[Promenade] A Strasbourg

Comme nous devions allés récupérer nos visas à Strasbourg et que Papapa était justement en congé, nous en avons profité pour faire une petite visite de Strasbourg.

Strasbourg, j’y ai vécu deux ans durant mes études. Pour moi, Strasbourg, c’est la place de la cathédrale, le lycée Fustel de Coulanges, le Foyer de l’Etudiant Catholique, le Restaurant Universitaire du FEC,  les heures de colles, et la vie le nez dans un bouquin. Cela s’est passé il y a plus de dix ans maintenant. Je n’en reviens pas!

Pour fêter l’obtention de nos visas, nous sommes allés déjeuner au Pont Saint Martin. J’ai pris une coupe de Crémant d’Alsace pour fêter ça!

IMG_6631

J’y ai déguster pour la dernière fois avant le départ, du saumon fumé.

IMG_6633

La vue du restaurant sur la Petite France est juste à couper le souffle.

IMG_6632

Little Miss Sunshine a adoré regarder l’eau, les remous des écluses…

IMG_6630

Après le repas, nous avons décidé de faire un tour en bateau-mouche.

IMG_6640

Il a fait vraiment très chaud cette journée-là. Nous étions content d’avoir un bateau climatisé!

IMG_6634

IMG_6635

IMG_6636

J’ai beaucoup aimé passer cette journée avec  Papapa et Little Miss Sunshine. Nous en avons vraiment profité.

Ce fut une belle dernière journée dans la capitale européenne…

[Voyager avec Bébé] Vol longue distance

Ce n’est pas la première fois que Little Miss Sunshine a effectué un vol longue distance, mais c’est la première fois que je voyageais seule avec elle. Je n’étais pas vraiment inquiète. Je connais Little Miss Sunshine, elle est très calme quand il le faut. Et puis j’avais essayé d’avoir plusieurs cordes à mon arc, de parer à toutes les éventualités, mais avec un enfant de deux ans et demi enfermé dans un avion pour 11 heures de vol, on est jamais à l’abri de rien.

Notre voyage a commencé par la route jusqu’à l’aéroport de Francfort en Allemagne. Mes parents et mes beaux-parents voulaient tous nous accompagner à l’aéroport pour l’occasion et nous avons donc choisi l’aéroport le plus proche en voiture et qui nous permettait d’avoir un vol direct. Après un premier voyage de 4h en voiture, nous sommes donc arrivés à l’aéroport.

Nous avons vécu quelques péripéties pour l’enregistrement de nos bagages car une de nos valises dépassait les 23kg autorisés. De 3kg. Nous avons été particulièrement raisonnables. Mais tout s’est très bien terminé. Nous avons ensuite encore pris un thé/café/jus de pomme tous ensemble, avant de nous dire au revoir. C’était difficile de les quitter tous, après deux mois et demi passés en Alsace, mais nous étions en même temps tellement impatientes de retrouver Papa Lou et de démarrer notre nouvelle vie à trois.

IMG_6822.JPG

Une fois passé tous les contrôles – Little Miss Sunshine a fait forte impression avec son chapeau et sa poupée Mérida dans les bras – nous nous sommes installées juste en face de la piste pour observer le va-et-vient du personnel de l’aéroport et la préparation des différents avions. Little Miss Sunshine a beaucoup aimé pouvoir identifier les différentes étapes de préparation d’un avion et reconnaitre les différents protagonistes grâce à notre lecture du livre Mes p’tits docs Voyage en avion dont je vous parle très prochainement.

Nous avons ensuite pu observer l’arrivée et la préparation de notre propre avion. Nous avons eu un peu de retard à l’embarquement et Little Miss Sunshine a commencé à s’impatienter un peu. Nous sommes donc allées acheter de quoi grignoter et un petit cadeau – un ensemble de camions pompiers, choix de Little Miss Sunshine – pour la faire patienter encore un peu.

IMG_6823.JPG

Et puis nous avons embarqué. Little Miss Sunshine avait un large sourire sur les lèvres. Elle n’arrêtait pas de me répéter que nous allions enfin retrouver son Papa. Et moi aussi, j’avais le coeur battant.

IMG_6824.JPG

Le vol s’est idéalement bien passé. Nous avons décollé peu après 20h. Une fois dans le ciel, après un cours visionnage de dessin animé, nous avons eu droit au dîner. Une fois que le dîner était terminé, que les hôtesses avaient terminé leur travail, les lumières se sont éteintes, incitant Little Miss Sunshine a s’installer pour dormir. J’avais emmené sa couverture pour avoir  au moins un point de repère – Little Miss Sunshine n’a pas de doudou. Et nous nous sommes endormies…

Nous avons dormi jusqu’à ce que l’équipage rallume les lumières. Nous avons petit déjeuner. Le temps de terminer le dessin animé commencé la  veille, de faire un tour aux toilettes et de remplir notre formulaire pour l’immigration et nous étions déja entrain de redescendre. 11h de vol passé en une nuit. L’idéal! 

J’avais emmené la tablette pour avoir des dessins animés en plus – je n’étais pas sûre que Little Miss Sunshine raffole des dessins animés chinois, mais apparemment elle en était totalement satisfaite! – des crayons et un livre de coloriage, un puzzle, une poupée, quelques animaux, des stickers,… Mais nous n’en avons pas eu besoin, et c’est tant mieux!

Nous sommes arrivées à 13h, heure locale. 6h de décalage avec la France. Nous nous commençons donc notre journée 6h avant vous dorénavant. Le temps de passer l’immigration, de récupérer nos bagages et nous retrouvions Papa Lou devant la sortie. Quel bonheur! 

Notre nouvelle vie a enfin débuté!!!

[Promenade] Au parc de l’Orangerie

Il y a de ça, deux semaines maintenant, nous sommes allés à Strasbourg pour déposer nos demandes de visas directement au Consulat de Chine. Nous y sommes allés avec Papapa qui avait justement une journée de congé.

Nous avons donc fini par passer la journée dans la capitale européenne pour profiter de notre voyage. Une fois, les papiers déposés, nous sommes allés nous promener dans le Parc de l’Orangerie. Une des dernières fois que j’y ai mis les pieds, j’étais toute jeune étudiante à Strasbourg. Je ne vous cache pas que j’ai eu un coup au coeur en me rendant compte que cela s’est passé il y a plus de dix ans…

IMG_6505

Avec Little Miss Sunshine, nous avons commencé par visiter le petit zoo qui s’y trouve. Il y a beaucoup d’oiseaux…

IMG_6508

Il y a aussi des singes, des lynx, des chèvres, … Mais ce que Little Miss Sunshine a préféré ce sont les octodons. Il y en avait des dizaines dans un beau vivarium. Little Miss Sunshine était tout excitée de voir autant de Sen et de Haku (nos octodons).

IMG_6507

 Puis nous sommes allés déjeuner au Jardin de l’Orangerie, au bord du lac.

IMG_6530

Jy’ ai dégusté un délicieux carpaccio. Certainement le dernier avant le Grand Départ!

IMG_6510

Après le repas, Little Miss Sunshine a vagabondé dans le parc. D’un arbre à l’autre…

IMG_6506

Puis à l’aire de jeux, elle s’est trouvé un petit copain avec lequel elle a monté et descendu le toboggan des dizaines de fois…

IMG_6513

Pour finir cette belle journée, nous sommes allés visité la mini-ferme du zoo.

IMG_6514

IMG_6519

IMG_6525

Et nous avons eu de la chance, nous avions des endroits pour nous mettre à l’abri car d’un coup l’orage a éclaté et une pluie torrentielle s’est abattue sur le parc.

IMG_6521

Little Miss Sunshine a voulu resté dans la cabane au milieu de la cour… Elle s’amusait à ouvrir et fermer les volets et a fini bien mouillée 😉

IMG_6529

Après l’orage, et un dernier tour dans le parc, nous avons repris la route… Heureux de ces quelques heures volées au temps en compagnie de Papapa…

Une semaine plus tard, nous devions revenir à Strasbourg pour récupérer nos visas…

Et vous, vous connaissez Strasbourg?

[Expatriation] Huit semaines d’absence

On y est. Les deux mois tant redoutés viennent de passer sans Papa Lou. Heureusement, en parallèle nous avons reçu tous nos papiers et connaissons désormais notre date de départ.

Les démarches administratives concernant l’obtention de notre visa nous ont tenu assez occupé pour oublier ce nouveau cap que nous venons de franchir. En parallèle, Papa Lou a enfin pu nous prendre nos billets d’avion. Nous savons désormais que nous passerons exactement dix semaines sans nous voir. Vous l’aurez compris, nous quittons la France pour rejoindre Papa Lou à Shanghai le 14 août.

Nous continuons à nous voir au moins une fois par jour via Facetime. Papa Lou et Little Miss Sunshine se voit au moins une fois tous les deux jours – tout dépend de l’horaire de la sieste de Little Miss Sunshine. Nous nous envoyons des dizaines de messages par jour, sans compter les mails et les photos. Leur relation à longue distance a pris une vitesse de croisière. Little Miss Sunshine accumule les questions et les histoires qu’elle veut raconter à son Papa lors de leur séance de Facetime et elle s’impose clairement devant l’écran quand elle a décidé que c’était le moment pour elle de lui parler. Elle lui réclame très régulièrement de voir sa chambre, de voir « la nuit » – car quand Papa Lou nous contacte, il est déja tard le soir chez lui. Et elle dit régulièrement qu’elle aime que l’on soit « tous les trois ensemble » devant l’écran.

Little Miss Sunshine et moi avons entamé nos démarches pour obtenir nos visas fin juillet. Nous avons réussi à rassembler tous les papiers nécessaires assez rapidement. Une semaine plus tard, nous pouvions récupérer nos visas au Consulat de Chine de Strasbourg. Un réel soulagement pour nous.

Entre temps, Papa Lou a pris nos billets d’avion. Il a continué d’équiper notre nouveau chez nous: fer à repasser, table à repasser, cuiseur à riz, télévision,… Et a surtout commandé et fait monter la nouvelle chambre de Little Miss Sunshine.

Vous imaginez bien notre impatience de le revoir. Heureusement que les derniers au revoir, les derniers achats, les derniers préparatifs, les derniers tris, vont nous tenir en haleine jusqu’au bout!

[Expatriation] La lenteur des formalités à remplir

En janvier dernier, quand Papa Lou est rentré d’un déplacement à Shanghai, il nous a annoncé que ce que nous attendions depuis des années allait enfin se concrétiser. L’opportunité d’expatriation que nous attendions depuis des années allait devenir réalité. Il en était quasiment sûr, nous allions quitter la France sous peu pour Shanghai.

Dès notre retour d’Alsace – car oui, souvenez-vous nous sommes restés un temps en Alsace dans la famille toutes les deux -, je me suis attelée au tri, au désencombrement, au listage de nos biens, au listage de ce que nous voulions emmener, au listage de ce qui allait rester en France, au listage de ce que nous devions donner ou jeter.

Administrativement parlant, rien n’a vraiment avancé jusqu’à fin avril. Nous savions que le contrat de Papa Lou et la date de son départ pouvait tomber du jour au lendemain, que nous n’aurions certainement que quelques jours pour préparer son départ. Nous avons donc pris la décision, ensemble, de prendre le temps de préparer correctement le départ et l’arrivée en Chine de Little Miss Sunshine. Nous avons convenu que quelle que serait l’avancée des formalités pour notre arrivée à Shanghai à Little Miss Sunshine et moi, nous ne rejoindrions Papa Lou que lorsqu’il aurait trouvé un logement et aménagé un minimum notre nouveau nid.

La date est tombée le 11 mai. Papa Lou nous quittait dès le 31. Nous n’avions encore réglé aucune question administrative, que ce soit pour ses papiers à lui, pour les nôtre ou pour le déménagement. Tout à dû se faire très vite. L’entreprise de Papa Lou s’est occupé de tout le concernant. Tous ses papiers sont arrivés dans les temps.

Malheureusement, suite à une réforme dans l’accord entre la France et la Chine en ce qui concerne les visas quelques mois avant notre départ, Little Miss Sunshine et moi ne pouvions pas rentré en Chine avant que Papa Lou ait fait toutes les démarches suite à son arrivée sur le territoire chinois.

Il a fait au plus vite. Mais la machine administrative chinoise a besoin de temps. Il a programmé sa visite médicale dès le lendemain de son arrivée dans sa nouvelle entreprise. On lui a promis un permis de travail en quelque cinq jours, qui se sont finalement transformé en dix. Il a trouvé un logement en moins de quinze jours. Il a fait les démarches pour obtenir son permis de séjour et a dû patienter un mois pour l’obtenir. Il a dû faire remettre à jour son permis de travail avec notre nouvelle adresse. Et il a enfin pu nous envoyer tous les papiers nécessaires à notre demande de visas en France, sept semaines après son départ.

Un temps qui nous a paru interminable à Little Miss Sunshine et moi. Il y a eu quelques moments d’incompréhension. J’en ai presque voulu à l’entreprise de Papa Lou de ne pas s’être débrouillé différemment pour qu’il puisse venir avec sa famille. Mais avec un peu de recul, on ne s’oppose pas à la machine administrative. Il faut prendre son mal en patience. Et surtout nous ne sommes finalement que des étrangers qui veulent entrer dans un pays. Ca se serait certainement passé de manière similaire si nous avions été étrangers et que nous avions voulu entrer en France. Je me suis finalement convaincu que nous devions vivre tout un processus avant de pouvoir rejoindre Papa Lou. Et à partir de ce moment-là, je l’ai beaucoup mieux vécu.

Dès le lendemain de la réception de tous les papiers chinois de Papa Lou, nous nous sommes déplacés en personne au consulat de Chine de Strasbourg pour déposer notre demande. La dame a l’accueil était gentille et compréhensive. En effet, plusieurs points sont restés dans le flou du fait de notre situation d’expats – ils n’ont pas l’air d’en voir souvent! Devions-nous avoir nos billets d’avion avant ou après l’obtention des visas, devions-nous effectuer une visite médicale préalable à notre départ? Autant de questions qui seront résolus au courant de la semaine. Si tout se passe bien, nos visas seront prêts vendredi. Mais quoi qu’il arrive, la gentille dame de l’accueil nous a promis que nous pouvions quitter la France au plus tard le 10 août. Papa Lou a pris nos billets d’avion et nous quitterons effectivement la France pour Shanghai mi-août.

Nous allons enfin nous retrouvé. Après dix semaines de séparation. Mais avec notre arrivée, les démarches administratives sont loin d’être terminés! 

 

[Expatriation] Six semaines d’absence

Maintenant, l’absence de Papa Lou devient longue et pesante. Nous n’avons jamais été aussi prêt de notre départ, c’est sûr! Mais les jours passant, ça devient plus difficile à vivre.

Heureusement, les problèmes de connexion internet dans notre nouvel appartement shanghaien ont été réglé il y a une dizaine de jours. C’est donc à nouveau quotidiennement que nous communiquons par Skipe ou via FaceTime avec Papa Lou. Un soulagement pour tous les trois…

Little Miss Sunshine commence à exprimer le manque qu’elle ressent. Il n’est pas rare qu’après une crise de larmes pour une raison X ou Y, elle me dise: « Maman! C’est dur sans Papa! ». Je la rassure, la prend dans mes bras et lui explique que nous serons bientôt de nouveau réuni, tous les trois. Mais à force de dire bientôt, je ne sais pas ce qu’elle comprend encore… Et comme nous n’avons toujours pas de date, notre calendrier s’éternise, sans but réel. Alors on multiplie les activités, les sorties, les promenades – quand il ne pleut pas – pour ne pas y penser, pour que le temps passe plus vite…

Pour Papa Lou aussi notre absence doit être dur à vivre. Il se retrouve seul, loin des deux amours de sa vie et sans personne de proche pour le soutenir. Mais il semble tenir le coup en préparant notre future vie shanghaienne. Il nous prépare notre appartement pour qu’on puisse y vivre le mieux possible dès notre arrivée, achète tout l’électroménager nécessaire, prépare la chambre de Little Miss Sunshine, visite la ville et les alentours de notre nouveau logement pour nous montrer toutes ses découvertes au plus vite et puis il s’achète et boit du thé et travaille beaucoup…

On a hâte d’être à nouveau une famille unie, d’être tous les trois, de débuter cette nouvelle vie d’expat tous ensemble.

Normalement Papa Lou devrait recevoir les derniers papiers nécessaires à notre venue cette semaine. Nous espérons donc toujours partir au tout début du mois d’août… Le plus gros est passé. Quand nous nous sommes mariés, il y a presque quatre ans, je n’aurai pas imaginé vivre une période aussi longue loin de lui. Alors, j’essaie chaque jour de me dire que dans quelques semaines, ce sera la France qui me manquera, qu’il faut que je profite encore au maximum de tout ce que nous offre ce temps en « suspens » en Alsace, qu’il faut voir le verre à moitié plein, que nous avons vécu de belles choses durant ce temps et que les retrouvailles n’en seront que plus intenses, que nous sortirons tous de cette épreuve plus unis et plus sûrs de notre choix. 

Vivre son rêve implique quelques difficultés, mais sans sortir de sa zone de confort, on ne peut pas vivre la magie de notre vie rêvée…

[Expatriation] Un mois d’absence

Voilà déja un mois que Papa Lou a quitté la France. Un mois qu’il vit loin de nous. Un mois qu’il découvre la vie en Chine. Un mois qu’il travaille à Shanghai. Un mois qu’il se bat pour rassembler tous les papiers nécessaires à notre arrivée dans les plus brefs délais. Un mois qu’il nous manque terriblement. Un mois qu’il doit se sentir bien seul loin de ses deux femmes.

En un mois, il s’est passé énormément de choses. Le plus gros est passé pour Little Miss Sunshine et moi. Nous avons vécu dans notre appartement parisien envahi de cartons et sans casseroles. Nous avons reçu nos derniers vaccins. J’ai géré notre déménagement – et il me reste d’ailleurs pas mal de choses à vous raconter à ce sujet!  Nous avons squatté quelques temps chez Parrain et Tata F. Nous avons quitté Paris. Nous sommes venues en Alsace et depuis nous naviguons entre la maison de Nonna et GrandPapa et celle de Mamama et Papapa. J’ai réceptionné la partie nationale de notre déménagement chez Nonna et GrandPapa – c’est là que ça c’est compliqué, mais promis, je vous raconte bientôt! Nous avons commencé à revoir un peu toute la famille que nous ne voyons que rarement et que nous ne reverrons plus avant longtemps.

De son côté, Papa Lou a découvert Shanghai. Il a vécu plusieurs semaines à l’hôtel. Il a mangé deux fois par jour au restaurant au moins aussi longtemps. Il a demandé et obtenu son permis de travail. Il a réglé un nombre incalculable de papiers administratifs suite à son arrivée en Chine. Il a ouvert un compte en Chine. Il a cherché et trouvé un nouveau logement pour toute sa petite famille. Il a emménagé. Il se bat avec sa connexion internet. Il a fait sa demande pour son permis de résident.  Il a découvert Ikea et Carrefour en Chine.

Les trois premières semaines, nous nous sommes vus quotidiennement grâce à nos Iphone, à Facetime et à la connexion wifi de l’hôtel de Papa Lou. Nous avons pu rire, pleurer, parler, discuter, débattre, sans nous poser trop de questions. Little Miss Sunshine a vu Papa Lou tous les jours et ça lui convenait très bien. Depuis une dizaine de jours, Papa Lou attend qu’on lui règle ses problèmes de connexion à Internet dans notre nouveau chez nous. Difficile de parler sereinement quand la connexion est mauvaise, que Papa Lou se retrouve dans un café bruyant où il a trouvé le wifi gratuit, que l’administratif occupe déja les cinq premières minutes de conversation et que les trois suivantes passent bien trop vite.

Vous l’aurez compris, Papa Lou commence à nous manquer sévèrement. Ce n’est pas tous les jours faciles. Heureusement, que nous avons Mamama, Papapa, Nonna et GrandPapa pour nous soutenir et nous changer les idées. Alors on multiplie les sorties et les activités pour ne pas trop penser, pour faire passer le temps plus vite en attendant que nous puissions enfin faire la demande pour nos visas… Et on rêve, un peu tous les jours, à ce jour où nous prendrons enfin l’avion pour rejoindre celui qui nous manque tant et qui nous prépare si attentivement notre nouvelle vie en Chine…

Vivre son rêve implique quelques difficultés, mais sans sortir de sa zone de confort, on ne peut pas vivre la magie de notre vie rêvée…

[Expatriation] La vaccination avec bébé #3

Depuis trois semaines, nous avons enfin tous nos vaccins, nous sommes fin prêtes à partir à Shanghai, si ce n’est qu’il faut attendre nos papiers… Je vous en ai déja parlé ici ou ici, et je me devais de clore le sujet maintenant que nous sommes parées au départ. Je ne vous ai pas parlé de nos deux dernières séances de vaccination, mais elles se sont passées suivant le même rituel que les deux premières: le dessin animé, beaucoup d’explications, la participation de Little Miss Sunshine à ma vaccination -elle donnait le pansement au médecin -, sa propre vaccination – toujours bien maintenu et avec quelques pleurs -, le pansement coloré qui tombe tout seul après quelques heures, le chocolat.

Avec le recul, cette expérience l’a marquée. Pas de manière négative, mais cela fait partie de sa vie. Elle en parle régulièrement et joue beaucoup autour du thème du médecin qui fait des piqûres. Si je lui dis demain que nous devons retourner faire un vaccin, elle viendra sans rechigner. Elle sait à quoi s’attendre, ce n’est pas un moment de plaisir, mais je pense que les explications que nous lui avons fourni lui ont permis de comprendre la nécessité de cet acte. Bizarrement, beaucoup de ses poupées et de ses figurines doivent se faire vacciner avant de partir en voyage…

J’ai été vraiment très satisfaite du Centre de Vaccination Internationale Air France. Leur équipe est à l’écoute, très aimable. Ils sont calme et doux avec les enfants. Quand Little Miss Sunshine a demandé à vacciner sa poupée avant elle lors de son premier passage, le médecin n’a pas hésité un instant. Lorsque je suis arrivée avec des pansements colorés pour Little Miss Sunshine et qu’elle a demandé à les mettre, le médecin a tout de suite accepté, et lui a même proposé de me mettre mes pansements à moi. C’est devenu un rituel, les trois dernières fois.

Le dessin animé du Village de Dany traitant de la vaccination nous a beaucoup aidé à préparé Little Miss Sunshine. Les pansements colorés que nous avons acheté avant notre deuxième rendez-vous nous ont sauvé d’heures de négociation pour ôter le pansement. Nous aurions également pu lui mettre un patch pour éviter la douleur. Mais au final, la douleur n’est pas très grande, très éphémère et c’est certainement plus l’appréhension et le fait qu’on la tienne qui l’on fait pleuré. Alors, j’ai abandonné l’idée d’ajouter des médicaments aux vaccins.

Mais pour nous, cette fois, c’est terminé! Enfin, presque. Prochains vaccins dans un an…

N’hésitez pas à partager vos trucs et astuces pour la vaccination dans les commentaires!