[Promenade] Zhujiajiao

Par une chaude journée du mois de mai, alors que mes parents étaient venus profiter de quelques jours à Shanghai en notre compagnie, nous sommes allés nous promener ensemble, en famille dans la jolie ville d’eau de Zhujiajiao.

Zhujiajiao est située à une trentaine de kilomètres à l’Ouest de Shanghai, ce qui la rend tout à fait accessible en taxi. Et c’est d’ailleurs ce que nous avons fait. Nous sommes partis tôt dans la matinée, nous avons pris un taxi et nous nous sommes rendus à quelque une heure de Shanghai…

Dès notre arrivée, nous avons été charmé par la jolie vieille ville, ses canaux, ses ponts, ses petits commerces. Nous avons été heureux d’être partis tôt et donc arrivés tôt à Zhujiajiao, car nous avons vraiment pu profiter de la ville avant l’arrivée massive des touristes chinois vers midi.

La vieille ville n’est pas très grande, mais on peut facilement s’y perdre, visiter les différentes échoppes, et y passer quelques jolies heures de visite.

IMG_0102.JPG

On a la possibilité de prendre une petite embarcation, un peu comme les gondoles à Venise, pour quelques Yuans et de faire une promenade sur l’eau… Nous n’avons malheureusement pas expérimenté parce qu’entre la chaleur, les odeurs et ma grossesse, je craignais pour mon estomac!

IMG_0099.JPG

Mais Little Miss Sunshine aurait été partante! Vous pensez bien!

IMG_0098.JPG

IMG_0097.JPG

La spécialité culinaire du coin est absolument délicieuse. Il s’agit de viande de porc marinée et cuite légèrement sucrée. Nous l’avons goûté dans le restaurant que nous choisi au bord du canal et nous en avons même repris!

IMG_0101.JPG

Dans l’après-midi, nous sommes allés visiter un joli temple avec une pagode au coeur de la vieille ville. Nous avons eu la joie de découvrir que l’on pouvait monter tout en haut de la pagode, ce qui reste vraiment exceptionnel.

IMG_0093.JPGLittle Miss Sunshine a été ravie de pouvoir grimper tout en haut de la pagode…

IMG_0094.JPG

Et puis nous avons encore fait une promenade dans la vieille ville, profité des jolis ponts, jusqu’à ce que le monde, les touristes chinois, nous ont semblé trop nombreux, trop oppressants.

IMG_0095.JPG

Et en fin d’après-midi, nous avons donc repris le taxi pour rentrer à Shanghai.

Je conseille vraiment la visite de Zhujiajiao au printemps ou à l’automne quand les fortes chaleurs ne sont pas encore présentes – rapport notamment aux odeurs et aux moustiques – et plutôt en semaine quand les touristes chinois ne sont pas trop nombreux. Mais la visite vaut le coup!

Nous avons passé une belle journée dans cette jolie ville d’eau.

[Grossesse] Huit mois et demi

J’avais envie de faire un dernier point sur ma grossesse avant mon accouchement. Il me reste maintenant moins de deux semaines avant le terme de ma grossesse. Nous sommes totalement prêt à accueillir notre Petit Poisson et nous commençons, enfin surtout moi, a être vraiment impatient de faire sa connaissance. Alors j’aimerai mettre en mots quelques uns de mes ressentis de ces dernières semaines avant d’oublier…

  • Jusqu’à la fin, Petit Poisson aura été un bébé très actif dans mon ventre. Je l’aurai senti bouger des dizaines de fois par jour.
  • Le jour de mon premier monitoring, il était bel et bien réveillé, comme s’est nécessaire pour que ce dernier soit efficace, sauf qu’il a passé son temps à pousser les deux sondes qui devaient le gêner et j’ai donc passé un sacré bout de temps sous monitoring jusqu’à avoir les bonnes informations!
  • Curieusement, avec ma prof de Chinois, nous avons remarqué qu’à chaque fois que nous parlons d’alimentation, il se manifeste et ne se calme plus
  • J’ai de plus en plus de mal à être assise sur le canapé avec mon gros ventre. Je suis dorénavant bien plus à l’aise à la table de la cuisine sur une chaise.
  • Au moment de me mettre au lit, c’est toujours un peu délicat. J’ai beaucoup de mal à trouver ma place. Petit Poisson peut passer des dizaines de minutes à se tourner et se retourner dans mon ventre, soulevant régulièrement ma cage thoracique au passage, si ma position ne lui convient pas et malgré le coussin d’allaitement, que je ne quitte plus depuis de long mois, j’ai souvent du mal à m’endormir.
  • Little Miss Sunshine se pose un tas de questions sur l’arrivée de son Petit Frère. Elle passe dans une même conversation de « Je ne veux pas de Petit Frère, on était bien tous les trois! » à « Je veux qu’il sorte vite pour le voir et lui faire des bisous! ». J’accueille ses émotions, la rassure, mais surtout je la laisse exprimer ses angoisses sans jugement.
  • Je fais très régulièrement des siestes sur le canapé. Je peux dormir deux heures d’affilés et si je ne mettais pas un réveil pour être sûre d’aller récupérer Little Miss Sunshine à l’heure au bus, je suis sûre que parfois je dormirai encore plus longtemps!
  • Je me pose beaucoup de questions sur ma relation avec Little Miss Sunshine. Elle a toujours été très fusionnelle et elle le demeure, mais je me demande comment va s’intégrer Petit Poisson dans ce duo. Si ça se fera naturellement, si je serai aussi fusionnelle avec lui, si je vais inconsciemment me détacher un peu de Little Miss Sunshine, … Bref, si on peut aimer autant l’un et l’autre de ses enfants… Mais ce genre de questions me semblent plutôt naturelles et saines…
  • Au cours de la grossesse de Little Miss Sunshine, je rêvais régulièrement de mon accouchement. Qui ne se passait jamais bien. Soit on me prenait mon bébé. Soit je ne rêvais que d’un accouchement difficile et sans fin. Au cours de cette grossesse, je n’ai pas rêvé d’accouchement avant d’entrer dans mon neuvième mois de grossesse. Et encore, c’était un accouchement qui s’est bien passé, dans une piscine – ce qui ne sera malheureusement pas le cas! – et j’ai même vu le visage de mon bébé, je me suis vu le nourrir au sein sans aucun souci et Little Miss Sunshine était allongée à côté de nous dans le lit – un grand lit double – dès la fin de l’accouchement. Bon présage?
  • Depuis quelques mois, mes goûts ont changé. Je mange de plus en plus épicés. Je mange des choses que je ne me sentais pas capable de manger auparavant (calamar, poulpe,…) Je bois et réclame même des thés que je n’aimais que peu boire auparavant (des wulong torrfiés notamment). Bref, je me demande si c’est liée à notre nouvelle vie en Chine ou à ma grossesse…
  • Les soirées deviennent difficiles. J’ai régulièrement des contractions, Petit Poisson me donne des coups certainement gêné par les contractions et je n’arrive plus à rester assise sur le canapé pour regarder un film, je suis obligée de me tenir debout pour me sentir mieux. J’ai régulièrement des remontées acides, j’ai du mal à digérer. J’ai le ventre lourd, tellement lourd, que parfois, malgré le fait que je me tartine d’huile de rose musquée quotidiennement, j’ai l’impression que la peau de mon ventre va se déchirer. Mais je n’ai pas de vergetures. Ouf!

J’ai hâte de le rencontrer. Tellement hâte! 

[Grossesse] 8 mois

Nous y sommes. Ce moment que l’on attend souvent depuis le début de la grossesse: le dernier mois. Le seuil de prématurité est passé; à partir de maintenant, notre Petit Poisson peut arriver quand bon lui semble.

Ce mois qui vient de s’écouler aura été un peu plus difficile. J’ai ressenti beaucoup de fatigue, liée sans doute au fait que Petit Poisson ne m’a laissé que peu de répit. Il n’a cessé de gigoter dans le fond de mon ventre, le jour ou la nuit, au point de me réveiller très régulièrement au cours de la nuit ou de mes siestes. Mon ventre me semble moins gros, ou alors Petit Poisson est plus gros que sa soeur au même stade de développement. Mais je ressens absolument chacun de ses mouvements. Je suis même capable de dire s’il s’agit de ses fesses, de sa tête, de ses mains ou de ses pieds quand je reçois un coup. Il pousse également régulièrement sur ma cage thoracique avec ses pieds, faisant se soulever mes côtes, ce qui est vraiment très désagréable. Enfin, dès que je mange, je me retrouve avec des aigreurs d’estomac ou des remontées acides. Et là encore, c’est fatiguant… Et depuis quelques jours, pour couronner le tout, j’ai des contractions très régulières durant toute la soirée. Et puis une fois que j’arrive enfin à m’endormir, elles disparaissent. Signes que mon corps commence à se préparer à l’accouchement, je suppose…

Il est placé tête en bas depuis le début du mois. Et même ma gynécologue aime à répéter « What a very active baby boy! » quand elle tente désespérément de capter les battements de son coeur avec son appareil… Voilà deux mois qu’il refuse également catégoriquement qu’on le prenne en photo. La gynécologue voulant me faire plaisir et offrir à Papa Lou la possibilité de voir son bout de chou alors qu’il ne peut pas venir au rendez-vous, elle insiste à chaque rendez-vous pour que l’on tente de faire une photo 3D du bébé. Impossible. Une fois il a les deux mains sur le visage, une autre fois il est placé tête en bas et regarde vers ma colonne vertébrale, une autre fois encore il a la tête enfoui dans le placenta tel un coussin. Mais ça me va tout aussi bien. J’aime les surprise et je n’arriverai quand même pas à me projeter avec ce drôle de portrait 3D.

IMG_0361-0.JPG 

Ma grossesse se termine donc progressivement et je me rends compte qu’elle a été totalement différente de la première. J’ai pris 2kg ce mois-ci. Je pensais en prendre le double. Décidément, mon métabolisme entre la première et la seconde grossesse n’est vraiment pas le même! J’ai donc pris pas tout à fait 12kg à ce stade. J’en avais pris près de trois fois plus pour ma première grossesse. J’ai travaillé debout sept heures par jour, durant les sept premiers mois de ma première grossesse. J’ai eu tout le loisir de me reposer pour celle-ci. Je sentais Little Miss Sunshine bouger très régulièrement et j’en étais ravie. Depuis le quatrième mois, j’ai l’impression de sentir Petit Poisson à longueur de temps, dès qu’il bouge. Little Miss Sunshine était plus douce dans ses « coups », je ne les ai jamais vraiment ressenti comme désagréable jusqu’au milieu du dernier mois de grossesse. Pour Petit Poisson, c’est différent. Il est capable de me donner des coups vraiment douloureux ou de faire se soulever toute ma cage thoracique sous prétexte que je le coince certainement un peu trop à son goût. Mais en parallèle, il suffit que je pose ma main sur mon ventre pour qu’il vienne s’y lover ou que sa soeur embrasse mon ventre pour qu’il vienne tout contre la paroi de mon ventre. Et ce sont des sensations, des images que je ne veux pas oublier!

Little Miss Sunshine est, quant à elle, très patiente. Mais elle sent bien que les choses bougent, qu’on approche de la fin. Elle est très demandeuse de ma présence actuellement. Elle demande régulièrement à revenir au sein – elle qui s’est sevrée à 17 mois. Je la laisse tétouiller et me lancer un regard désespéré en me disant « Y’a pas de lait, Maman! » Je la rassure, il y en aura pour son frère et il lui sera plus facile de revenir à ce moment-là si telle est son envie. Elle ne s’endort quasiment plus sans ma présence. Elle dort mal, se réveille plusieurs fois par nuit et vient souvent nous rejoindre dans notre lit alors qu’elle dort déja au pied de notre lit dans son lit d’appoint. Elle me demande régulièrement de lui montrer sur le calendrier quand son petit frère va arriver. Elle aimerait connaître son prénom. Nous avons longuement parlé de l’accouchement, de la douleur, de notre séjour à l’hôpital à moi et Petit Poisson. J’ai répondu à toutes ses questions. Sans en dire trop. Juste pour qu’elle ne soit pas choquée ou traumatisée si elle me voit souffrir à un moment ou un autre, qu’elle ne se sente pas abandonné quand je vais devoir partir un peu dans l’urgence. Elle est très empathique, surtout avec moi.

Je commence à être impatiente de le rencontrer maintenant notre Petit Poisson. Je me demande de plus en plus comment se passera mon accouchement. S’il pourra être plus physiologique que le premier. Si il n’y aura pas de « moment de panique » de la part de l’équipe médicale pour une raison ou pour une autre. Comment va se passer cet accouchement chinois? Je pourrai certainement vous le raconter d’ici un mois…

[Education bienveillante] [Grossesse] Plan d’organisation

Dans le but de faciliter au mieux l’intégration de notre nouveau membre de la famille dès son arrivée et de chambouler au moins les membres de la famille déja présent, nous avons réfléchit à un plan d’organisation. Bien sûr, rien n’est définitif et tout peut encore varier, mais nous voulions connaître les grandes lignes de ses prochains mois afin de préparer au mieux Little Miss Sunshine – et nous-même également. L’anticipation – même si elle n’est pas toujours possible – est depuis toujours ce qui fonctionne le mieux avec Little Miss Sunshine.

A plus ou moins cinq semaines de la naissance de Petit Poisson, j’ai eu beaucoup de discussion avec Little Miss Sunshine sur la manière dont vont se passer les choses le jour où Petit Poisson aura décidé de pointer le bout de son nez. Point d’ambulance, ni de pompiers à Shanghai, ils nous faudra donc compter uniquement sur la bonne volonté des taxis pour m’emmener à la maternité. En dehors des heures de pointe, je ne me pose pas trop de questions, mais si nous devions quitter la maison entre 8h et 9h ou entre 16h et 20h, je pense que ça serait déja plus compliqué. Mais j’avoue, je compte sur la bienveillance des Chinois, et surtout de nos gardiens d’immeuble, pour nous appeler un taxi le cas échéant.

Le Jour J, il y a de fortes chances que Little Miss Sunshine soit à l’école. Dans ce cas, elle sait que je passerai le message à la directrice française de son école pour qu’elle lui annonce que Maman et Papa sont partis à la maternité. La directrice est adorable et bienveillante, je sais qu’elle passera le message à Little Miss Sunshine de manière adéquate. Dans ce cas, c’est Ayi qui la récupérera à la sortie de l’école et qui s’occupera d’elle jusqu’au retour de Papa Lou. Nous en avons discuté, Little Miss Sunshine, sait qu’elle risque de devoir s’endormir sans nous.

Si nous devons quitter la maison un jour de week-end ou en pleine nuit, les choses se corseront un peu. Nous comptons sur l’arrivée rapide d’Ayi – qui habite à environ 20 minutes en taxi de chez-nous – pour pouvoir quitter la maison serein. Little Miss Sunshine sait que dans ce cas, elle devra rester avec Ayi jusqu’au retour de Papa Lou.

Dans ce deuxième cas de figure, Little Miss Sunshine verra certainement le début du travail. Pour la rassurer – car elle est vraiment très empathique, surtout avec moi actuellement -, je lui ai expliqué le principe de l’accouchement. Avec des mots simples, mais je lui ai parlé de la douleur, du bébé et de Maman qui vont pousser ensemble pour qu’il puisse sortir de mon ventre, de la normalité de la douleur dans ce cas et surtout que tout se passera bien pour tous les deux, qu’elle n’a pas à s’inquiéter outre mesure.

Si quelque part, dans nos plans quelque chose devait ne pas fonctionner, notre dernière option est d’emmener Little Miss Sunshine avec nous à l’hôpital. Les infirmières là-bas la connaissent déja et je suis sûre qu’il y en a l’une ou l’autre qui seront ravis de s’occuper d’elle quand Papa Lou sera avec moi. Et lui-même devra alors faire des aller-retour entre toutes les deux jusqu’à l’arrivée d’Ayi.

J’ai demandé à rester maximum trois jours à l’hôpital si tout se passe bien. En Chine, les femmes restent entre une et deux semaines à l’hôpital. C’est donc Ayi et Papa Lou qui prendront le relai avec Little Miss Sunshine durant ce laps de temps. J’ai dores et déja demandé à Ayi de m’amener Little Miss Sunshine à l’hôpital, chaque soir, après son retour de l’école. Elle pourra ainsi passer un maximum de temps avec moi et le bébé en attendant l’arrivée de Papa Lou.

Lors de notre retour de la maternité, nous avons décidé de continuer à mettre Little Miss Sunshine à l’école régulièrement. Elle passera donc son mois de juillet en camp d’été dans son école avec du personnel qu’elle connaît déja. Cela lui permettra de conserver un rythme régulier et de ne pas être encore plus chamboulé par ma fatigue et l’arrivée de Petit Frère. J’aurai toute la journée pour me reposer et j’essaierai de partager un maximum de moment avec elle chaque soir à son retour. Comme à mon habitude. C’est Papa Lou qui prendra le relais avec Petit Poisson dans la soirée, notamment pour le bain.

Nous allons essayé de passer les premiers jours du mois de juillet à quatre. Papa Lou a trois jours de congé à poser pour l’arriver de Petit Poisson et comme il s’agit d’une moitié de semaine seulement, j’ai décidé de garder Little Miss Sunshine à la maison – elle termine l’école le 30 juin. Ayi viendra nous soutenir pour les courses et la préparation des repas, nous adapterons certainement ses horaires à notre rythme durant ses quelques jours.

J’espère avoir sorti la tête de l’eau au début du mois d’août. J’espère que Petit Poisson et moi auront commencé à trouver un semblant de rythme tous les deux afin de pouvoir profiter de l’été avec Little Miss Sunshine. Elle passera effectivement son mois d’août avec moi et Ayi. Papa Lou continuera de travailler.

Enfin, nous prendrons l’avion pour notre premier retour en France avec Petit Poisson au début du mois de septembre. D’ici là, aucun membre de la famille n’aura encore pu rencontrer Petit Poisson. Les grands-parents viennent tous de nous rendre visite avant la naissance pour nous laisser tout le loisirs de nous reposer et de construire de nouveaux liens avec ce bébé avant de le présenter à la famille. Nous passerons alors entre trois semaines et un mois en France. Little Miss Sunshine de son côté retardera sa rentrée à la fin des vacances de la fête nationale, à la fin de la première semaine du mois d’octobre…

Voilà donc le déroulement, grossier, des semaines et mois à venir. Mais maintenant que tout est plus ou moins clair et organisé, malgré les imprévus qui arriveront certainement, je suis bien plus sereine…

[Roadtrip] L’hiver au Japon – Jour 3 et 4

Vous vous en doutez si vous avez lu nos aventures de la veille, mais le réveil a été trèèès difficile! Et encore. Nous avons réussi à préparer Little Miss Sunshine sans la réveiller. J’ai aidé Papa Lou à la déposer dans le Boba – porte-bébé physiologique – et elle a continué sa nuit jusqu’en début d’après-midi, sans bouger, dans les bras de Papa Lou…

Nous sommes donc allés prendre le Shinkansen à la gare de Tokyo en direction d’Osaka, où nous avions rendez-vous avec un des bons amis de Papa Lou qui a migré au Japon il y a un peu plus d’un an et demi et s’y est marié avec une Japonaise.

Nous avons rapidement acheté de quoi prendre notre petit déjeuner et notre repas de midi dans le train avant d’entrer dans le Shinkansen. Little Miss Sunshine a dormi pendant tout le voyage, se réveillant à peine pour manger et prendre ses médicaments.

Arrivé vers 14h à Osaka, nous avons retrouvé nos amis avant d’aller prendre un second déjeuner, tardif. Nous avons passé de très beaux moments à papoter, à refaire le monde, à discuter de nos futurs bébés – car eux aussi attendent un heureux événement – et d’éducation bienveillante devant nos okonomiyaki – spécialité d’Osaka, sorte d’omelettes japonaises qui sont préparés directement devant nous sur des plaques chaudes au milieu de la table.

En fin d’après-midi, nous avons décidé d’aller nous promener dans le quartier de Namba, la « ville » lumière d’Osaka. En fait, il s’agit surtout de magasins et de la lumières des enseignes qui clignotent un peu partout dans la nuit…

P1110710

Mais la promenade a été agréable et nous avons fini par aller nous installer pour dîner dans un sympathique restaurant de Yakiniku – barbecue japonais. Et puis nous avons fini par rentrer tôt. Notre hôtel était encore assez loin de là où nous nous trouvions et après la nuit que nous avions passé, nous avions hâte de nous coucher enfin. Un dernier tour en métro, nous nous sommes donnés rendez-vous le lendemain matin à Nara et nous sommes rentrés nous coucher…

P1110712

Nous avions une belle vue dégagée sur la baie d’Osaka depuis notre chambre d’hôtel…  P1110713

La nuit a été réparatrice. Little Miss Sunshine ne s’est d’ailleurs plus plaint de mal d’oreilles à partir du lendemain. Elle a sagement continué de prendre ses médicaments – dans des situations pas toujours idéales compte tenu du voyage (on a fini par mélanger l’antibiotique dans une petite bouteille d’eau que nous gardions exprès à cet effet) – que ce soit au restaurant, dans le train ou à l’hôtel…

Après une grasse matinée, nous nous sommes dirigés vers la gare avec nos bagages afin de prendre le train pour Nara. Nous avions très envie de faire découvrir le magnifique parc à Little Miss Sunshine. Papa Lou est parti acheté les billets de train, pendant que je me suis occupée de nous trouver quelques petites choses à grignoter pour le petit déjeuner. Puis nous nous sommes installés dans le train…

P1110718

Papa Lou et Little Miss Sunshine n’ont pas changé! Ils continuent de se faire des séances de câlins-rigolades à tout-va 😉

Nous avons rejoint S. l’ami de Papa Lou, sans sa femme fatiguée par son début de grossesse, peu avant midi. Nous avons décidé de manger directement à la gare avant de partir profiter du parc.

P1110721

Pour moi, ce fut soupe de udon – pâtes japonaises – et des tempura – beignets – de crevettes. Et Little Miss Sunshine? Un onigiri bien sûr! A la prune vinaigrée pour en pas changer les bonnes habitudes 😉

P1110727

Et puis nous sommes allés profiter du beau temps et du parc de Nara… Quatre ans et demi que nous n’y étions pas retourné. Et pourtant, en arrivant, j’ai tout de suite retrouvé mes marques. C’est une des visites qui m’avait beaucoup marqué lors de notre voyage de noces

P1110738

Nous avons revu la grande pagode et la multitude de petits Jizo – statuettes de pierre à l’effigie du Dieu Jizo très populaire au Japon – à l’entrée du parc. P1110734 P1110733

Nous avons pu observer les daims sacrés de très près. Ils s’approchent très facilement. Au départ, Little Miss Sunshine était impressionnée – il faut dire que les premiers daims qu’elle a croisé se battaient!

P1110744

Mais après s’être approché en compagnie de Papa Lou et avoir eu une courte explication sur la manière dont il fallait les approcher, elle s’est laissé aller à les caresser

P1110755

P1110765

Elle a même réclamé que nous lui achetions des cookies spéciaux pour les daims – ils en vendent un peu partout dans le parc, mais je n’aime pas vraiment qu’on nourisse les animaux qui sont censés demeurer sauvages… j’ai quand même fini par accepter quand elle est allée quémander de la nourriture pour les daims aux Japonais qui n’ont pas pu dire non à une jolie blonde 😉

P1110769

La promenade a été vraiment très agréable. Little Miss Sunshine a marché tout du long, sans demandé à être porté, sans se plaindre. Elle a adoré sa visite au parc de Nara et nous en parle encore régulièrement…

P1110756  P1110759 P1110767

P1110796

Pour terminer notre visite, nous sommes allés voir le Todai-ji que nous n’avions pu observer aussi bien la fois précédente puisqu’un grand festival se préparait.

 

 

 P1110774P1110778

P1110787

Nous n’avons largement pas fait le tour du parc, mais enceinte de près de six mois avec un enfant de trois ans, nous avons largement visité ce que nous pouvions. Quand on voyage enceinte, il y a parfois des choix à faire

Nous avons quitté notre ami peut avant 17h. Nous avons repris le train et avons continué notre périple jusqu’à Nagoya où nous avions réservé une nuit d’hôtel avant de prendre le chemin des Alpes japonaises…

  IMG_1662

IMG_1665

Nous avons dîner dans une très chouette Izakaya – sorte de bar-brasserie – en sous-sol avec de la très bonne musique et comme nous étions dimanche soir, très peu de monde, ce qui a permis à Little Miss Sunshine de vadrouiller à travers l’établissement à son gré.

Nous avons passé une très agréable soirée avant de rentrer prendre un bain chaud à l’hôtel et de nous endormir en rêvant de la suite de notre périple…

[Grossesse] 7 mois

Le temps file. Cette grossesse, j’en profite complètement différemment de la première. Je n’ai pas les mêmes contraintes, je ne travaille pas, je peux me reposer dès que j’en ressens le besoin, je suis beaucoup plus à l’écoute de mon corps et du Petit Poisson à venir qui nage au fond de mon ventre. Et pourtant… le temps file. 

Un nouveau mois vient de se clore et je m’en rends à peine compte. J’entame mon huitième et théoriquement avant-dernier mois de grossesse. Je me revois encore annoncer la belle nouvelle de ma grossesse à Noël à toute la famille alors que je n’étais enceinte que de trois mois à peine passés. J’étais alors tellement pressé de sentir ce nouveau bébé bouger à l’intérieur de mon ventre, de voir mon ventre lui-même s’arrondir au gré de l’épanouissement de ce nouveau bébé.

IMG_0053.JPGCe mois qui vient de passer, après qu’on m’ait répété que j’étais énorme pour mon stade de grossesse jusqu’au mois dernier, on n’a cessé de me répéter qu’on ne voyait pas que j’étais enceinte. Allez comprendre… C’est vrai que de face, on ne voit pas trop, mais alors de profil!

IMG_0054.JPGCe dernier mois, je sens toujours beaucoup bouger mon bébé. Je sens qu’il a de moins en moins de place, qu’il s’étire régulièrement. Il n’aime pas que je passe une journée entière à me promener, à marcher. Il passe alors plusieurs heures à me donner des coups, à s’étirer, à changer de position dans la soirée. Il se manifeste très régulièrement. Après chaque repas, à chacun de mes moments calmes, quand je m’assois sur une chaise ou que je m’allonge sur le canapé. Il me réveille la nuit en me donnant des coups quand ma position ne lui convient plus. Je suis régulièrement fatiguée en journée… Je sens que le troisième trimestre est bien entamé!

Dorénavant, mon suivi mensuel est terminé. Je passe à un rendez-vous à l’hôpital toutes les deux semaines. Pour les échographies, c’est un peu à la carte. Je peux les demander, ou alors j’attends qu’on me les propose. J’en ai d’ailleurs demandé une à l’occasion de la 29ème semaine de grossesse. J’avais tellement entendu que je suis « si fine » pour mon stade de grossesse, que j’ai fini par m’inquiéter et me demander si le bébé grandissait bien. On a contrôlé son poids. Et tout est normal.

Je suis heureuse, sereine. J’ai pu parlé à coeur ouvert de notre projet de naissance avec ma gynécologue qui comprend et respecte mes attentes. Je ne m’attendais pas à autant de compréhension de sa part du fait de notre différence de culture… Je suis très agréablement surprise. Je ne suis pas encore psychologiquement prête à accoucher, mais j’ai le temps… 

Le 7ème mois se clot et mon ventre est encore une fois sorti vers l’avant. On me dit que je n’ai qu’un ventre. Qu’il n’y a pas de doute que c’est un petit garçon. Que je le porte très en avant. Pour ma part, je me souviens n’avoir eu qu’un ventre ou presque pour ma première grossesse également. En tout cas, c’est ce qu’on me répétait avant le 7ème mois de grossesse. Ensuite, comme j’ai pris 32kg, il y en avait forcément un peu partout 😉

Nous avons presque tout ce qu’il nous faut pour l’arrivée de notre Petit Poisson dorénavant. Je n’attends plus qu’un énorme colis d’ApiNapi Couches Lavables pour mon équipement en couches lavables taille naissance.

Il ne reste plus qu’à patienter … et à faire patienter Little Miss Sunshine!

[Expatriation] Avoir une gouvernante à la maison

Voilà un près de trois semaines que nous avons embauché une Ayi – littéralement tante, en fait il s’agit d’une sorte de gouvernante – afin de m’aider dans les tâches quotidiennes et de prendre soin de moi lorsque le bébé sera là. Les Ayi sont choses courantes dans la communauté des expatriés en Chine. Elles sont là pour faire le ménage, le repassage, les courses, les repas, s’occuper des enfants et laisser le loisirs aux mamans de s’occuper d’elle et de sortir quand elles en ont envie.

Jusqu’à présent, je ne me sentais pas le besoin d’avoir quelqu’un chez moi huit heures par jour pour prendre soin de mon intérieur et je préfère de loin m’occuper de ma fille moi-même. Mais avec l’arrivée de plus en plus imminente de Petit Poisson, je me suis bien rendue compte qu’un peu d’aide ne serait pas superflu. Et puis il faut surtout dire qu’à 10 000km de la famille la plus proche, avec très peu de chinois et une connaissance de la culture chinoise plus que limité, un mari régulièrement en déplacement – même dans les derniers mois de grossesse -, je me voyais de plus en plus mal gérer tout toute seule. L’arrivée de notre Ayi me soulage donc énormément.

Notre Ayi se charge des tâches ménagères – ce qui me libère un temps considérable! -, d’une partie des courses – celles des repas qu’elle prépare, environ 7 ou 8 repas par semaine -, d’une partie des repas – le déjeuner cinq fois par semaine et le dîner deux à trois fois par semaine -, du repassage, … En ce qui concerne Little Miss Sunshine, c’est moi qui m’occupe d’elle. Mais si cette dernière le réclame je suis tout à fait prête à la laisser aller jouer au parc une heure ou deux avec notre Ayi. D’ici qu’elles se soient un peu plus habituer l’une à l’autre et que Petit Poisson sera né, je pense que ça arrivera occasionnellement.

Après la naissance, je ne lui demanderai pas de s’occuper de Petit Poisson. Mais par contre, de prendre le relai sur tout ce qui tourne autour: lessive, repas de la maman, préservation de notre sommeil le jour, … Afin de faciliter la mise en place de l’allaitement et d’un maternage proximal que j’ai déja spontanément pratiqué avec Little Miss Sunshine. En paralèlle, je compte consacrer un maximum de temps en soirée à Little Miss Sunshine, pour continuer à passer avec elle un réel temps de qualité, et aimerait donc que tout soit organisé en conséquence.

Pour l’instant, je consacre le temps libéré à des promenades dans Shanghai avec des amies expat ou le cercle francophone, à la préparation d’activités de toutes sortes pour le retour de l’école de Little Miss Sunshine, à faire le plein d’idées sur internet avec de futures activités pour Little Miss Sunshine, à réfléchir et acheter ce qui nous manque pour l’arrivée de Petit Poisson, à me reposer, à la lecture,…   Et puis dans les semaines qui viennent à profiter de mes parents et de mes beaux-parents qui vont venir passer chacun quinze jours à Shanghai…

Cette présence rassurante est un luxe. J’en suis bien consciente. Chaque soir, quand elle nous quitte et que Papa Lou rentre du travail, je prend la mesure du travail qu’elle effectue dans la journée. Je n’ai qu’à m’assoir et profiter de ma fille et mon mari devant un bon repas. Nos soirées sont d’autant plus longues, nous papotons d’autant plus autour d’une tasse de thé. Et je suis d’autant plus rassurée de savoir que si une urgence quelconque arrivait, je ne serai pas seule à devoir la gérer…

[Grossesse] 6 mois

Le cinquième mois de ma grossesse est bel et bien clos depuis près de deux semaines. J’ai pris du retard dans mes billets. Mais ce mois aura été bien chargé. Comme vous le savez, nous avons profité des fêtes du Nouvel An chinois pour nous octroyer une petite quinzaine de vacances au Japon. Concernant la période de grossesse, je trouve que c’est vraiment le moment de profiter à fond des derniers instants à trois. Dans moins de trois mois maintenant, nous serons quatre.

Ces vacances m’ont fait énormément de bien. Elles m’ont rassuré sur nos capacités à gérer les urgences, elles m’ont permis de prendre un peu de recul, d’être moins focalisé sur mon ventre, de me faire un tas de magnifiques souvenirs à partager plus tard quand les temps seront un peu plus durs, juste après la naissance. J’étais vraiment très en forme, pas fatiguée et heureuse de me promener à longueur de journée, bien que ravie de pouvoir me délasser dans les bains chauds le soir venu…

Petit Poisson fait déja parti intégrante de nos vies. Little Miss Susnhine a pris l’habitude de venir embrasser mon ventre plusieurs fois par jour. Elle parle régulièrement à son petit frère et répète régulièrement à qui veut bien l’entendre, qu’elle l’aime son frère! Je ne m’attendais pas du tout à de telles réactions de sa part. Je pensais plutôt à une certaine indifférence… ce qui n’est pas du tout le cas!

Depuis notre retour du Japon, les nuits commencent à se faire plus difficiles. Petit Poisson me réveille tôt tous les matins – vers 6h-6h30 du matin – mais également plusieurs fois par nuit – que ce soit pour aller aux toilettes ou parce que la position adoptée ne lui convient plus. En fait, il bouge énormément. Tout le monde était déja impressionné que je sente autant Little Miss Sunshine lors de ma première grossesse, mais là, j’ai l’impression de sentir Petit Poisson quasiment à longueur de journée, quasiment dès qu’il bouge.

IMG_6442.JPG

Mon ventre a encore pris du volume, mais contrairement aux cinq premiers mois, je ne me trouve plus si énorme. Je trouve même que mon ventre n’est pas si gros que ça pour entrer dans mon dernier trimestre de grossesse. Au niveau du poids, je n’ai pris que 6kg et demi, ce qui me rassure beaucoup quand à la prise de poids finale.

Psychologiquement, nous sommes déja tous les trois prêt à accueillir Petit Poisson. Matériellement, je crois que nous nous sommes tellement dit que nous n’avons pas besoin de grand chose, que nous n’avons encore rien organisé. C’est l’objectif que je me fixe pour ce prochain mois de grossesse: préparer l’arrivée de Petit Poisson.

Et comme dorénavant nous avons une Ayi – une sorte de gouvernante pour m’aider dans les tâches de tous les jours – à plein temps, je vais avoir largement le temps de me promener, de préparer sa venue, d’organiser notre future vie à quatre…