[Peinture] Le bassin aux nymphéas 

Pour la première fois, avec la classe de TPS dont je suis en charge durant mon stage de reconversion, j‘ai eu envie de tenter un atelier « Peindre à la manière de… » Cela fait longtemps que je voulais proposer un atelier de ce type à Little Miss Sunshine, mais je n’en avais pas encore eu l’occasion.

Comme nous étions alors en plein dans le thème du printemps, j’ai eu envie de leur faire peindre des fleurs, mais je voulais aussi qu’ils puissent peindre de différentes manières (avec un pinceau, avec les mains, des éponges ou des tampons) C’est le tableau « Le bassin aux nymphéas » de Claude Monet qui m’a le plus parlé à ce moment-là. Ce n’est pas tout à fait le thème du printemps, les nymphéas fleurissant plutôt à l’été et j’aurai tout aussi bien pu faire cet atelier lors du thème « l’eau et l’été » de ce mois de juin, mais j’avais à coeur de réaliser quelque chose qui me parlait avant tout à moi, pour passer mon enthousiasme plus facilement aux enfants. C’était une première pour moi.

Pour commencer, j’ai fait quelques recherches pour parler de l’auteur, Claude Monet, aux enfants. Il ne faut pas oublier qu’à deux ans et demi – trois ans, leur capacité de concentration est relativement réduite. Je me suis aidé du site Wikimini, écrit par des enfants pour dégrossir le sujet et puis j’ai sélectionné moi-même ce que j’allais leur expliquer. J’ai préparé une photo de l’auteur et une autre photo de l’oeuvre que j’avais prévu de leur faire copier. J’ai plastifier le tout pour qu’ils puissent observer les photos, se les passer, en parler.

J’ai commencé par leur montrer la photo du « Bassin aux nymphéas ». On a parlé des couleurs, de ce qu’on voyait sur la peinture. Puis nous avons parlé du peintre, de son métier, de son époque et de son lieu de vie. Et puis on est revenu sur l’oeuvre. Quelles couleurs allions-nous utiliser? Qu’est-ce qu’on voit quand on se met très très près du tableau? Comment allions-nous pouvoir faire comme le peintre? Ils m’ont paru étonnement intéressé par le sujet (je pensais les perdre beaucoup plus tôt!)

A l’école, nous utilisons beaucoup un matériau super sympa et qui permet de faire vraiment beaucoup de chose, le KT Board, une espèce de tableau de mousse que l’on peut très facilement découper ou peindre.  C’est ce que j’ai utilisé comme toile de fond. Le mien était vert, pour faciliter le travail des enfants. Je l’avais séparé en deux avec du washi tape afin de créer deux espaces de coloriage: un espace bleu et un espace vert. Chacun a pu choisir l’endroit où il avait envie de peindre en me précisant la couleur qu’il allait peindre. Les enfants se sont tous prêtés au jeu. Ils ont peint avec beaucoup d’entrain. Je n’avais fait passer que deux consignes simples: respecter les zones de couleurs et remplir tout le tableau sans laisser de blanc.

Quelques uns ont essayé de peindre par petites touches, comme nous en avions parlé. Mais très vite, face à leur enthousiasme, j’ai laissé tomber cet aspect pour les laisser exprimer leur propre sens artistique. Et ils s’en sont donné à coeur joie. Tout y est passé, le pinceau, les doigts, la main,… Mais ils ont consciencieusement remplis le tableau sans laisser de « blanc ». Et c’était pour moi l’essentiel de cet exercice.

Lors d’une seconde séance, une fois que le fond de notre tableau était bien sec, je leur ai proposé de créer les nymphéas. J’avais prédécoupé les feuilles des nénuphars dans du papier vert cartonné. J’ai commencé la séance en leur redonnant les photos plastifiées de Claude Monet et du tableau. Et puis nous nous sommes rappelés ce que nous avions fait la fois précédente.

Puis nous nous sommes installés à table, je leur ai donné à chacun une feuille de nénuphar et une bouteille de soda vide. Nous avons utilisé le fond de la bouteille pour créer les fleurs. La consigne était de tremper le fond de la bouteille dans la peinture rose puis de la poser trois fois sur la feuille de nénuphar. Ce travail a été très rapide. J’avoue que j’en ai interrompu l’un ou l’autre dans leur élan de remplir la feuille de nénuphar de rose. Une seule a relativement respecté la consigne des trois fleurs.

Pour terminer le travail, j’ai découpé un pont en bois dans du papier mousse marron. Et quand tout a été bien sec, j’ai collé le pont et les feuilles de nénuphars au pistolet à colle chaude. Les enfants ont été ravi de voir le résultat de leur travail, de chercher quelles feuilles de nénuphars est à qui, et depuis, leur oeuvre trône au milieu de la salle de classe.

Je suis ravie de cette première tentative. Elle est loin d’être parfaite, mais j’ai essayé au maximum de ne pas brider les enfants dans leur envie de créer (même si je l’ai un peu moins respecté sur le deuxième atelier). Dans l’idéal, j’aurai aimé qu’ils peignent plus par touche, que je trouve un moyen de les faire participer à la réalisation du pont (mais j’ai eu une idée pour les faire participer après coup: aller ramasser des bâtons dans le parc et les laisser me les passer pendant que je les colle à la colle chaude). Je retenterai l’expérience de la peinture à la manière de … avec ma propre classe l’année prochaine! 

[Activité] Archéologie glacée

Les activités utilisant de l’eau ou des glaçons ont toujours un énorme succès à la maison. Que ce soit Little Miss Sunshine ou Little Smiling Buddha, ils passent de long moment à jouer, transvaser, toucher, expérimenter et je trouve ça juste formidable de les observer.

A la manière des œufs de dinosaures que j’ai réalisé l’été dernier, j’ai proposé d’excaver des animaux de la forêt (qu’elle venait de recevoir) à Little Miss Sunshine. Little Smiling Buddha a, quant à lui, reçu des dinosaures glacés. Les dinosaures, bien que passés au second plan derrière les engins de chantier et tous les moyens de transport, restent tout de même une de ses grandes passions!

Pour réaliser les glaçons, j’ai utilisé notre moule à muffins. J’y ai glissé les animaux dans l’eau, puis quelques gouttes de colorant alimentaire. J’ai mis au congélateur pour quelques heures.

Au moment de proposer l’activité, j’ai mis les glaçons dans leur bac, je leur ai ajouté un récipient d’eau chaude, une pipette de chez Learning Ressources (qu’on adore!) et une petite assiette de sel. Je ne leur ai pas donné de consignes particulière.

Pour Little Smiling Buddha, c’était une première (ou presque, mais l’été dernier remonte à loin pour lui!). Il a d’abord était désarçonné par le froid de la glace (il ne mange pas de glace!). Mais au fur et à mesure, il s’est habitué et a été de plus en plus tenté de jouer avec les glaçons.

Son étape préféré a été de mettre  tout le sel sur les glaçons – sans doute parce que le sel n’était pas glacé! Ensuite, il y a versé l’eau chaude et a observé les glaçons fondre avec beaucoup de curiosité. Il s’est énervé quand il a vu les dinosaures qui commençaient à sortir, mais qu’il n’arrivait pas encore à les attraper. Il a d’ailleurs fait une pause dans sa découverte. Et est revenu une dizaine de minutes plus tard – alors que les glaçons avaient presque totalement fondu pour jouer avec l’eau colorée et les dinosaures…

Little Miss Sunshine, elle, a l’habitude de ce type d’activités glacée. Elle passe toujours de très long moment à manipuler les glaçons. Elle se souvenait qu’en versant le sel sur les glaçons, on pouvait ensuite voir de drôles de dessins apparaître sur les glaçons. C’est un bonheur de l’observer discrètement.  

On a très rapidement renouvelé les activités glacées. C’est une activité idéale pour se rafraîchir quand il fait chaud! Je vous en parlerai très certainement encore plusieurs fois cet été…

Et vous, que faites-vous comme activité rafraichissante avec les enfants? 

[Activité] Les bateaux glacés

La chaleur règne sur Shanghai. Impossible de faire des sorties de plus d’une heure tant les journées sont chaudes. Alors il faut bien trouver des idées pour occuper Little Miss Sunshine des journées entières à la maison et pour nous rafraichir en même temps. Les activités glacées sont donc d’une aide particulièrement efficace. Je vous avais déja partagée nos jeux d’archéologie glacée, voici la course de bateaux glacés

IMG_1840.JPG

Pour cette activité glacée, je me suis inspirée d’une photo que j’ai vu passé sur Pinterest. Voilà comment nous l’avons mis en place. Le jour précédent notre activité, nous avons préparé les voiles et les glaçons.

Nous avons eu besoin de:

  • un moule à muffins
  • de l’eau
  • des colorants alimentaires
  • des bâtonnets en bois (type bâtonnets de glace)   
  • du papier
  • un ciseau 
  • de la colle
  • des feutres
  • des pinces à linge

IMG_1767.JPG

Nous avons donc commencé par remplir les moules à muffins d’eau et à ajouter quelques gouttes de couleur dans chaque moule.

IMG_1769.JPG

J’ai découpé de grands rectangles dans une feuille de papier, avec Little Miss Sunshine nous les avons décoré avec nos feutres, avant de les replier sur le bâtonnet pour former la voile et de les coller.

Nous avons déposé nos voiles ainsi créé dans les moules à muffins en les faisant tenir avec des pinces à linge, avant de les mettre au congélateur pour que les glaçons se forment.

IMG_1824.JPG

Le lendemain, j’ai démoulé les glaçons, nous nous sommes installés sur le balcon avec un grand plateau et nous avons organisé notre course de bateaux glacés.

IMG_1823.JPG

Nous avons beaucoup rit. Le but du jeu inventé par Little Miss Sunshine était de faire glisser les bateaux d’un côté à l’autre du plateau à tour de rôle. En fondant, les glaçons colorés donnait une eau de toutes les couleurs. Nous nous sommes abondamment arrosé en cognant les bateaux les uns contre les autres. Heureusement, nous avions de vieux vêtements spécial peinture!

Nous allons retenter l’expérience avec uniquement de l’eau pour faire les glaçons et nous allons tenter de faire voguer les bateaux glacés dans l’eau de la baignoire avant le bain… On vous en reparlera certainement!

Et vous, avez-vous des idées d’activités rafraichissantes en intérieur pour les grosses chaleur? 

[Atelier] Archéologie glacée

Le début de l’été – comprendre les mois de juin et de juillet – n’est vraiment pas l’idéal pour organiser un voyage à Shanghai. Il fait chaud, lourd, très humide et il pleut beaucoup. Sans parler des typhons… On est moite dès qu’on sort, on n’a qu’une envie rester à l’abris à l’intérieur avec la climatisation à fond. C’est donc la période idéale pour lancer des activités glacées.

C’est l’an dernier, à notre arrivée à Shanghai que nous avons commencé nos premiers ateliers d’archéologie glacée. Le principe est très simple: il suffit de créer des glaçons, colorés ou pas, avec quelque chose à l’intérieur.

IMG_0764.JPG

Ici, nous avons créé un univers glacé autour de la mer. Il y a quelques semaines, je suis tombée sur un bac à glaçons en forme de coquillages. J’y ai versé quelques gouttes de colorant alimentaire vert.

IMG_0765.JPG

En parallèle, j’ai créé de gros blocs de glaçons dans un moule à muffins. Enfin, j’ai emprisonné des figurines de poissons dans d’autres glaçons.

Au moment d’offrir son activité à Little Miss Sunshine, j’ai versé un peu d’eau à température ambiante dans le fond du plateau. J’ai ajouté un bac avec quelques ustensiles pour verser, creuser, attraper, transvaser

Little Miss Sunshine a été occupée plus d’une heure avec ce jeu. Sans compter qu’elle y est retourné plusieurs fois par la suite, même quand les glaçons ont été fondu.

L’archéologie glacée se décline sous tous les thèmes possibles et imaginables. Nous avons déjà passé un beau moment avec un bac sur le thème de la banquise il y a quelques mois, nous avons aussi fait de l’archéologie glacée sur le thème des dinosaures et le prochain thème est déjà prévu: les fleurs et la nature… Nous emprisonnerons des fleurs, des feuilles, des bâtons et des cailloux dans des glaçons colorés suite à une récolte dans le parc.

Et vous, est-ce une activité que vous avez pratiqué avec vos enfants durant la canicule?

[Activité] Peinture pour la baignoire ou la douche

Grâce à une super idée trouvé chez Le pays des merveilles, en rentrant de l’école vendredi soir, Little Miss Sunshine et moi nous sommes attelées à la création d’une peinture naturelle pour peindre dans la baignoire.

J’ai utilisé la recette du Pays des Merveilles, à savoir:

  • 1 tasse de gel douche – savon d’Alep liquide dans notre cas.
  • 1 tasse de farine de maïs
  • un peu d’eau
  • des colorants alimentaires

Nous avons commencé par mélanger les deux premiers ingrédients jusqu’à obtenir la consistance lisse et souple dont nous avions besoin pour peindre, puis nous avons réparti notre mélange dans des moules à popcake – je n’avais pas de moule à glaçons sous la main. Enfin, nous avons versé quelques gouttes de colorants alimentaires dans chaque petit compartiment pour créer nos couleurs…

P1110455

J’ai demandé à Little Miss Sunshine si elle préférait peindre avec les mains ou avec des pinceaux. Elle a choisit les pinceaux.

P1110458

Enfin, je lui ai fait passer mes consignes. A savoir: Le pinceau reste dans la baignoire, il peint la paroi de la baignoire. Les carreaux autour de la baignoire doivent rester blanc. On surveille bien sa main! Et c’était parti pour une belle partie de rigolade…

P1110466

Elle a eu un peu de mal à démarrer. Je crois qu’elle a été surprise par cette proposition de peindre sur la baignoire et sur son corps. Elle est spontanément allé chercher son tablier de peinture dans sa chambre! Mais au bout de quelques minutes et après lui avoir montrer comment dessiner sur les parois de la baignoire, elle s’est prise au jeu.

P1110462

Je n’ai pas osé tester sur les carreaux de la salle de bain. D’autant que les joints en Chine sont quasi-inexistant. Mais j’ai juste eu à rincer Little Miss Sunshine et la baignoire pour que plus rien n’y paraissent! On a passé de beaux moments de complicité toutes les deux… Little Miss Sunshine a peint deux soirs d’affilé avec sa peinture. Une trentaine de minutes le premier soir et jusqu’à utilisation totale de sa peinture le lendemain – une vingtaine de minutes. Pour conserver notre peinture, nous avons juste mis un peu de film alimentaire dessus et nous y avons ajouté quelques gouttes d’eau le lendemain.

P1110465

Est-ce que ça vous tente d’essayer?  

[Activité] Peindre avec des glaçons

 C’est inspiré par l’article de Maman Nougatine, que je me suis lancée dans cette activité avec Little Miss Sunshine, par une chaude journée du mois de juin. L’expérience m’a tout de suite semblé très amusante!

Pour réaliser cette rafraîchissante activité, il vous faudra donc:

  • un bac à glaçons
  • des colorants alimentaires
  • de l’eau
  • une ou des grandes feuilles de papier

Dans la matinée, nous avons commencé par créer nos glaçons colorés. Little Miss Sunshine se souvenait bien de notre précédente expérience avec le mélange des couleurs et elle m’a rapidement demandé de réaliser toutes sortes de couleurs avec mes trois tubes de colorants alimentaires. Je me suis vite prise au jeu et je l’ai laissé mélanger délicatement les différentes couleurs pour réaliser de beaux glaçons. Nous avons ainsi réalisé des glaçons de toutes les couleurs: rouge, bleu clair, bleu foncé, jaune, orange, vert foncé, vert clair, marron, violet, rose… Je dois dire que je n’étais pas peu fière de mes réalisations 😉 Puis nous avons mis au congélateur pour quelques heures.

Glaçons colorés

Au réveil de sa sieste, j’ai proposé la seconde partie de l’activité à Little Miss Sunshine. Elle avait déja bien compris en quoi consistait la seconde étape et sautait partout pendant que je terminais de préparer l’activité dans l’herbe. C’est pieds nus dans l’herbe que nous avons peint avec nos glaçons. Little Miss Sunshine s’est un peu plaint du fait que les glaçons étaient très froid, mais elle s’est tout de même bien amusé. Nous avons réalisé quatre jolis tableaux avec nos glaçons.

Peinture avec des glaçons2

Nous avons passé une vingtaine de minutes à faire glisser les glaçons sur les feuilles, avec ou sans les mains. Et nous avons bien rigolé!

peinture avec des glaçons

Et une fois sec, je trouve le résultat plutôt joli avec les jolies teintes pastels… Peut être même trouverons-nous une utilité à notre oeuvre lors d’une prochaine activité…

Et vous, avez-vous des idées d’activités artistiques rafraîchissantes à partager?