Les vacances d’été se terminent

Comme chaque année depuis que nous sommes en expatriation et que nous rentrons en France, nous avons l’impression que l’été passe bien vite. Nous voilà déja entrain d’attendre notre premier avion qui nous emmènera jusqu’à Paris, avant de prendre celui qui nous fera traverser presque la moitié du monde pour rentrer chez nous, à Shanghai.

L’été pour les expatriés, c’est toujours une multitude d’émotions et de sentiments qui se bousculent. La joie de retrouver la famille après une longue séparation. Le bonheur de fouler à nouveau le sol du pays qui nous a vu naître ou grandir. L’émerveillement face aux paysages familiers qui nous ont manqué. Et en parallèle, c’est souvent seule avec les enfants alors que le mari travaille encore dans le pays d’expatriation que nous passons l’été. Et ça, c’est vraiment une des choses qui me pèse. Bien sûr, si Papa Lou rentrait plus longtemps, nous n’aurions plus de vacances pour profiter de l’Asie au courant de l’année. Alors le choix est difficile, mais finalement vite fait. Cette année, pour profiter à fond des dernières vacances avant que je ne reprenne le travail, nous avons donc choisi tous ensemble que je rentrerai deux mois complets avec les enfants.

Nous avons très largement profité de notre été. Surtout les enfants. Ils n’ont laissé que peu de répit aux grands-parents. Ils ont voulu tout faire, tout voir et surtout jouer, jouer sans cesse avec eux. De mon côté, j’ai passé près de six semaines à bosser pour la rentrée. Régulièrement. Au moins deux à trois jours par semaine. Papa Lou nous a manqué, beaucoup. Et puis quand il est enfin arrivé en France, au bout de près de sept semaines, il a encore dû travailler. Difficile à comprendre pour les enfants. Et j’avoue que même pour moi, ça n’est pas évident. Il aura donc été deux semaines en France, mais aura tout de même travaillé quatre jours.

En contre partie, nous allons pouvoir profiter à fond de l’Asie cette année, puisque nous avons déja prévu une semaine dans le XiShuangBanna en octobre, ainsi que deux week-ends durant ce même mois (les montagnes du Phénix et les rizières près de Shanghai), une semaine de roadtrip sur l’île de Kyushu au Japon en novembre, une semaine au Japon (lieu exact à définir) avec Nonna et GrandPapa à Noël, une semaine dans le XinJiang avec Papapa et Mamama pour le Nouvel An Chinois et deux semaines de vacances en France en avril à l’occasion du mariage de Parrain et Tata. Devraient encore s’ajouter quelques week-ends supplémentaires en fonction de nos disponibilités, de notre fatigue et de nos finances!

C’est donc le coeur heureux et léger, la tête plein de beaux souvenirs d’été, les valises pleines de livres et la tête déja à la rentrée et à nos prochaines vacances que nous reprenons ce matin l’avion vers Shanghai.

En route vers notre quatrième année d’expatriation! 

Séjour chez l’habitant dans le Sichuan

Depuis hier soir, à l’école de Little Miss Sunshine, ce sont les vacances françaises. Elle n’ira donc pas en classe durant une semaine, par choix, puisqu’un service minimum est maintenu par l’école à l’aide des professeurs chinois.

Ce sont ces vacances du mois de mars que nous avions choisi avec Ayi il y a longtemps déja – ça remonte au mois de septembre, si je me souviens bien, juste avant notre séjour dans le Sichuan avec Nonna et GrandPapa. Quand Ayi et sa famille ont su que nous avions envie de visiter le Sichuan, ils nous ont aussitôt invité. Malheureusement, Papa Lou ayant beaucoup de travail ici à Shanghai et partant d’ailleurs plusieurs jours en déplacement à Pékin durant notre absence, c’est seule avec les enfants que j’effectuerai ce voyage.

L’organisation a été périlleuse. Ayi veut tout nous montrer et tout nous faire découvrir de sa région, et absolument toute sa famille et ses amis veulent nous rencontrer. Nous avons dû jongler pour combler et Ayi et sa famille. Finalement, nous allons normalement passer trois jours dans sa ville natale où habitent la majeur partie de sa famille et ses amis et trois jours dans le parc naturel de JiuZhaiGou, réputé pour être un des plus beaux endroits de Chine.

Je ne sais pas trop à quoi m’attendre. J’ai l’impression que le programme évolue de jour en jour entre les envies d’Ayi et de sa famille. Nous allons donc passé une semaine à vivre à la Chinoise, avec uniquement des Chinois – même le tour réservé à JiuZhaiGou par Ayi est un tour pour les Chinois. Moi qui ai besoin de tout planifier, organiser, qui veut savoir où je vais et quand, qui aime anticiper, il va falloir que je lâche du leste durant cette semaine!

J’espère que cette expérience plaira aux enfants – j’angoisse deja de la réaction de Little Miss Sunshine face aux milliers de photos qu’ils vont vouloir prendre d’elle – et à moi aussi. Je ne pars pas totalement confiante, j’avoue. Entre la crise d’asthme de Little Smiling Buddha il y a quelques jours à peine, la difficulté que j’ai à communiquer avec Little Miss Sunshine ces derniers temps, le fait que Papa Lou ne se joigne pas à nous et ma fatigue, je croise les doigts pour que tout se passe au mieux. Et pourquoi pas que cette semaine à trois ne règle finalement nos soucis à Little Miss Sunshine et moi…

Si vous voulez des nouvelles fraîches, c’est sur le compte Instagram du blog que ça se passera.

À très vite pour le récit de cette expérience hors du commun!

Week-end très prolongé au Japon

Nous profitons du festival de la mi-automne et de ses jours fériés en Chine, à la fin de cette semaine, pour prendre un week-end très prolongé et partir nous promener au Japon. C’est d’ailleurs avec émotion que je me suis souvenu que lors de notre premier voyage au Japon avec Little Miss Sunshine, elle avait exactement le même âge que Little Smiling Buddha qui va cette fois-ci découvrir le Japon: 15 mois.

Vous le savez peut être si vous nous suivez également sur Instagram, mais cet été Papa Lou a fait une formation en Kintsugi, art japonais qui permet de réparer les poteries à l’or, au Japon sur plusieurs week-end et il termine donc cette formation ce week-end. Nous allons donc passer trois jours sur l’île de Sado, célèbre pour ses tambours, ses mines et ses potiers, une journée dans un onsen, bains d’une source chaude, dans la région de Gunma et la dernière journée, je la passerai donc seule avec les enfants dans la région de Kamakura.

sado

Nouveauté pour ce quatrième voyage au Japon, nous allons louer une voiture pour profiter pleinement de l’île de Sado. Les autres voyages s’effectueront en train ou en ferry.

Maintenant les bagages sont prêts. Deux petites valises de 10kg chacune. Et encore, j’ai profité du peu d’affaires que nous avions pour y ajouter les couches de Little Smiling Buddha et les briques de lait de Little Miss Sunshine! Mais je vous ferai certainement une liste de ce qui rentre dans les bagages des enfants dès notre retour, comme à mon habitude.

  

J’espère pouvoir vous poster assez régulièrement de belles photos de ce périple sur Instagram, mais tout dépendra de notre connexion à internet.

Nous attendons le retour de Papa Lou et nous filons vers l’aéroport!

A très bientôt,

[Voyage] La valise de Little Miss Sunshine – 4 ans

C’est la première fois que nous voyagions à quatre avec deux enfants en bas-âge. Le but était donc de limiter au maximum les bagages pour n’avoir à porter qu’un minimum de choses. Nous avons réussi à limiter nos bagages à une petite valise et une très petite valise, ainsi qu’un sac à dos, pour une semaine à quatre. Je trouve qu’on se débrouille plutôt pas mal, sachant que nous n’avons manqué de rien!

Il y a juste un an, je vous avais livré le contenu de la valise de Little Miss Sunshine, 3 ans, lors de notre séjour japonais. Il y a quelques jours, je vous livrai le contenu de la valise de Little Smiling Buddha 8 mois. Voici maintenant le contenu de la valise de Little Miss Sunshine, 4 ans, lors de notre semaine de roadtrip dans le Fujian.

Administratif

  • Passeport
  • Carte d’assurance maladie internationale

Vêtements:

  • 7 pulls fin
  • 7 T-shirts / débardeurs
  • 4 pantalons
  • 7 paires de chaussettes
  • 7 culottes
  • 1 paire de bottes fourrées
  • 1 gilet épais

=> Encore une fois, les vêtements auront été suffisant. Il nous restait un change non utilisé à notre retour.

Sommeil:

  • 1 pyjama
  • 2 tétines avec attache-tétine
  • 1 doudou

Bain:

  • Un petit flacon de savon d’Alep liquide – Little Miss Sunshine étant très sujette à l’eczéma, je ne peux pas me permettre d’utiliser un autre savon, j’utilise le même pour Little Smiling Buddha. 
  • Un ciseau à ongle le même que Little Smiling Buddha
  • 4 pinces à cheveux
  • 2 élastiques à cheveux
  • 1 brosse à cheveux la même que pour les adultes
  • 1 brosse à dent – non nécessaire pour les adultes car il y en a à disposition dans tous les hôtels en Chine. 

Alimentation:

  • 1 Biberon – pour le lait du matin et du soir qu’elle prend encore systématiquement
  • 14 briques de lait 250ml – pour le lait du soir et du matin, Little Miss Sunshine est difficile actuellement elle ne boit qu’une marque importée et les laits chinois ne sont pas forcément de bonne qualité…
  • 2 gourdes de compote – pour le voyage et le goûter du début du séjour
  • 4 chocolat Kinder – pour les cas de force majeur
  • 2 sucettes – pour les cas de force majeur

Promenade:

  • 1 paire de gants
  • 1 écharpe
  • 1 bonnet
  • 1 doudoune
  • Le Boba (porte-bébé/bambin) – oui même à son âge, fatiguée, on l’utilise toujours pas mal! Et malheureusement elle était encore en pleine grippe à notre départ…

Pharmacie / Toilettes:

  • Doliprane enfant
  • Arnica en homéopathie – en cas de chutes et de bosses
  • Quelques dosettes de sérum physiologique – pour nettoyer les yeux ou le nez le cas échéant
  • Une mini-boite de beurre de karité bio pour l’eczéma de Little Miss Sunshine le cas échéant
  • Stérimar à cause de la grippe attrapé trois jours avant de partir 
  • Ibuprofène à cause de la grippe attrapé trois jours avant de partir
  • Tamiflu à cause de la grippe attrapé trois jours avant de partir

=> Comme je l’ai déja dit pour Little Smiling Buddha la pharmacie était conséquente cette fois-ci parce que les enfants en était à leur 4ème jour de grippe à notre départ…

Autres: (voir mon article pour occuper les enfants dans les transports)

  • Quelques jouets (figurines d’animaux et petites voitures) dans un petit sac à dos – que Little Miss Sunshine porte à l’aéroport et qui peut intégrer les valises une fois sur place
  • 1 Tablette avec jeux et dessins animés + casque – pour les longs voyages ou les soirs de grosse fatigue
  • Quelques mini-crayon de couleur, un carnet de voyage, quelques feuilles de papier, un tube de colle et un stylo à bille.

Nous n’avons manqué de rien et les valises n’étaient ni lourdes, ni encombrantes! 

A noter: nous avions prévenu Little Miss Sunshine dès notre départ qu’elle pourrait choisir un jouet, un objet de son choix à acheter pendant les vacances. Nous avions insisté sur le fait qu’il y aurait un seul achat pour toute la semaine. Et elle s’y est tenu. Un seul achat qui a eu lieu le deuxième jour des vacances. J’ai été très fière d’elle! Cela à éviter d’avoir à nous battre avec sa fièvre acheteuse, mais aussi de limiter les bagages pour le retour!

Et vous, quels sont vos indispensables quand vous voyagez avec de jeunes enfants? 

 

[Voyage] La valise de Little Smiling Buddha – 8 mois

Notre premier voyage avec Little Miss Sunshine, nous l’avions réalisé au Japon alors qu’elle avait 14 mois. La seule chose qui nous bloquait dans un départ plus précoce était le fait qu’elle ne fasse pas ses nuits (comprendre qu’elle n’a pas dormi plus de 2h consécutive jusqu’à 1 an). Pour Little Smiling Buddha tout est différent puisque pour nos retours en France, nous avions déja pris l’avion sur de plus longue durée. Nous voilà donc sur les routes pour ses 8 mois…

A noter, nous sommes plus que minimaliste dans l’utilisation de « produits de puériculture »! Mais c’est notre manière de vivre… Et qu’il a fait entre 25 degrés et 5 degrés durant notre voyage. Voici ce que contenait sa valise pour une semaine de roadtrip dans le Fujian.

Administratif

  • Passeport
  • Carte de santé internationale

Vêtements:

  • 9 pyjama fin en coton
  • 2 pulls fin
  • 2 pantalons (Little Smiling Buddha passe la plupart de son temps en pyjama en coton fin, il y est bien plus à l’aise)
  • 4 paires de chaussette
  • 7 body manche courte

Sommeil:

  • 1 gigoteuse
  • 1 body manche longue

=> En ce qui concerne la nuit, nous avons demandé trois lits dans notre chambre à chaque étape de ce voyage. Little Miss Sunshine dort donc dans son lit et Little Smiling Buddha dort entre Papa Lou et moi. Nous pratiquons également le cododo à la maison, donc cette cohabitation à quatre en voyage ne change pas nos habitudes 😉

Change:

  •  35 couches jetables parceque nous achetons des couches jetables écologiques difficilement trouvable en Chine
  • Lingettes (1 paquet)
  • Liniment oléo-calcaire
  • Protection pour table à langer qui me permet de changer le petit n’importe où ou presque 

=> J’ai préféré emmener les couches pour ne pas avoir à acheter des « grandes marques » et risquer les fesses rouges. Mais il est facile de trouver les grandes marques internationales de couches dans les supermarchés chinois.

Alimentation:

  • 1 petite cuillère plus pour l’occuper que pour manger!
  • 1 bavoir intégral

=> Les pots de purée n’existent pas en Chine. Introuvable, même dans les grands magasins internationaux (genre Carrefour). Donc si l’enfant est diversifié et mange des purées, un seul choix: les préparer à l’avance et les stériliser ou les acheter hors de Chine. Little Smiling Buddha ne mange pas de purée. La texture ne lui convient pas du tout. Il mange des morceaux, comme nous, du haut de ses 8 mois. Il a donc mangé des fruits crus essentiellement (ananas, banane, mandarine, orange, pastèque, melon,…), du riz et des pains vapeurs, sans compter l’allaitement à la demande. A noter tout de même que dans plusieurs restaurants on nous a demandé si on voulait faire préparer un plat particulier pour Little Smiling Buddha.

Promenade:

  • 2 gilets épais
  • 1 bonnet
  • Notre Boba (porte-bébé)

=> 90% du temps, pour avoir les mains libres, Little Smiling Buddha a été porté dans le porte-bébé, sur le ventre ou sur le dos suivant la difficulté du terrain. Quand il ne s’agissait que de sortir manger ou faire une courte promenade, il a été porté à bras directement.

Bain / Toilette:

  • Savon d’alep liquide pour éviter les allergies aux savons plein de cochonneries qu’on trouve dans les hôtels! 
  • Ciseau à ongles

=> On prend les enfants avec nous sous la douche le temps de se laver. Celui qui reste à l’extérieur récupère le bébé, le sèche et l’habille pendant que l’autre termine tranquillement sa douche.

Pharmacie:

  • Paracétamol bébé
  • Camilia pour les dents 
  • Thermomètre
  • Crème solaire
  • Stérimar à cause de la grippe attrapé trois jours avant de partir
  • Poire mouche-bébé à cause de la grippe attrapé trois jours avant de partir
  • Ibuprofène à cause de la grippe attrapé trois jours avant de partir
  • Tamiflu à cause de la grippe attrapé trois jours avant de partir

=> Beaucoup de médicaments dans notre trousse à pharmacie cette fois-ci parce que les deux enfants en étaient à leur 4ème jour de la grippe au moment du départ…

Autres:

  • une balle facile à attraper qu’il apprécie tout particulièrement
  • un jouet à mâchouiller pour les dents qui travaillent actuellement

Nous avons eu tout le nécessaire. Il nous restait un change non utilisé à notre retour. Tout aura servi et rien ne nous a manqué… La liste était donc parfaite pour nous.

Et vous, comment vous organisez-vous quand vous voyagez avec bébé? 

[Expatriation] La difficulté du décalage horaire en famille (2)

Lors de notre premier voyage de retour vers la France, il y a à peine un peu plus d’un an, je vous faisais part de la difficulté de gérer le décalage horaire en famille. Je vous parlais également de ma peur de notre prochain voyage hivernal vers la France avec un bébé de quelques mois.

A ce jour, nous avons effectué d’autres voyages, à trois et à quatre, et j’ai donc quelques expériences en plus à partager.

Le choix de l’horaire de départ est un des critères important pour bien gérer le décalage horaire en famille. Malheureusement, nous n’avons pas des tonnes de choix quand à nos horaires de départ et d’arrivée entre Shanghai et l’Alsace. Le départ de Shanghai s’effectue habituellement le soir tard. Et c’est une bonne chose. Tout le monde est fatigué et s’endort relativement vite dans l’avion. L’arrivée à Paris est plus compliquée puisqu’il est très tôt le matin et que nous devons patienter 4 à 5h à l’aéroport. Nous en profitons habituellement pour prendre un petit déjeuner et acheter une babiole ou deux à chacun d’entre nous (livre de coloriage, sucrerie, livre, magazine,…) Nous reste alors 1h d’avion et 1h de trajet en voiture pour enfin arriver dans nos familles. Nous avons pris l’habitude de déjeuner tous ensemble – avec Papapa, Mamama, Nonna et GrandPapa – et de sortir faire une promenade tout de suite après le repas. Ce qui nous évite de nous endormir. Et les enfants, même s’ils dorment dans le porte-bébé ou la poussette ont aussi le bénéfice d’une promenade au grand air. Cette promenade est vraiment ce qui nous sauve d’un décalage horaire trop difficile à gérer en arrivant en France. 

Pour le retour, c’est plus compliqué. Aucun vol ne nous semble vraiment faciliter le décalage horaire. Le plus gérable pour nous est de quitter l’Alsace par un vol en soirée, de patienter 4 ou 5h à Paris  – d’y dîner et de se promener un peu dans l’aéroport – et de reprendre le vol de nuit direction Shanghai. Avec la fatigue des vacances, tout le monde dort relativement bien dans l’avion. Le plus difficile est l’arrivée à Shanghai vers 17h. Nous ne sommes pas de retour chez nous avant 19h et il fait donc déjà nuit. Impossible de sortir se promener. Impossible de se recoucher a 21h ou 22h alors que nous venons de nous réveiller quelques heures auparavant. On étire la soirée tant que possible, on est fatigué, on s’endort, on se réveille en plein milieu de la nuit et la lutte contre le décalage horaire débute…

Et je n’ai malheureusement pas encore trouvé de solutions pour ce vol retour. Les réveils se multiplient en plein milieu de la nuit durant la semaine qui suit notre retour. Toute la famille fini par se retrouver à papoter au lit à 3h du matin quasiment tous les jours. Finalement, au bout d’une semaine, l’effet du décalage horaire s’estompe…

Ce que nous avons donc retenu de notre premier retour en France en famille, c’est qu’il ne faut jamais faire de sieste l’après-midi suite à un retour en France matinal. La seule solution pour se remettre tous ensemble le plus vite possible à l’heure française, est de sortir s’aérer au moins une heure tout de suite après le repas.

 

[Voyage] La valise de Little Miss Sunshine 3 ans

Je vous avais déja confié la liste de ce qui se trouvait dans la valise de Little Miss Sunshine pour ses 13 mois au Japon ou pour ses 18 mois en Angleterre, laissez-moi vous dire ce que nous avons emporté pour ses 3 ans au Japon. Pour rappel, nous sommes partis en roadtrip en plein hiver pour près de 15 jours à travers les Alpes japonaises et avons changé d’hôtels presque tous les jours.

Administratif

  • Passeport
  • Livret de famille
  • Carte d’assurance maladie internationale

Vêtements:

  • 6 pulls
  • 6 T-shirts / débardeurs
  • 4 pantalons
  • 6 paires de chaussettes
  • 6 culottes
  • 1 paire de bottines

=> Nous avions la même quantité d’affaires pour les adultes (sauf que nous n’avons emporter que 2 pantalons et 2 pulls – un sur nous et un dans la valise) et je me suis rendu dans une laverie automatique à mi-parcours de notre voyage. J’y ai passé près de deux heures, mais c’était un après-midi qui était de toute façon consacré à la détente. L’autre solution est de déposer ses affaires à la blanchisserie de l’hôtel – mais là, dans notre cas, elle était inexistante.

Sommeil:

  • 1 body manche-longue
  • 5 couches jetables – on trouve des couches jetables par lot de 5 dans tous les Lawson et 7 eleven du Japon et ces magasins sont partout même dans les plus petites villes!
  • 2 tétines

Bain:

  •  Une Yukata – pour se rendre aux bains
  • Une paire de crocs – pour se rendre aux bains
  • Un petit flacon de savon d’Alep liquide – Little Miss Sunshine étant très sujette à l’eczéma, je ne peux pas me permettre d’utiliser un autre savon. 

Alimentation:

  • 1 Biberon – pour le lait du matin et du soir. Le lait est acheté sur place tous les jours, on trouve des briques de lait entier de 200 ou 250ml  dans tous les Lawson et 7 eleven au Japon et parfois même dans les distributeurs à côté des bains.
  • 2 gourdes de compote – pour le voyage et le goûter du début du séjour
  • 4 chocolat Kinder – pour les cas de force majeur
  • 3 sucettes – pour les cas de force majeur

Promenade:

  • 1 paire de gants
  • 1 écharpe
  • 1 bonnet
  • 1 doudoune
  • 2 gilets épais
  • Le Boba (porte-bébé)

Pharmacie / Toilettes:

  • Doliprane bébé
  • Arnica en homéopathie – en cas de chutes et de bosses
  • Quelques dosettes de sérum physiologique – pour nettoyer les yeux ou le nez le cas échéant
  • Une mini-boite de beurre de karité bio pour l’eczéma de Little Miss Sunshine le cas échéant
  • Ciseaux à ongles – enfin je l’avais oublié, mais il aurait dû être là…
  • Brosse à cheveux – la même pour toute la famille
  • Brosse à dent – pas besoin d’en emmener pour les adultes, les brosses à dent font partis de ce que l’on offre systématiquement dans tous les hôtels du Japon avec un rasoir et une brosse à cheveux.

Autres: (voir mon article pour occuper les enfants dans les transports)

  • Quelques jouets (figurines d’animaux, ballon en mousse et petites voitures) dans un petit sac à dos – que Little Miss Sunshine porte à l’aéroport et qui intègre les valises une fois arrivé

Le reste intègre le sac à dos que nous emportons tous les jours avec nous: 

  • 1 livre d’histoire et un livre d’activités
  • 1 Tablette avec jeux et dessins animés + casque
  • Quelques mini-crayon de couleur, un carnet de voyage, quelques feuilles de papier, un tube de colle et un stylo à bille.

Le tout tenait dans une toute petite valise qui nous a accompagné en bagage à main. Elle n’était de loin pas pleine et nous a donc servit à transporter également les souvenirs sur le retour.

Chaque jour, sa valise et notre valise – à peine plus grande – rejoignaient une des consignes que l’on trouve dans toutes les gares du Japon, même les plus petites, et nous attendaient là jusqu’à notre prochain départ. Il faut compter entre 300 et 700 Yen (entre 2 et 5€) pour un casier de consigne de la taille d’une valise, peu importe qu’elle y passe une heure ou la journée. Nous nous promenions donc uniquement avec un sac à dos et le Boba – porte-bébé.

Et vous, comment vous vous débrouillez avec les bagages de vos enfants? Voyagez-vous légers ou pas?  

[Voyage] Occuper les jeunes enfants dans les transports

Depuis que Little Miss Sunshine est née, nous avons déja pas mal voyagé en famille. Notre voyage le plus lointain aura été celui de la France vers le Japon pour ses 13 mois, mais nous avons réalisé de nombreux voyages avec des moyens de transport très variés: un roadtrip dans le Sud de l’Angleterre en voiture, un roadtrip au Japon en train et en bus, des vacances dans le Sud de la France en voiture ou en train, des voyages en avion vers Shanghai,…

Les voyages long-courrier en avion ne sont pas ceux qui posent le plus de problème, à mon avis. En choisissant bien les horaires, pour passer la nuit dans l’avion, l’enfant dort assez facilement – ou au moins comate devant un dessin animé. Les voyages moyen courrier, comprenez 3 à 5h de vol, me semblent plus problématique. On n’a pas vraiment le temps de dormir, mais on a le temps de s’ennuyer, d’autant que tous les avions ne sont pas équipés en télévision dans ce cas. Il en est de même dans le train. Un voyage d’une à trois heures passe relativement vite, au-delà, c’est plus compliqué, surtout avec un enfant.

Je prépare donc toujours de nombreuses activités, en fonction de l’âge de Little Miss Sunshine, pour l’occuper. Pour ce voyage au Japon, nos vols n’auront pas été très long – deux heures trente à l’aller et au retour. Par contre, nous avons effectué de nombreux voyages en train, une fois sur place, qui ont duré de trente minutes à plus de quatre heures. Il fallait donc trouver de quoi l’occuper.

Mes incontournables depuis longtemps maintenant sont:

  • la tablette avec des jeux pour les tout-petits (plusieurs mémory, un jeu pour dessiner, un jeu où il faut guider une balle avec son doigt à travers un labyrinthe,…) et des dessins animés (une saison de T’choupi à l’école, les aventures de Tintin et Milou, Mon voisin Totoro, Kiki la petite sorcière, L’étrange Noël de M. Jack,…)
  • un ou deux livres, et systématiquement celui-ci qu’elle me demande inlassablement de lire à chaque décollage.
  • quelques figurines d’animaux car elle passe des heures à s’inventer des histoires avec quelques figurines…
  • un livre d’activités avec jeux, histoires et coloriage ainsi qu’une petite pochette de mini-crayon de couleur.
  • un nouveau jouet que nous achetons à l’aéroport pour l’effet de nouveauté et de surprise (des figurines d’animaux, des petites voitures, un camion de pompiers, une peluche,…)

Comme elle grandit, qu’elle dort moins pendant les voyages, je me suis creusée la tête pour lui préparer quelques activités en plus qui nécessitent un minimum de matériel:

  • un album de coloriage que j’ai créé moi-même avec des coloriages récupérés sur Internet sur le thème du Japon et qui lui sert également de carnet de voyage où nous dessinons, écrivons et collons ses trouvailles au cours du voyage. Quelques petits crayons de couleurs, un stylo à bille et un tube de colle viennent compléter la panoplie et restent tout le long du voyage dans le sac à dos.
  • un recueil de blagues qui nous sert de base pour créer nos propres blagues – merci Tiphanya! – et qui sert aussi bien à s’occuper dans les transports sans s’encombrer ou à motiver Little Miss Sunshine à marcher.
  • des cocottes en papier avec pour l’une des couleurs – trouver la couleur correspondante dans l’avion ou dans le train, trouver un animal (réel ou inventé) de la couleur sur laquelle on est tombé, … – et pour l’autre de petits actions faciles – compter jusqu’à 10, épeler son nom, chatouiller son voisin de droite, chanter une chanson, …
  • des petits carrés de papier prédécoupés pour fabriquer de nouvelles cocottes en papier, des grenouilles ou des grues en origami et des anti-sèches! On récupère toujours du papier pour continuer les origami en cours de voyage!
  • Quelques feuilles de papier, mais on peut aussi récupérer les carnets de feuilles mise à disposition dans les hôtels, pour du dessin libre ou des parties de cadavre exquis

Et quelques idées de jeux sans aucun support qui fonctionnent bien avec Little Miss Sunshine, 3 ans:

  • Le portrait chinois: Si tu étais un animal, tu serais … / Si tu étais une chanson, tu serais … / Si tu étais un chiffre, tu serais … / Si tu étais une ville, tu serais …
  • La famille de mots: On choisit ensemble une famille de mot – fruits, animaux, moyen de transport, … – et chacun son tour on trouve un mot de la famille.
  • Devine à quoi je pense: chacun son tour, on pense à quelque chose, les autres participants posent des questions pour trouver de quoi il s’agit. Pour aider Little Miss Sunshine, je commence en règle général par donner les grandes lignes: « Je pense à un animal » ou « Je pense à un fruit ».
  • Devine ce que je vois: Chacun son tour, on repère un objet dans l’avion ou le train, on commence le jeu en disant: « Je vois quelque chose de (nommer la couleur) » et les autres participants essaient de deviner de quoi il s’agit!

A tout ceci, il va sans dire que nous avons toujours de quoi grignoter dans le sac à dos – une pomme, un paquet de gâteau, une barre de chocolat… – et quelques sucreries pour l’effet de surprise en cas de gros coup de fatigue – bonbon, sucette… et une petite bouteille d’eau. Avec un ventre plein, on évite pas mal de désagrément, surtout en cas de retard dans les transports!

Voilà donc nos idées, testées et approuvées par Little Miss Sunshie, 38 mois!

N’hésitez pas à partager vos trucs et astuces pour occuper les jeunes enfants en voyage!