Notre réveillon de Noël 2016

Passer les fêtes de Noël en France est une chose pour laquelle je suis vraiment reconnaissante. Grâce à l’entreprise de mon mari – qui nous offre deux allers-retours par an -, grâce à mon mari – qui malgré ses réticences à cause du caractère « chargé » de la période -, grâce à mes enfants – qui sont toujours extrêmement calme et coopératif durant nos longs voyages – et puis grâce au fait que pour l’instant je suis toujours mère au foyer et que je n’ai pas d’impératif autre que ma famille. Je mesure notre chance. Et je la mesure d’autant plus que l’an prochain, je ne suis vraiment pas sûre que nous puissions rentrer à cette période, alors que j’aurai repris le travail depuis début septembre et que je n’aurai que deux petites semaines de congés – qui se ramènerait à maximum 10 jours en France.

Mais en attendant, laissez-moi enfin vous raconter nos jolies vacances d’hiver en France et surtout notre fête familiale de Noël.

Cette année, pour le Réveillon de Noël, nous étions impatient de voir arriver Parrain, Tata et petit A. Nous ne les avions pas revu depuis notre séjour estival dans la région parisienne au mois d’août. Et quelle joie de pouvoir observer les deux cousins, de même pas deux mois d’écart, dans leurs acquisitions respectives. Les voir évoluer côte à côte d’abord et puis finalement ensemble, les voir interagir, et puis s’entrainer l’un l’autre à s’imiter. Rien que pour ces moments bénis, les fêtes de Noël valent la peine d’être fêter en famille! C’est donc avec leur arrivée dans l’après-midi du 24 décembre que la fête a débuté pour nous!

Après de douces retrouvailles, autour d’un café, d’un thé et de délicieux petits gâteaux de Noël préparés par ma Maman, nous sommes allés nous préparer pour aller à la messe. Nous sommes allés rejoindre Nonna et GrandPapa pour la messe des enfants dans l’église dans laquelle nous avons fait baptiser Little Smiling Buddha cet été. Nonna s’occupant des Confirmants, elle était bien occupée durant la messe, mais Little Miss Sunshine a insisté pour participer avec elle. C’est donc plutôt ému que nous l’avons vu participer aux diverses étapes de la messe de Noël – défilé avec des bougies, chants en groupe dans le choeur de l’église…- avec beaucoup d’entrain. Je pense même que c’est elle que nous avons le plus entendu chanter « Les anges dans nos campagnes » alors que c’était de loin la plus jeune!

Little Smiling Buddha, comme à son habitude, a été relativement coopératif pendant la messe. Lui aussi a entonné plus d’une chanson et a beaucoup fait rire les gens autour de nous, par ses jeux et ses mimiques. Et je ne sais pas si il se rappelait du lieu de son baptême ou si c’est un hasard, mais il a été étonnement coopératif pour réaliser une petite séance photo improvisé dans le choeur de l’église à la fin de la messe!

Et puis, Noël dans la famille Kangourou, ça débute bel et bien le 24 au soir. Comme chaque année au retour de la messe des enfants, nous avons commencé par nous rassembler toute la famille autour du sapin de Noël pour s’offrir nos cadeaux. C’est chez Mamama et Papapa, en compagnie de Parrain, Tata et petit A, que nous avons eu la joie de commencer les festivités.

C’est quand on voit les montagnes de cadeaux au pied du sapin que l’on se dit que finalement ce n’est pas si mal de demander un minimum de cadeaux pour les enfants (un par famille et par enfant) parce que sinon ça serait vraiment trop! Mais quel bonheur de voir les étioles dans les yeux des enfants rassemblés autour du sapin de Noël juste avant l’ouverture des paquets. Ce petit moment où on les sent plein de gratitude et d’impatience, ébahis devant les lumières de Noël dans l’ambiance chaleureuse de cette fête…

Evidement les enfants ont été gâtés! Evidement nous avons été gâtés et nous avons gâtés nos familles. Je vous montrerai progressivement les chouettes cadeaux reçus par les enfants, au fur et à mesure de leur réutilisation, ici à Shanghai. La plupart ont été ouvert en Alsace et déjà utilisé par nos petits Loups impatients! Quel bonheur de se sentir ainsi aimé et important. Et que de beaux souvenirs à ramener dans nos têtes pour les périodes plus difficiles, loin de la famille, à l’autre bout du monde… 

Après la loongue ouverture des paquets cadeaux vient invariablement le temps de l’apéritif! Trinquer à un nouveau Noël, au bonheur d’avoir des enfants, des petits-enfants, à la douceur d’être tous ensemble, à l’amour, …

Mamama avait passé son après-midi en cuisine afin de nous concocter un délicieux repas de Réveillon. Le dîner a été classique – à notre demande, parce que Mamama voulait nous faire des choses plus originales!

Foie gras, pommes rôties et brioche.

Tournedos sur une tranche de pain grillé, sauce aux morilles, purée de céleri et pommes dauphines.

Bûche glacée et bredala.

Les enfants ont joué tard. Nous avons pu profiter de la soirée entre adulte – ou presque – à papoter, refaire le monde, prendre des nouvelles de tout le monde.

Cette soirée de Réveillon a été douce et chaleureuse. Comme je les aime… 

Et chez vous, c’est comment le Réveillon de Noël?

Vacances d’été

Ce soir, je prends l’avion avec les enfants dans le but de passer les deux mois d’été en France auprès de notre famille. Vous l’aurez compris, nous passerons une grande partie de l’été en Alsace, mais nous avons également prévu de profiter de ces vacances pour retourner à Paris. En effet, Little Miss Sunshine est très demandeuse de retrouver des repères dans cette ville qui l’a vu grandir. Nous passerons donc une dizaine de jours chez mon frère dans la région parisienne et nous en profiterons pour monter à Paris une journée ou deux.

Little Miss Sunshine est vraiment très impatiente de retrouver ses grands-parents. Six mois qu’elle n’a pas vu Nonna et GrandPapa. Trois mois qu’elle n’a pas vu Mamama et Papapa. Elle n’en peut plus d’attendre. A notre arrivée, elle va encore vouloir bruler la chandelle par les deux bouts, de peur de ne pas avoir assez de temps à consacrer aux uns et aux autres. Les premiers jours suivant notre arrivée en France sont toujours tendus, dans le sens où elle veut profiter au maximum, tout faire tout de suite, et n’arrive plus à s’arrêter, même pas pour dormir. Mais maintenant que nous le savons, nous faisons tout pour limiter son anxiété et lui expliquer bien en amont que nous allons avoir le temps de profiter.

C’est la première fois que je voyage seule avec deux enfants. Je n’appréhende pas particulièrement. Je pense que les enfants dormiront une grande partie du trajet Shanghai – Paris. C’est pour ça que je voyage toujours de nuit. Ce qui m’inquiète le plus, c’est plutôt l’enregistrement – parce qu’il y a toujours un souci avec les billets! – et le check sécurité – parce qu’avec deux enfants, deux bagages à main, une tablette, un appareil photo et le doliprane à sortir,  le tout sans perdre un enfant ou un bagage… Mais je suis triste de ne pas avoir Ayi à mes côtés – son visa a été refusé. Ce qui m’inquiète aussi, c’est l’attente de 4h à l’aéroport de Paris à 4h du matin. C’est le moment le plus difficile même quand on est deux adultes. Je sais que c’est là que ça risque d’être le plus difficile et qu’il faut que je m’organise pour que ce long moment se passe au mieux malgré la fatigue de chacun.

Mais à notre arrivée, les grands-parents seront là pour prendre le relais. Au moins pour les valises et Little Miss Sunshine. J’espère qu’il fera beau, qu’on pourra se promener dans l’après-midi et éviter un décalage horaire trop long.

Papa Lou nous rejoindra deux semaines en Alsace mi-juillet. On passera également quelques jours à Paris et puis il rentrera à Shanghai. De mon coté, je rentrerai à Shanghai à la fin du mois d’août avec les enfants. Juste un peu avant la rentrée. Le temps de reprendre nos marques, faire quelques sorties shanghaiennes et profiter de la journée d’intégration de Little Miss Sunshine le 30 août.

J’ai pas mal de billets en attente. Certains devraient rapidement être publié – sur l’hygiène naturelle infantile ou sans couche, sur les demandes des enfants et leur rythme différent, sur la difficulté d’être à l’écoute de soi et de plusieurs enfants, sur le maternage en Chine – d’autres prendront un peu plus de temps, mais devraient être publié cet été – nos différents voyages de cette année (les Tulou du Fujian, Suzhou, Qibao et Pékin), un résumé des petits chocs culturels du quotidien quand on vit en Chine, les activités réalisées avec Little Miss Sunshine sur le thème des dinosaures, le muséum d’histoire naturelle de Shanghai) sans compter les billets plein des nouveautés de cet été que j’espère partager avec vous! N’hésitez pas à me dire si certains billets vous intéressent plus que d’autres!

Je vous souhaite à toutes et tous un bel été!

[Expatriation] La difficulté du décalage horaire en famille (2)

Lors de notre premier voyage de retour vers la France, il y a à peine un peu plus d’un an, je vous faisais part de la difficulté de gérer le décalage horaire en famille. Je vous parlais également de ma peur de notre prochain voyage hivernal vers la France avec un bébé de quelques mois.

A ce jour, nous avons effectué d’autres voyages, à trois et à quatre, et j’ai donc quelques expériences en plus à partager.

Le choix de l’horaire de départ est un des critères important pour bien gérer le décalage horaire en famille. Malheureusement, nous n’avons pas des tonnes de choix quand à nos horaires de départ et d’arrivée entre Shanghai et l’Alsace. Le départ de Shanghai s’effectue habituellement le soir tard. Et c’est une bonne chose. Tout le monde est fatigué et s’endort relativement vite dans l’avion. L’arrivée à Paris est plus compliquée puisqu’il est très tôt le matin et que nous devons patienter 4 à 5h à l’aéroport. Nous en profitons habituellement pour prendre un petit déjeuner et acheter une babiole ou deux à chacun d’entre nous (livre de coloriage, sucrerie, livre, magazine,…) Nous reste alors 1h d’avion et 1h de trajet en voiture pour enfin arriver dans nos familles. Nous avons pris l’habitude de déjeuner tous ensemble – avec Papapa, Mamama, Nonna et GrandPapa – et de sortir faire une promenade tout de suite après le repas. Ce qui nous évite de nous endormir. Et les enfants, même s’ils dorment dans le porte-bébé ou la poussette ont aussi le bénéfice d’une promenade au grand air. Cette promenade est vraiment ce qui nous sauve d’un décalage horaire trop difficile à gérer en arrivant en France. 

Pour le retour, c’est plus compliqué. Aucun vol ne nous semble vraiment faciliter le décalage horaire. Le plus gérable pour nous est de quitter l’Alsace par un vol en soirée, de patienter 4 ou 5h à Paris  – d’y dîner et de se promener un peu dans l’aéroport – et de reprendre le vol de nuit direction Shanghai. Avec la fatigue des vacances, tout le monde dort relativement bien dans l’avion. Le plus difficile est l’arrivée à Shanghai vers 17h. Nous ne sommes pas de retour chez nous avant 19h et il fait donc déjà nuit. Impossible de sortir se promener. Impossible de se recoucher a 21h ou 22h alors que nous venons de nous réveiller quelques heures auparavant. On étire la soirée tant que possible, on est fatigué, on s’endort, on se réveille en plein milieu de la nuit et la lutte contre le décalage horaire débute…

Et je n’ai malheureusement pas encore trouvé de solutions pour ce vol retour. Les réveils se multiplient en plein milieu de la nuit durant la semaine qui suit notre retour. Toute la famille fini par se retrouver à papoter au lit à 3h du matin quasiment tous les jours. Finalement, au bout d’une semaine, l’effet du décalage horaire s’estompe…

Ce que nous avons donc retenu de notre premier retour en France en famille, c’est qu’il ne faut jamais faire de sieste l’après-midi suite à un retour en France matinal. La seule solution pour se remettre tous ensemble le plus vite possible à l’heure française, est de sortir s’aérer au moins une heure tout de suite après le repas.

 

Joyeux anniversaire Little Miss Sunshine 

Contrairement aux années précédentes, nous n’avons pas pu fêter l’anniversaire de Little Miss Sunshine lors d’un joli goûter familial le 1er janvier. Cette année, nous avons pris l’avion le soir du 31 décembre et fêter le passage à 2016 à quelques 10 000m de haut…

Nous avons donc choisi d’étaler les festivités sur plusieurs jours.

Tout a commencé le 29 décembre chez Nonna et GrandPapa. Nous avons organisé un petit goûter d’anniversaire intimiste, avec pâtisseries, thé et cadeaux…

IMG_6171.JPG

IMG_6172.JPG

Puis le 30 décembre au soir, nous avons poursuivi par un dîner d’anniversaire chez Papapa et Mamama. Nous avons également pu profiter de Parrain, tata F. et bébé A. Nous avons commencé les festivités par un bel apéritif et continué par un beau plat de fromages et charcuteries de Franche-Comté.

IMG_6196.JPG

Avant le dessert, Little Miss Sunshine a ouvert ses cadeaux, et en particulier la belle robe de princesse offert par Papapa et Mamama.

IMG_6226.JPG

IMG_6227.JPG

Nous avons eu droit à une magnifique danse sur la chanson de la Reine des Neiges… Elle était aux anges! Et j’ai été particulièrement émue ce soir-là de la voir aussi grande et aussi heureuse…

Pour clôturer les festivités en France – parce ce nous le fêterons encore en Chine avec les amis de la classe! – le jour J, nous sommes allés en famille au restaurant, juste avant de prendre la route de l’aéroport…

IMG_6235.JPG IMG_6236.JPG IMG_6241.JPG

Les au-revoir auront été difficiles cette fois pour Little Miss Sunshine qui rêvaient de pouvoir passer encore un peu de temps avec des grands-parents…

IMG_6246.JPG

Et cette longue journée d’anniversaire s’est clôturer par la prise de notre avion…

Il n’y a aucun doute, les 4 ans de Little Miss Sunshine auront été spécial à bien des égards… 

[Promenade] Les marchés de Noël de Strasbourg

Après avoir profité du petit marché de Noël de mon village le jour de notre arrivée et du magnifique marché de Noël d’Obernai le lendemain, nous avons pris le train pour Strasbourg une semaine plus tard pour rencontrer la Marraine de Little Miss Sunshine et profiter des marchés de Noël de la capitale alsacienne.

Little Miss Sunshine et sa Marraine

Little Miss Sunshine était impatiente de voir la ville où Papa Lou et moi avons commencé nos études. Je lui avais parlé du grand sapin de Noël de la place Kléber et elle n’avait pas oublié. C’est d’ailleurs par le marché de Noël de la place Kléber que nous avons commencé.

Le sapin géant de la place Kléber

Et je dois dire qu’il ne restait pas grand chose de ce marché. Les récents événements en France n’y était pas pour rien, mais en plus, la place était quasiment vide de monde à quelques jours de Noël… J’ai vraiment eu un pincement au coeur.

Pour nous remonter le moral, nous avons décidé de goûter au vin chaud – enfin plutôt au chocolat chaud pour moi!

Et nous avons continué notre promenade vers le marché de la place Broglie, en passant devant de jolies maisons strasbourgeoises décorées…

Joli décor de Noël

IMG_5788-0.jpg

Joli décor de Noël

Le marché de la place Broglie est depuis toujours un de mes marchés de Strasbourg préférés. Le marché aux décorations de Noël!

Un stand de santons sur le marché de Noël

Vin chaud et jus d'orange chaud

Nous avons fait une seconde pause vin chaud et chocolat chaud, avant de prendre la route du marché de la place de la cathédrale

C’est le marché que j’ai le plus pratiqué étudiante. Lorsque j’étais en classe préparatoire littéraire dans le lycée qui donne sur la place de la cathédrale, nous y passions tous les soirs du mois de décembre un petit moment à grignoter…

Les marchés de Noël de Strasbourg La cathédrale de Strasbourg à Noël

Et puis, nous avons terminé par cette belle journée par cette magnifique vue!

J’ai été heureuse de pouvoir montrer à ma fille, cette magie de Noël en Alsace qui m’a fait vibrer toute mon enfance et d’en profiter moi-même après des années sans pouvoir y mettre les pieds par manque de temps!

Et vous, aimez-vous les marchés de Noël? Quels sont vos préférés? 

Belle année 2016!

La famille Kangourou vous souhaite une belle et douce année 2016, riche en découvertes et en petits plaisirs, dans l’amour et la bienveillance…

P1110330

Une année se termine, une autre s’ouvre. Les jours, les semaines et les mois s’enchaînent à une vitesse époustouflante depuis que nous sommes arrivé en Chine.

Little Miss Sunshine vient d’avoir 4 ans, Little Smiling Buddha a déja 6 mois révolu. C’est bien la vie des enfants qui a rythmé nos vies en 2015. Je savoure avec toujours autant de délice le fait d’être maman au foyer et de pouvoir m’occuper de Little Miss Sunshine autant qu’elle le demande. Je peux vivre à son rythme à chaque fois que c’est nécessaire, à chaque fois qu’elle le demande. Elle a adoré retourner à l’école et intégrer la classe des moyens après des grandes vacances shanghaiennes… Et puis depuis le solstice d’été, c’est au rythme de Little Smiling Buddha que je vis. Les nuits entrecoupées, les tétées, les changes, les câlins, ont largement rythmé la seconde partie de cette année. Heureusement, nous avons Ayi qui est là pour m’aider. Et c’est un luxe! Un luxe que je mesure chaque jour qu’elle passe auprès de nous…

Côté voyage, nous ne nous sommes pas promené autant que j’aurai eu envie de le faire. Un seul grand et beau voyage au Japon en février cette année. Enceinte de presque 6 mois, ça a été une merveilleuse manière de clôturer notre vie à trois avant de prendre un nouveau départ à quatre. Nous sommes tout de même rentré en France deux fois cette année: en octobre et pour Noël. Little Smiling Buddha du haut de ses 6 mois à deja parcouru quatre fois 10 000km en avion! Et j’ai eu largement l’occasion de me promener dans Shanghai et ses environs et de découvrir cette ville dans laquelle je vis depuis près de 18 mois maintenant.

Cette année, la priorité sera donc donnée aux voyages. Papa Lou et moi rêvons d’au moins un week-end par mois pour découvrir la Chine. Maintenant que la période la plus difficile des tout-petits est passée et que Little Smiling Buddha et moi avons commencé à prendre notre rythme, plus rien ne nous empêche de voyager! Pour le Nouvel An chinois, nous avons déja deux voyages au programme: un week-end à Harbin, dans le Nord de la Chine pour profiter de la neige et de la glace puis une semaine dans le Fujian, pour découvrir le berceau d’une somptueuse famille de thés chinois, les Yan Cha, et nous réchauffer au soleil…

Un autre point important à mon sens, qui marquera surtout le début de cette année, sera la diversification de Little Smiling Buddha. Je m’efforce actuellement de trouver un moyen pour m’approvisionner en produits biologiques. Nous avons trouvé quelques options, je vous en reparlerai donc certainement dans les semaines à venir. En parallèle, j’ai décidé de re-préparer tous les goûters de Little Miss Sunshine moi-même. L’achat d’un robot KitchenAid devrait grandement m’aider dans ce défi!

Cette année s’annonce donc comme une nouvelle année de découvertes et de dépaysement pour nous!

[DIY] Petits cadeaux chinois

Cette année, nous avons décidé de faire des petits cadeaux typiquement chinois à la famille pour les faire profiter un peu de notre vie à l’autre bout du monde.

Ainsi, nous avons décidé avec l’aide de notre Ayi de leur offrir un joli pot de poivre du Sichuan frais en provenance direct du Sichuan. En France, il est relativement difficile de trouver du poivre du Sichuan. La plupart du temps quand on en trouve, il s’agit d’une poudre depuis longtemps éventé ou au mieux de baies vieilles et éventés elles aussi. Et pourtant le goût de cet épice ici en Chine est incomparable. Délicieusement parfumé et piquante.

C’est donc avec plaisir que j’ai cherché de jolis petits pots pour y glisser cette délicieuse épice. J’ai trouvé mon bonheur chez Ikea. J’y ai glissé les jolies baies parfumées et j’ai confectionné une jolie étiquette pour chaque petit pot.

En parallèle, nous avons découvert il y a quelques temps, les mandarines au Pu Er, ce délicieux thé fermenté du Yunnan. Papa Lou en ayant acheté un demi-kilo pour en profiter, nous avons décidé d’en offrir quelques unes à notre entourage. Le thé et les agrumes, un mélange qui ne pourrait être plus chinois… Et l’infusion qui en découle est délicieusement parfumé et rafraichissante.

Voici donc les petits cadeaux qui attendaient notre proche sous le sapin…

IMG_5405.JPG

Et vous, quels petits cadeaux attendaient vos proches au pied du sapin?