[Recette] Pâte à crêpes

Voici notre recette, classique, de pâte à crêpes. Je la pose ici, surtout pour la retrouver facilement lorsque j’en ai besoin. Car c’est avant tout pour ça que j’ai mis en place mon blog, me permettre de me remémorer de beaux souvenirs, de revoir des photos, des événements qui nous ont marqué, de faire des bilans de nos différentes étapes de vie, mais aussi de rassembler nos recettes et d’y avoir facilement accès où que je sois.Mais n’hésitez pas à tester notre recette!

Pour une vingtaine de crêpes, il vous faudra:

  • 250g de farine
  • 4 oeufs
  • 15g de sucre vanillé
  • un demi litre de lait
  • une cuillère à soupe de rhum (facultatif)
  • un peu de beurre pour la poêle

Dans le bol d’un robot, verser la farine, les oeufs et le sucre. Commencer à mélanger vitesse 2 en ajoutant progressivement le lait. Quand tout le lait a été ajouter, augmenter la vitesse progressivement jusqu’à le mettre au maximum pour quelques minutes afin d’éviter d’avoir des grumeaux dans la pâte.

Laissez reposer au moins 30 minutes.

Faire chauffer une poêle légèrement huilée à l’aide d’un pinceau de cuisine. Quand la poêle est bien chaude, y verser une demi-louche de pâte. A feu moyen, laisser cuire la première face jusqu’à ce que la crêpe se décolle seule. La faire sauter et laisser cuire la seconde face une minute supplémentaire. Déposer sa crêpe dans une grande assiette et renouveler l’opération autant de fois que nécessaire.

Quand je prépare des crêpes, je les prépare toujours pour le goûter. Et pour me faciliter la tâche, j’ai deux options: soit je prépare toutes les crêpes pour le goûter et je mets celles que je n’ai pas mangé au frigo – me reste alors à les ressortir le lendemain matin pour le petit déjeuner et à les réchauffer rapidement à la poêle une à une avant de les garnir -, soit je rempli une bouteille de sauce à bouchon « propre » préalablement lavée (moutarde, ketchup…) de pâte à crêpes pour le lendemain – et il ne me reste qu’à faire sauter des crêpes fraîches pour le petit-déjeuner, mais cette option est un peu plus longue que la précédente. Des crêpes déja prêtes se conservent deux-trois jours au réfrigérateurs, la pâte crue ne se conserve qu’une journée.

Pour les déguster, ce qu’on préfère c’est y ajouter de la pâte à tartiner au chocolat, des tranches de banane et un peu de pâte à tartiner au chocolat, du sucre à la cannelle, du sucre vanillé, du miel ou de la confiture. Mais comme ces crêpes sont très peu sucrée, on peut aussi les déguster salée.

A vous de choisir comment vous aimez les déguster! 

[Recette] Cake mandarine et pépites de chocolat

C’est la première fois que ça arrive, mais Little Smiling Buddha 19 mois m’a demandé un « tato o mamine » – comprendre un gateau à la mandarine. Comme nous en avons acheté beaucoup la semaine dernière – un peu plus de 2,5kg – il m’en restait justement pas mal. Alors ni une ni deux, on a tous les deux improvisé un cake à la mandarine et aux pépites de chocolat.

Pour un cake, il vous faudra:

  • 125g de sucre
  • 125g de beurre
  • 2 oeufs
  • 180g de farine
  • 1 sachet de levure
  • 2 mandarines + 1 mandarine pour le glaçage
  • 100g de chocolat noir grossièrement réduit en pépites
  • 2 cuillères à soupe de sucre glace pour le glaçage

Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le beurre à la casserole. Puis mélanger énergiquement le beurre et le sucre.

Laver les mandarines et prélever le zeste. Presser deux mandarines et réserver le jus.

Réduire le chocolat en pépites grossières à l’aide d’un couteau. Réserver.

Dans le mélange beurre-sucre, ajouter les oeufs, la farine et la levure. Mélanger.

Enfin ajouter les zestes et le jus de mandarine et les pépites de chocolat. Mélanger.

Beurrer un moule, y verser la pâte. Enfourner 40 minutes à 180°C.

Juste avant de sortir le cake du four, presser le jus de la dernière mandarine et le mélanger avec le sucre glace pour obtenir un glaçage à la mandarine. A l’aide d’un pinceau, étaler sur le cake de manière homogène. Parsemer de perles de sucre ou d’écorces de mandarine confites.

Déguster!

Ici, il a fait l’unanimité et a été dévoré en une soirée!

[Recette] Moelleux à la crème de marrons

Ce printemps, mes parents ont été en vacances en Ardèche. Et de ce périple, ils m’ont ramené un pot de crème de marrons/châtaignes d’Ardèche. Et je l’avais presque complètement oublié…

Ce matin, en faisant du tri et en commençant à remplir la première valise, j’ai retrouvé ce pot de crème de marrons. Ca m’a tout de suite donné envie d’en faire des moelleux. Ni une, ni deux, je me suis précipitée en cuisine pour réaliser ma recette.

Moelleux à la crème de marrons

Pour 9 moelleux à la crème de marrons, il vous faudra:

  • 2 oeufs
  • un sachet de sucre vanillé ou une gousse de vanille
  • 250g de crème de marron
  • 60g de beurre
  • 30g de farine

Il suffit de mélanger dans un premier temps le beurre fondu, la crème de marron, la vanille, les jeunes d’oeufs et la farine. Dans un second temps, il faut monter les blancs en neige. Enfin, il suffit d’incorporer délicatement et progressivement le premier mélange aux oeufs en neige. J’ai mis mon appareil dans des petits moules à muffins pour avoir plusieurs petits gâteaux, mais on peut tout aussi bien en faire un grand gâteau rond ou carré.

Moelleux à la crème de marrons

Enfourner 20 minutes à 180°C. Laisser refroidir un peu puis démouler. A déguster au goûter ou au dessert avec un peu de chantilly!

[Recette] Petites brioches en forme d’animaux

Il y a quelques semaines, après une journée pluvieuse chez Nonna, nous avons décidé d’occuper notre soirée dans la cuisine. Nonna nous a proposé de faire de la brioche. Nous étions donc toutes les trois dans la cuisine, à préparer la pâte à brioche.

Nous avons eu besoin de:

  • 500g de farine
  • 80g de sucre
  • 10cl de lait
  • 4 oeufs
  • 200g de beurre
  • 20g de levure boulangère
  • 1 cuillère à soupe d’eau de fleur d’oranger
  • 2 jaunes d’oeuf
  • des pépites de chocolat ou des raisins secs

Dans un premier temps, il faut délayer la levure dans le lait tiède. Y ajouter le sucre, le sucre vanillé et une belle cuillère à soupe de farine. Laisser reposer une vingtaine de minutes.

Mettre le reste de la farine dans une jatte, y faire un puit et y déposer le mélange. Pétrir puis ajouter un à un les oeufs. Ajouter une pincée de sel et l’eau de fleur d’oranger. Pétrir une bonne dizaine de minutes à la main. Laisser reposer une vingtaine de minutes.

Sur un plan de travail, déposer la pâte. L’aplatir et y mettre le beurre pommade. Refermer la pâte et la pétrir jusqu’à incorporation complète du beurre. Pétrir une bonne dizaine de minutes à la main.

Nonna ayant un batteur électrique, c’était beaucoup plus facile! Mais d’habitude c’est Papa Lou et Little Miss Sunshine qui pétrissent les pâtes levées à la main 😉 Little Miss Sunshine a aimé ajouter les ingrédients dans le batteur et regarder tourner le mélange… Après un dernier repos de la pâte, nous nous sommes attelés à la confection de nos brioches.

Brioches

Little Miss Sunshine voulait des animaux et Nonna des manalas – bonhomme – sans oublier un champignon pour GrandPapa. J’en ai donc fait pour tous les goûts et j’ai laissé Little Miss Sunshine décidé des animaux: escargot, papillon, hérisson, souris, girafe et crocodile. Nous les avons décoré avec des pépites de chocolat…

Brioches2

Nous avons passé un très joli moment en famille, tous ensemble dans la cuisine. Nous avons fini par enfourner nos oeuvres d’art à 210°C durant 15 – 20 minutes suivants la grandeur de nos réalisations.

brioches de toutes les formes

Et nous avons été ravis d’avoir un bon petit déjeuner gourmand le lendemain matin!

Jolis brioches

Une chouette activité pour une journée pluvieuse!

Et vous, vous faites parfois de la pâte levée avec vos enfants? 

[Recette] Gratin de courgettes

Je ne suis pas une grande fan de courgettes. En règle générale, je trouve ça plutôt fade et je m’en lasse très vite. Deux recettes de courgettes en deux semaines, ça ne me ressemble pas vraiment, mais c’est tout de même le légume par excellence qui pousse actuellement dans les jardins. Donc à cuisiner chez Mamama et Nonna, je me retrouve obligatoirement à les cuisiner ces fameuses courgettes du jardin…

Mamama avait de jolies courgettes rondes à préparer. Trop grosses pour en faire des courgettes farcies, j’ai décidé de détourner le problème. J’en ai fait un gratin.

Courgettes

Pour un beau plat de gratin de courgettes, prévoyez:

  • 2 belles courgettes 
  • 300g de boeuf haché
  • 1 oignon
  • 200g de fromage rapé
  • 20cl de crème fraîche
  • de l’origan
  • du sel, du poivre, de la muscade, du gingembre et du paprika

Commencez par vider les courgettes et les peler grossièrement (personnellement je laisse toujours une partie de la peau pour le goût et la couleur). Puis émincez les finement. Faites revenir dans un peu d’huile d’olive. Les courgettes tirant de l’eau on peut les laisser cuire à feu doux dans leur propre eau en ayant pris soin d’assaisonner: origan, sel, muscade, paprika et gingembre. Les courgettes sont prêtes quand elles sont bien tendre et que toute l’eau de cuisson s’est évaporée.

Dans une autre poêle, faire chauffer une noisette de beurre. Emincer finement un oignon et le faire revenir doucement. Quand il commence à se colorer, y verser la viande hachée. Faire cuire à feu doux. A la dernière minute, y verser la crème fraîche et assaisonner: poivre, muscade et gingembre.

Dans un plat à gratin, mettre une couche de courgettes, une couche de viande et terminer par recouvrir de courgettes. Etaler le fromage rapé. Enfourner à 210°C pour dix minutes, le temps de laisser gratiner.

Gratin de courgettes

Déguster avec une tranche de baguette bien fraîche!

Et vous des idées pour accommoder les légumes que vous aimez moins? 

[Recette] Napolitain express

J’ai puisé cette idée là-bas, il y a de celà plusieurs semaines et je l’avais gardé en tête jusqu’à aujourd’hui. Un triste matin de la semaine dernière, le ciel gris, la pluie, la morosité ambiante m’ont donné envie de mettre un peu de gourmandises dans cette journée. J’ai donc choisi d’en faire une activité de l’après-midi avec Little Miss Sunshine.

napolitain maison

Pour réaliser douze beaux napolitains individuels, il vous faudra:

  • un pot de yaourt
  • 4 pot de farine
  • 3 pot de sucre
  • 1/2 pot d’huile
  • 4 oeufs
  • 1 sachet de levure chimique
  • 3 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille
  • de pâte à tartiner chocolat-noisette
  • 140g de sucre glace
  • des vermicelles en chocolat

Pour commencer, préparer la base du gâteau au yaourt. Pour cela, il suffit de mélanger le yaourt, la farine, le sucre, l’huile, les oeufs et la levure jusqu’à obtenir une pâte bien homogène. Ensuite, il faut séparer cette pâte en deux. Il suffit d’ajouter le cacao en poudre à un des mélange et la vanille à l’autre. Little Miss Sunshine et moi avons fait les gourmandes, il faut bien dire qu’on est plutôt à 1/3 de vanille et 2/3 de chocolat.

Napolitain1

Enfourner la pâte à la vanille dans un moule carré bien beurré à 180°C pour une quinzaine de minutes. Puis une fois bien cuite – le biscuit doit rester moelleux -, enfourner la pâte au chocolat. Une fois les deux gâteaux prêts, il faut les laisser refroidir. Puis assembler le napolitain. J’ai coupé chaque carré en six, mais les napolitains restent trop grand, j’aurai largement pu en faire douze pour avoir des portions individuelles.

napolitain2

Préparer le glaçage. Pour cela, il vous faudra mettre le sucre glace dans un bol et y ajouter un peu d’eau très progressivement jusqu’à obtenir la texture souhaitée – ni trop dur, ni trop mou pour bien l’étaler à la spatule.

Assembler un étage de gâteau à la vanille, recouvrir de pâte à tartiner, puis mettre un étage de gâteau au chocolat. Terminer par le glaçage et les vermicelles de chocolat.

C’est vraiment un dessert qui me replonge en enfance! J’adore!

[Recette] Flan de courgettes

Pas toujours évident de trouver des idées pour faire manger les enfants à coup sûr. Little Miss Sunshine est loin d’être difficile, mais un peu chamboulée tout de même par la situation actuelle, il y a des jours où elle n’avale quasiment rien. Je ne m’inquiète vraiment pas car le lendemain, elle mange pour deux, mais j’aimerai tout de même qu’elle retrouve un certain équilibre d’alimentation. Nonna m’a donc donné cette idée de flan de courgettes. Je n’avais jamais tenté, mais je me suis dit qu’un « gâteau » pour le repas, ça devrait enthousiasmé Little Miss Sunshine…

flan de courgette

Pour préparer de jolis flans de courgettes, il vous faudra:

  • trois oeufs
  • 20 cl de crème fraîche
  • 500g de courgette
  • une pincée d’origan
  • sel, poivre, muscade et paprika

J’ai commencé par faire revenir les courgettes à la poêle dans un peu d’huile d’olive. Je les ai bien laissé cuire, à feu vif jusqu’à ce qu’elles aient une jolie couleur dorée. J’y ai déposé une pincée d’origan en fin de cuisson.

Pendant ce temps, j’ai préparé l’appareil. Il suffit de mélanger les trois oeufs, la crème fraîche et les épices. J’ai choisi d’utiliser des moules à muffins pour préparer mes petits flans. J’y ai déposé un peu de courgette dans le fond, j’y ai versé un peu de pâte, puis à nouveau un peu de courgette, et ainsi de suite jusqu’à remplir les moules au trois-quart.

Flan de courgette2

J’ai fait cuire au four à 210°C durant 20 minutes. Les petits flans étaient très beaux. On les a tous dévoré chaud, mais je suis sûre qu’ils auraient été très bon froid également. Little Miss Sunshine a aimé le concept de « gâteau » à manger avec son repas, mais n’a tout de même pas beaucoup mangé ce jour-là.

Mais la bonne nouvelle, c’est la recette se décline autant qu’on le souhaite: d’autres légumes, du fromage à l’intérieur ou pour gratiner, avec du poisson, …

Une recette que je referai rapidement!

 

[Education bienveillante] La coopération

Depuis son plus jeune âge, Little Miss Sunshine participe à la vie en communauté que nous avons instauré chez nous. Pour moi, il ne s’agit ni d’aide, ni d’obligation, mais plutôt d’une manière de faire tourner notre ménage et de participer et coopérer chacun à notre niveau. C’est également une jolie manière de valoriser les apprentissages de l’enfant et de lui permettre de se rendre utile à son échelle

A peine commençait-elle à se lever en se tenant à la table basse – elle devait avoir 7 mois environ – qu’elle a commencé à participer à l’élaboration des repas. C’est assis en tailleur au sol, sur la table basse, que nous préparions le repas pour être à son niveau. Elle a très vite commencé à prendre les légumes coupés pour les jeter dans un récipient ou une casserole par exemple ou à ramasser les épluchures pour les mettre dans un autre récipient. Plus tard, elle a commencé à nous chercher les ingrédients nécessaires à l’élaboration du repas. Papa dans le salon lui demandait de chercher telle ou telle épice qu’elle s’empressait de venir me demander dans la cuisine. Depuis quelques mois, elle ramenait également les plats et les bouteilles du salon à la cuisine ou inversement et partait même chercher seule certains ingrédients dans le réfrigérateur. La préparation du repas du soir a toujours été un grand moment de complicité entre Little Miss Sunshine et Papa Lou.

LMS coopération

A peine arrivait-elle à marcher qu‘elle m’aidait à ramener le linge sale dans la cuisine et à le mettre dans la machine à laver. C’était notre petit moment complice du matin pendant une longue période. On triait le linge par couleur, on le ramenait dans la cuisine avant de le mettre ensemble dans la machine à laver. Je lui montrais alors comment on met la lessive et comment on choisi le programme approprié et elle restait de longues minutes assise devant la machine à regarder le linge tourner à travers le hublot. Je garde de jolis souvenirs de ces doux moments.

Depuis quelques mois, Little Miss Sunshine aime laver la vaisselle. Comme nous avions deux bacs, je lui laissais régulièrement laver la partie incassable de la vaisselle tandis que je faisais la vaisselle dans le second bac. Elle aime également faire de la pâtisserie et je la laisse régulièrement gérer en quasi-autonomie la préparation de certaines pâtisseries. Elle passait aussi régulièrement l’aspirateur à main que nous avions à Paris ou la balayette  pour ramasser les miettes sous la table après le repas.

Actuellement, elle développe beaucoup sa motricité fine et est très demandeuse à ce niveau. Elle sait se servir seule avec une bouteille. Elle sait transvaser un liquide entre deux tasses ou verres. Elle a adoré écosser les petits pois sur le balcon dans la fraicheur du soir d’été chez Nonna et GrandPapa. Elle m’a bluffé en ôtant la coquille des oeufs durs avec une précision et une délicatesse que je ne lui connaissais pas. Et quelle fierté pour elle de le raconter à Papa Lou sur Facetime le lendemain! 

Coquilles d'oeuf

Je ne lui demande que rarement. En règle générale, c’est elle qui vient me demander: « Maman, je peux te t’aider? ». Et c’est avec un grand sourire que je lui répond. Il s’agit bien là de coopération et non d’obligation.  Certain jour quand je lui propose de m’aider, j’essuie un refus catégorique. Je n’insiste pas. Cinq minutes plus tard ou le lendemain, elle est à nouveau ravie de se rendre utile. Je valorise toujours ses initiatives. Je lui explique à quel point elle m’a aidé, que j’ai gagné du temps, que je n’ai pas eu besoin de me relever plusieurs fois, que grâce à elle nous allons terminer plus tôt et partir au parc plus vite…

Bien sûr, certain point demeure problématique. Notamment en ce qui concerne le rangement des jouets. La plupart du temps, soit j’essuie un refus catégorique de ranger, soit au mieux j’obtiens sa coopération quand je propose de ranger avec elle. Régulièrement je le fais seule. Et puis certains jours, on trouve d’autres manières, on joue à ranger. C’est à celui qui lance le plus de balles dans la corbeille, à celui qui met le plus grand nombre de bonhommes playmobil dans la boite, à celui trouve trouve le plus de jouets rouge à ranger dans le coffre,… Et ça marche… Bizarrement, elle est toujours de bonne volonté pour m’aider à ranger nos affaires et rarement d’accord pour ranger ses affaires. Mais la problématique sera bientôt différente puisqu’elle aura enfin sa propre chambre dans notre appartement shanghaien!

Et vous, faites vous participer vos enfants à la vie du ménage?