordinaire puisque j’allaite notre Little Miss Sunshine. Nous avions donc encore quelques réserves.

Ce sont tout de même une douzaine de thés noirs et une demi-douzaine de Pu Er qui ont rejoint nos réserves. Quelque 2kg de thés, dont de nombreuses nouveautés…

—–

Et pour les curieux: