[Activités] La chenille qui fait des trous

Depuis quelques semaines, Little Smiling Buddha est totalement passionné par l’histoire de la chenille qui fait des trous d’Eric Carle, qu’il me fait lire et relire plusieurs fois au cours d’une même journée. C’est un livre que nous avons acquis en anglais, à notre arrivée à Shanghai. Little Miss Sunshine avait donc deux ans et demi. Mais j’ai choisi de lui traduire en français quand nous le lisons – sauf quand nous le lisons avec sa soeur – afin d’approfondir son vocabulaire en français dans un premier temps. Et il a déja intégré pas mal de vocabulaire au travers de cette petite histoire: la chenille, le cocon, le papillon. Sans compter certains aliments qu’ils connaissaient déja en partie. On n’insistera jamais assez sur la lecture pour l’acquisition de vocabulaire. Les livres sont des trésors!

J’aime beaucoup ce livre et nous l’avions déja bien exploité avec Little Miss Sunshine, quand elle avait trois ans et demi pour étudier le cycle du papillon. Je vous en avais d’ailleurs parlé là-bas.

Cette semaine, je me suis replongée dans mon tableau Pinterest consacré aux livres d’Eric Carle. J’y ai allègrement pioché idées et inspiration. Et j’ai commencé, comme j’avais déja dans l’idée à l’époque pour Little Miss Sunshine par créer un bac sensoriel coloré sur le sujet.

Quand nous avions acheté le livre, il y avait une peluche avec. A l’époque, je n’avais pas pensé à son utilité, mais c’est finalement plutôt sympa d’avoir une peluche pour créer facilement de jolis bacs sensoriels. Le bac a eu pas mal de succès. Surtout la feuille et l’oeuf que j’ai créé en feutrine pour l’occasion et le riz coloré qu’il manipulait pour la première fois.

Lors de la deuxième présentation, j’ai ajouté les cartes de nomenclature que j’ai créé pour l’occasion grâce aux scans du livre et au super site C’est pour vous. Après avoir été intéressé uniquement par le riz coloré, il a finalement décidé de donner à manger à sa chenille.

Je re-proposerai régulièrement le bac sensoriel à Little Smiling Buddha tant qu’il montre de l’intérêt pour celui-ci.

J’ai imprimé les jolies cartes de nomenclature en grand modèle afin que Little Smiling Buddha puisse mieux s’en servir. J’ai dans l’optique de les conserver grâce à un anneau de porte-clef pour les ranger facilement, mais aussi pour y revenir aussi souvent que l’envie nous en prend. Mais pour le moment, comme nous nous en servons quasi quotidiennement, je les ai laissé libre.

L’utilité des cartes de nomenclature est très variée. Quand je les donne à Little Smiling Buddha, il cherche spontanément ce qu’il connait pour me dire le nom de l’objet représenté. Ensuite, souvent, on reprend les cartes ensemble en les nommant, chacun notre tour. Mais ce que je préfère, c’est lire le livre et le laisser chercher seul la carte correspondant à ce dont nous sommes entrain de parler. Pour réduire la difficulté, je ne pose jamais toutes les cartes sur la table, je les sélectionne par rapport à son intérêt. Comme je le disais plus haut, on les utilise aussi avec le bac sensoriel. Mais dans ce cas-là, je n’interviens pas le laissant découvrir et jouer à son rythme.

Little Miss Sunshine aussi y trouve son intérêt. Grâce aux trois écritures, elle commence à déchiffrer et même à écrire. Elle a d’ailleurs spontanément cherché un stylo et du papier en m’annonçant qu’elle allait essayer d’écrire les mots en attaché grâce aux cartes de nomenclature.

Je savais que les cartes de nomenclature lui plairait – et ça fait d’ailleurs un long (trop long) moment que je ne lui en avais pas proposé -, mais je ne pensais pas qu’elle les utiliserait spontanément pour écrire en attaché.

J’ai également imprimé un mini jeu de mémory, des images séquentielles et le cycle de la vie du papillon. Little Miss Sunshine a très tôt apprécié les jeux de mémory. Je ne sais pas si ce sera pareil pour Little Smiling Buddha, mais il a l’air de suivre les pas de sa soeur à ce sujet… Pour les images séquentielles, pour le moment, on fait ensemble en parlant de ce qui se passe dans le livre, juste après sa lecture. Quant au cycle de vie du papillon, on l’utilise avec le livre au courant de la lecture pour mettre le doigt sur chaque étape. Little Miss Sunshine est également fière d’utiliser toutes ces ressources, pour elle en feuilletant le livre, ou pour le raconter avec ses propres mots à son frère.

J’ai encore l’intention de faire un peu de bricolage sur le sujet. Je pense notamment faire de la peinture avec des ballons, Little Smiling Buddha aimant beaucoup varier les ustensiles pour peindre. J’ai aussi l’intention de refaire de la pâte à modeler maison et de proposer une invitation à créer sur le sujet de la chenille qui fait des trous, sur le même principe que celle proposée pour l’automne. Ensuite, tout dépend de l’intérêt des enfants pour le sujet. Mais quoiqu’il en soit, j’ajouterai des photos au fur et à mesure de nos créations.

J’adore exploiter les livres pour créer des activités, et vous, qu’en pensez-vous? 

[Livre jeunesse] Réunis

Réunis est un album absolument magnifique qui traite parfaitement de la réalité du Nouvel An Chinois en Chine. Ici pas de stéréotype à l’Occidental.

Lors de la fête du livre de l’école de Little Miss Sunshine l’an dernier, nous avons eu la grande chance de rencontrer l’illustrateur de ce magnifique album. Nous avons échangé quelques mots en Chinois, il a dédicacé le livre à Little Miss Sunshine, mais surtout, il a tenu à faire une photo souvenir avec chacun d’entre nous. Cette anecdote, forte de sens à mes yeux, me fait encore sourire aujourd’hui.

Dans cet album, le dessin est pur et beau. Il retranscrit avec beaucoup de douceur et de couleurs la Chine telle qu’elle est. On y reconnait les canaux et les jolies maisons blanches aux tuiles noires de Suzhou. Les joues joliment rouges de Maomao, typique des enfants chinois en hiver toujours trop couvert. La petite fille qui s’endort paisiblement entre ses deux parents, alors que ceux-ci ne se retrouvent que quelques jours par an.

L’histoire nous raconte ce que vivent la plupart des Chinois chaque année. Malgré le développement des transports en commun, nombre de Chinois, compte tenu du coût ou des contraintes de travail, n’ont pas l’occasion de retrouver leur famille plus d’une ou deux fois par an. Le Nouvel An Chinois est donc la période idéal pour les retrouver. L’autre moment privilégié est la fête nationale chinoise autour du 1er octobre.

C’est le cas d’Ayi par exemple. Elle rentre dans le Sichuan, sa région natale où vit encore une grande partie de sa famille, une ou deux fois par an. Elle privilégie l’été puisque nous sommes absent deux mois complets. Elle voit son fils une fois par an et n’a pas vu son mari qui travaille au Tibet depuis quatre ans. La vie de famille n’est de loin pas identique à la nôtre en Chine.


Ce livre revient donc sur ce phénomène d’éloignement que vivent beaucoup de Chinois, mais également sur les grandes traditions qui rythment les jours qui précèdent et suivent le Nouvel An Chinois. A la fin du livre, comme souvent chez cet éditeur jeunesse de grande qualité, on retrouve des explications plus concrètes sur les traditions du Nouvel An Chinois. Un album d’une grande richesse.

C’est un énorme coup de coeur pour nous! Et nous le lisons toujours avec la même émotions.

Réunis, Yu LiQiong et Zhu ChengLiang, HongFei Cultures, 14,50€

[Les enfants du monde] Les Inuits 

Voilà un bon moment que Little Miss Sunshine me réclame de voir comment vivent les autres enfants dans le monde. Notre expatriation en Chine lui a clairement fait prendre conscience des différences de culture, d’éducation, de manière de voir le monde qu’il peut y avoir entre deux pays.

J’ai longtemps repoussé le moment d’aborder ce thème, par manque d’inspiration et par manque de support. Mais cet été, avec Nonna, nous avons trouvé quelques livres pour aborder le sujet, alors je m’étais mis cette idée de côté pour l’hiver.

Après une énième demande de sa part, je me suis enfin mise au travail. Avec Noël qui approche, son anniversaire Reine des Neiges qui est en cours d’organisation et le thème des Indiens d’Amérique abordé à l’école, j’ai décidé de commencer notre découverte par les Inuits. Et elle a été ravie de découvrir mes prévisions.

En parallèle, je suis également entrain de rassembler des lectures et de mettre au point des activités d’ordre plus général sur le thème des enfants du monde, thème dont je vous parlerai dans un prochain article.

Voilà une idée de ce que nous avons prévu de faire sur le thème des enfants Inuit, sachant que tout est susceptible d’évoluer en fonction des envies de Little Miss Sunshine:

  • Lectures:
    • Ituko, enfant Inuit chez PEMF
    • L’ours géant et autres histoires des peuples inuit chez Syros Jeunesse
  • Comptines:
    • Dans mon pays d’hiver
    • La danse des esquimaux
      • + inventer une chorégraphie simple
  • Vidéo:
  • Jeu:
    • Mes pantins de Neige chez Mitik
      • Nous les avons assemblé l’hiver dernier, mais nous les ressortirons avec beaucoup de bonheur!
  • Art créatif:
    • Création d’un masque inuit à partir de modèle en pâte à modeler durcissante
    • Création d’un attrape-rêve à partir d’une assiette en carton
    • Création d’un univers du pôle Nord
    • Création d’un flocon de neige en élastique

IMG_9350.JPG

  • Création de personnages inuit en perles Hama
  • Création d’une guirlande de personnages Inuit à accrocher dans la chambre

Il y a aura peut être encore d’autres activités sur le sujet, en fonction de l’intérêt de Little Miss Sunshine. J’ai quelques idées supplémentaires et plus de détails sur le tableau Les enfants du monde: les Inuits sur Pinterest. Un des fils rouge pour passer au thème suivant (les enfants Massaï ou les enfants aborigènes) sera la compréhension de la notion de nomadisme. 

J’en profite pour intégrer Little Smiling Buddha, 18 mois, au projet. Son magazine Kolala est arrivé il y a quelques jours et il traite des phoques, c’est un heureux hasard.

  • Lectures: 
    • Kolala n°16 TocToc le bébé phoque
    • Regarde dans la neige chez Petit Nathan
  • Comptines:
    • Dans mon pays d’hiver (en version signé)
  • Art créatif:
    • Création d’un pingouin en boite à fromage
    • Création d’un igloo en polystyrène

Je sens qu’on va beaucoup s’amuser sur ce sujet et qu’il risque de nous tenir en haleine jusqu’au Nouvel An Chinois! 

Pour ne rien rater de nos avancées sur le thème, n’hésitez pas à nous rejoindre sur la page Instagram du blog!

[Activité] Sur le thème des papillons

Il y a un peu plus d’un mois, Ayi nous a ramené des vers à soie. J’ai trouvé l’idée vraiment très sympathique et j’ai tout de suite imaginé et réfléchi à toutes sortes d’activités et d’apprentissages que je pouvais mettre en place autour de ce thème pour satisfaire la curiosité de Little  Miss Sunshine .

Nous les avons installé dans un grand bocal. Il y avait une quinzaine de vers à soie. J’ai commencé par me renseigner à leur sujet pour pouvoir en dire un peu plus à Little Miss Sunshine quand elle me poserait des questions. J’ai appris qu’il s’agissait de Bombyx du mûrier, les vers à soie avec lesquels on fabrique ensuite de la soie. Ayi nous avait également ramené des feuilles de mûriers en parallèle pour qu’on puisse les nourrir.

IMG_0203.JPG

  IMG_0211.JPG

Et il fallait les nourrir! Nous devions mettre une dizaine de feuilles de mûriers dans le bocal au moins cinq à six fois par jour. Little Miss Sunshine s’en occupait matin et soir, mais je me retrouvais régulièrement à devoir ajouter des feuilles, dans la matinée, dans l’après-midi ou même avant d’aller nous coucher. C’est impressionnant ce que peut manger une chenille!

Nous avons passé de longs moments à les observer… Et puis, un soir, une des chenilles a commencé à avoir un comportement bizarre. Elle se tortillait dans tous les sens, jetait régulièrement sa tête en arrière, et puis nous avons compris qu’elle allait commencer à créer son cocon. Le lendemain en effet, elle était entrain de fabriquer notre premier cocon.

  IMG_0210.JPG

Une seule chenille est morte sans faire de cocon. Nous avons donc eu treize cocons au total. Les chenilles se sont transformés en cocon chacune à leur rythme, étalées sur une semaine environ. Au bout d’environ dix jours, le premier cocon a éclos. Et nous avons eu la confirmation, qu’il s’agissait bien de Bombyx du mûrier.

 IMG_0391.JPG

Il s’agit d’un très joli papillon de nuit entièrement blanc. Avec un très joli visage blanc et marron. Des antennes marrons. Il a un aspect un peu fantomatique qui me plaît beaucoup. Malheureusement, les cocons ont tous éclos pendant la nuit, sauf un. Ce dernier, je l’ai vu sortir du cocon, mais le temps d’attraper mon téléphone pour le filmer, c’était trop tard, il était déja sorti… Little Miss Sunshine et Papa Lou n’ont donc pas assisté à la naissance d’un papillon, mais ils ont largement pu observer comment leurs ailes, toutes fripées au départ, se défripaient au fil du temps.

IMG_0408.JPG

Les Bombyx du mûrier sont des papillons qui ont été trop domestiqué par l’Homme. On ne les trouve plus dans la nature à l’état sauvage. Ce sont des papillons qui ne savent pas voler. Ils ne font que sautiller plus ou moins bien pour aller rejoindre une femelle et se reproduire. Au bout de quelques jours, une fois que l’accouplement a eu lieu et que la femelle à pondu ses oeufs, le papillon meurt. Nous avons des centaines d’oeufs à présent. Nous allons les conserver. Je ne sais pas si les conditions sont réunis pour que de nouveaux vers à soie voient le jour. Mais nous sommes ravis d’avoir pu observer en direct tout le cycle de vie des Bombyx du mûrier.

Pour approfondir ce que nous observions, j’ai créé à Little Miss Sunshine un cahier d’activités sur le thème des papillons. Vous trouverez sur ma page Pinterest (tableau: Autour des insectes) une grande partie des ressources que j’ai utilisé.

IMG_0244.JPG IMG_0243.JPG

IMG_0241.JPG

IMG_0242.JPG

Nous avons réalisé des jeux de logiques, du graphisme, du coloriage. Nous avons travaillé les chiffres, les lettres, … Nous avons créé un mémory des papillons et nous nous sommes inspirés de fiches que nous avons trouvé pour créer de jolis tangram en forme de papillons ou de chenille. Chaque thème abordé avec Little Miss Sunshine nous permet de voir et revoir de nombreuses notions tout en s’amusant.

Nous nous sommes principalement appuyés sur un petit livre que nous aimons beaucoup The very hungry caterpillar d’Eric Carle pour parler du cycle de vie du papillon.

IMG_0240.JPG

Autour de ce livre, il est possible de travailler beaucoup de notions et pas uniquement le cycle de vie des papillons. On trouve beaucoup de parents anglophones qui pratiquent le homeschooling ou pas qui partagent leurs idées de créations et d’activités autour de ce petit livre. Je le trouve vraiment très riche – comme je trouve très riche cet autre album dont je vous ai déja parlé.

IMG_0239.JPG

Ce petit livre nous permet notamment de pratiquer l’anglais (que Little Miss Sunshine commence a bien intégrer), mais nous avons également remis dans l’ordre une série d’images séquentielles, nous avons travaillé les chiffres, nous avons colorié le caterpillar, nous l’avons fabriqué à l’aide d’une boite à oeuf,…

Une dernière idée que nous n’avons pas encore mise en place me reste en tête, la création d’un bac sensoriel sur le thème du livre… Mais je vous en parlerai quand nous l’aurons réalisé!

Et vous, comment vous y prenez-vous pour aiguiser la curiosité de vos enfants?

[Abonnement] Les magazines de Little Miss Sunshine 3 ans

Depuis qu’elle a 8 ou 9 mois, Little Miss Sunshine est abonnée à des magazines. La lecture faisant partie intégrante de notre mode de vie, elle est très rapidement devenue elle-même très demandeuse. A l’origine, c’est Nonna qui nous avait proposé de lui offrir un abonnement. En règle générale, je préfère les albums, j’aime pouvoir lire le livre avant de le lire à ma fille afin de savoir exactement de quoi il en retourne et s’il est en adéquation avec nos principes éducatifs bienveillants. Mais je me suis finalement laissé tenter par l’option du magazine: pour la joie qui se lisait sur son visage en ouvrant la boîte aux lettres, pour la diversité de lectures et d’activités que ça nous a apporté, pour les idées que ça à pu me donner… Et ensemble avec Nonna, nous avons choisi Popi.

IMG_0540.JPG

D’un point de vu bienveillant, on repassera. Notamment à cause de Petit Ours Brun. Certaines histoires le sont relativement et d’autres pas du tout. Mais l’avantage du magazine, c’est qu’on le feuillète, que les histoires sont courtes, vite lu par Maman et j’avoue je ne me gêne pas de changer la fin d’une histoire ou de modifier quelques expressions pour les rendre plus bienveillantes… Mais dès le départ, nous avons beaucoup joué avec les dernières pages du magazine, puisqu’à chaque numéro, elles sont consacrés à un univers: le petit monde du docteur, le petit monde de la crèche, le petit monde des animaux de la montagne, le petit monde de la ferme, … C’est vraiment très riche pour l’apprentissage de vocabulaire, pour développer le sens de l’observation, pour jouer à « cherche et trouve », pour laisser l’enfant raconter ce qu’il voit, … L’autre partie du magazine que nous aimions beaucoup s’était la surprise. A chaque numéro, il y a un petit bricolage très rapide à faire à créer avec l’enfant et ensuite, on peut découvrir quelque chose de nouveau sur la double page: un petit poussin qui cherche sa Maman (et qui la trouve), des enfants qui construisent un bonhomme de neige (qui apparait comme par magie), un petit bonhomme qui grandit et qui passe du biberon à une assiette de pâte,… Parfois cette page est remplacée par une histoire de Lili Souris avec un petit montage également qui plaisait toujours beaucoup à Little Miss Sunshine. A noter aussi qu’on a adoré le principe des calendriers de l’Avent offert dans le magazine à chaque mois de novembre! Bref, nous avons été abonné à Popi un peu plus de deux ans et malgré ses défauts, nous avons toujours grandement apprécié de le recevoir.

Pour Noël, alors que Little Miss Sunshine allait avoir trois ans, Nonna m’a proposé de lui offrir de nouveaux abonnements plus adaptés à son âge et de nous les faire envoyer directement à Shanghai. J’ai été ravie de constaté que c’était possible! Nous avons pas mal réfléchi avant de trouver les abonnements qui nous convenaient. Et finalement, nous avons opté pour Pomme d’Api – que j’estime dans la suite le Popi -, Les belles histoires, – parce qu’ils nous permettent d’avoir régulièrement de nouvelles histoires pour le soir, ce qui n’est pas forcément évident quand on vit à l’étranger, – et Wakou – pour la passion que Little Miss Sunshine voue actuellement aux animaux et au corps humain.

  • Pomme d’Api

Il faut bien le dire, j’ai été très agréablement surprise par ce magazine. Je m’attendais à quelque chose de très peu bienveillant, plus dans l’esprit de Popi, et finalement j’ai été très agréablement surprise notamment par le petit livret pour les parents qui ces derniers mois à régulièrement fait une belle place à l’éducation bienveillante. Ce n’est malheureusement pas toujours le cas pour les histoires qui sont dans le magazine, mais je continue mon système de pré-lecture/lecture à ma sauce, que j’avais déja mis en place avec Popi et que je réalise d’ailleurs régulièrement dans d’autres livres aussi…

IMG_0537.JPG

On aime notamment La question à Zig Zag – très souvent tourné autour de l’environnement ou du quotidien: le vent, les saisons, que sait faire un bébé, … – Les pom’devinettes – que Little Miss Sunshine adore résoudre -, la double page AnimOh! – qui décrit à chaque numéro un animal différent, son lieu de vie, … -, la double page La classe d’Oscar – pour le jeu d’observation, parce que l’enfant peu suivre en partie la lecture de la petite histoire avec les petites images qui se glissent dans le texte – la grande histoire – pour la lecture du soir – et les petits philosophes – qui permettent de réfléchir à des sujets tels que les disputes entre amis, les saisons, qu’est ce qui est beau?, … – ainsi que les pages de jeux et l’atelier Pomme d’Api pour les sympathiques bricolages que nous prenons beaucoup de plaisir à réaliser.

On aime moins SamSam – parce qu’on ne comprend pas toujours bien l’intérêt de l’histoire… – Petit Ours Brun – ça dépend des histoires, mais la plupart du temps la réaction des parents m’horripile! – et Adélidélo – mais là encore, ça dépend des histoires…

Et on a adoré le numéro spécial avec le calendrier de l’Avent et l’histoire à continuer chaque soir du mois de décembre!

En conclusion, on est vraiment content de notre choix et agréablement surpris par ce magazine! 

  • Les belles histoires

Nous avons longtemps hésité entre celui-ci et Histoires pour les petits. Nous avons acheté un magazine de chaque avant de faire notre choix et je dois bien avouer que je ne sais plus vraiment ce qui a fait pencher la balance pour Les belles histoires.

IMG_0536.JPG

Quoi qu’il en soit, on aime la grande histoire et la petite histoire– en règle générale, relativement bienveillante ou avec une fin qui remet bien les choses en place ou si vraiment je mets à ma sauce, et on aime également les couleurs et le graphisme des illustrations la plupart du temps, avec quelques fois un vrai coup de coeur! -, et l’histoire sans paroles de Polo le petit aventurier – qui permet à l’enfant d’exprimer ce qu’il voit et d’essayer de raconter l’histoire par lui-même. Parfois, suivant le mois, il y a une double page Les bons moments avec un bricolage à réaliser – c’est notamment le cas à Noël, pour la Fête des Grands-mères ou encore pour la Fête de la musique et vous vous en doutez, on aime beaucoup! J’aime aussi les conseils de lectures pour les enfants dont je m’inspire parfois.

Bref, encore un choix que nous ne regrettons pas, même si nous tenterons certainement Histoires pour les Petits quand notre Petit Poisson sera en âge de l’apprécier! 

  • Wakou

Ce magazine, c’est notre coup de coeur à Little Miss Sunshine et moi. Il correspond exactement à nos attentes à toutes les deux.

IMG_0538.JPG

J’avais peur au départ que ce magazine ne soit pas assez adapté à Little Miss Sunshine compte tenu de son jeune âge (3 ans au début de l’abonnement), mais finalement ma petite curieuse s’y retrouve vraiment!

On adore les dossiers  sur la vie animale et la double page de jeux qui y est associé –  dont on s’inspire d’ailleurs régulièrement pour créer ensuite nos propres cahiers d’activités -, la double page de bricolage super rapide à réaliser en toutes circonstances (une paire de ciseaux, un tube de colle ou un rouleau de scotch suffisent!), l’histoire en photos – qui tourne toujours autour d’un animal et de ses habitudes de vie – la partie Ton corps – qui plait énormément à Little Miss Sunshine, très demandeuse à ce sujet actuellement! – et l’aventure de Petit Chaman sur la quatrième de couverture – c’est toujours la première chose que Little Miss Sunshine me demande de lire et le premier sujet dont nous discutons et débattons ensuite!

On aime bien la double page Activité – toujours quelque chose à fabriquer ou une recette à expérimenter -, l’histoire du soir – pas toujours totalement bienveillante, mais quand même – la question – qui tourne souvent autour de l’environnement ou de animaux – énergie renouvelable, comment respirent les poisson,  pourquoi il faut sauver les fôrets, … – le poster – Little Miss Sunshine réclame d’ailleurs régulièrement que je lui accroche sur la porte de son armoire – et Petit reporter – qui nous emmène toujours avec un ou des enfants à la découverte d’une exposition, d’un parc ou d’une école écolo.

On aime moins l’histoire de Wakou en première page – mais sans doute parce que Little Miss Sunshine est encore un peu petite pour comprendre parfois -, la double page Chiens, chats et Compagnie – parce que nous ne sommes pas concerné, mais les conseils pour s’occuper des animaux domestiques sont relativement bien pensé! -, Balez & Malina – mais là encore, c’est peut être plus une question d’âge pour la compréhension de Little Miss Sunshine.

Bref, ce magazine, c’est vraiment notre coup de coeur, celui qu’on attend devant la boite aux lettres avec le plus d’impatience! 

Deux autres magazines ont retenu notre attention. Mais nous n’avons pas franchit le cap de l’abonnement pour le moment. Il s’agit de:

  • Youpi

Ce magazine s’adresse aux enfants un peu plus grands (à partir de 5 ans), mais c’est également un coup de coeur pour toutes les deux. En prenant le temps d’expliquer un petit peu, il n’est finalement pas si compliqué à comprendre pour Little Miss Sunshine.

On adore la première partie Raconte-moi le monde – on apprend toujours quelque chose de vraiment intéressant -, les Animaux du monde – on aime beaucoup le reportage photo! -, la nature près de chez nous – la plupart du temps on découvre une fleur ou une plante de nos contrées (Europe) et son lieu de vie – et enfin le dossier L’expérience – qui donne vraiment de supers idées d’expérience à réaliser avec les petits pour comprendre les sciences!

On aime As-tu tout lu? – qui nous permet de refaire un point sur notre lecture et de voir notre niveau de compréhension des dossiers – , les BD Les riquiquis et Grand-Père sauve la planète.

On aime moins les devinettes – mais parce qu’elles s’adressent à des enfants plus âgés que Little Miss Sunshine -, la page J’apprends à dessiner – qui est encore trop compliqué pour Little Miss Sunshine – et Bambou, Kika et le crayon magique – qui s’adresse également à des enfants plus âgés.

Bref, vous l’aurez compris, un réel coup de coeur également qui viendra certainement un jour remplacer Wakou quand Little Miss Sunshine sera en âge de mieux apprécier. 

    IMG_0539.JPG

  • Peppa Pig

C’est au travers d’une publicité dans un de nos magazines que nous avons découvert l’existence de ce magazine Peppa Pig. Little Miss Sunshine qui est fan de la petite cochonne a tout de suite demandé à l’avoir. Aussitôt dit, aussitôt fait, ou presque, puisqu’il a fallu attendre l’arrivée de Papapa et Mamama à Shanghai pour le recevoir. Il s’agit du numéro 1. Mais nous avons été conquises toutes les deux.

On a beaucoup aimé l’Histoire – dans la droite ligne des dessins animés avec des conseils de lecture et de description des images pour les parents – l’imagier – notamment parce qu’il fallait coller de nombreux autocollants! – les jeux – qui correspondent exactement à ce que j’attends d’un magazine pour les enfants de cet âge (3 à 6 ans) – les pourquoi de Peppa Pig – qui concerne les animaux de la ferme dans le premier numéro – et Allô docteur – parce que Little Miss Sunshine est très demandeuse en ce qui concerne le corp humain et son fonctionnement!

On a moins aimé la page bricolage – mais surtout parce qu’il faut accumuler une bonne dose de matériel pour le réaliser et que Little Miss Sunshine a été très frustré que nous ne l’ayons pas à disposition – et la recette – qui est au demeurant simple (des cupcakes), mais demande une certaine dextérité pour la réalisation des décors (en forme de Peppa Pig) sans compter que je ne trouve pas de pâte à sucre à Shanghai.

Bref, les défauts que nous avons trouvé à ce magazine n’en sont pas vraiment. A voir si le deuxième numéro tient ses promesses (c’est un trimestriel) et dans ce cas, nous nous abonnerons certainement! 

Et vous, avez-vous des abonnements à des magazines pour vos enfants? Quels sont vos coups de coeur? 

[Livre jeunesse] Le loup qui voulait faire le tour du monde

C’est un peu par hasard, en cherchant un livre qui traitait de voyage, juste avant notre départ pour la chine, que je suis tombée sur ce livre sur lequel j’ai totalement craqué.

IMG_0547.JPG

Little Miss Sunshine connaissait déja Le Loup au travers du livre Le loup qui voulait changer de couleurs et aimait beaucoup ce personnage. Alors je n’ai pas hésité un instant à acheter ce beau livre.

Le Loup s’ennuie dans sa forêt.

IMG_0549.JPG

Alors il décide de faire sa valise et de partir en tour du monde. On le suit dans ses aventures à Paris,

IMG_0550.JPG

en Angleterre,

IMG_0551.JPG

en Italie,

IMG_0552.JPG

en Egypte et au Kenya,

IMG_0553.JPG

à Madagascar et au Népal,

IMG_0554.JPG

en Chine et en Australie,

IMG_0555.JPG

en Amérique du Sud et à New York,

IMG_0556.JPG

et au Canada. Et puis il est fatigué de parcourir le monde et décide de rentrer narrer ses aventures à ses amis de la forêt.

Ce petit livre est extrêmement riche. Il convient à mon sens à des enfants d’âge très différent et à des stades de compréhension très différents également. Les plus petits aimeront les mésaventures amoureuses du Loup, les couleurs et les dessins. Les petits commenceront peut être à poser des questions sur les différentes destinations du Loup. Et les plus grands pourront totalement se plonger dans le tour du monde du Loup.

C’est aussi une base géniale, un outil de réflexion et de travail sur les pays, les continents, le monde, le voyage. C’est bien simple, nous l’utilisons très régulièrement avec Little Miss Sunshine et j’ai encore mille et une idée d’activités autour de ce livre.

Suite à notre départ en Chine, Little Miss Sunshine a été très demandeuse en ce qui concerne la géographie. Et ce n’est pas évident de parler de géographie à un enfant de même pas trois ans. Nous avions bien investi dans un super atlas qui nous a beaucoup servi et nous sert toujours, mais rien ne vaut une histoire d’aventures… Et la mappemonde qui se trouve au dos de la couverture nous permet à chaque lecture de situer le Loup dans ses aventures (ce qu’elle arrive à faire d’elle-même maintenant).

IMG_0548.JPG

Ce livre est vraiment un véritable coup de coeur pour toutes les deux. Et encore aujourd’hui, nous le relisons très régulièrement et nous l’utilisons régulièrement dans nos activités géographiques!

[Roadtrip] L’hiver au Japon – Jour 1

Ce voyage au Japon, je l’attendais depuis longtemps! Deux ans que nous n’y étions pas retourné. Et quand Papa Lou m’a proposé d’y aller pour le Nouvel An chinois, je me suis d’abord dit que c’était de la folie de quitter la Chine à cette occasion. Et puis après réflexion, le Nouvel An Chinois étant une fête de famille, nous n’allions de toute façon pas vraiment pouvoir participer et voir ce qu’il se passait. Voyager en Chine était également exclu du fait du nombre de voyageurs sur les routes à cette période. D’après une statistique entendue par Papa Lou, chaque jour des congés du Nouvel An Chinois, deux millions de personnes ont quitté Shanghai par la route, le train ou un des deux aéroports! Je ne me suis donc pas fait prier

Hasard du calendrier, le Nouvel An Chinois coïncidait cette année avec la date de mon anniversaire. C’est donc le jour de mon anniversaire que nous avons pris l’avion en direction de Tokyo. Nous sommes partis tôt le matin, pour arriver à l’aéroport de Tokyo Haneda vers midi. C’est la première fois que nous arrivions sur le territoire japonais par cet aéroport, très pratique, puisqu’en une trentaine minutes de métro, en ligne direct, nous étions dans le quartier d’Asakusa, là où nous logions.

C’est un quartier vraiment très agréable et vivant que nous apprécions beaucoup et dans lequel nous revenons à chaque fois que nous passons par Tokyo.

P1110601

 Après avoir déposé nos bagages à l’hôtel – nous voyageons toujours très léger, malgré le jeune âge de Little Miss Sunshine, mais je vous reparlerai de sa valise dans un autre billet -, nous sommes donc partis à la redécouverte du quartier.

P1110609

P1110611

P1110612

P1110616

Le temple est immuable. Comme nous utilisons souvent le quartier d’Asakusa comme lieu de logement et que nous nous promenons toute la journée, la plupart des fois que nous avons visité le quartier, c’était de nuit. C’est donc avec un grand bonheur que j’ai découvert le temple en plein milieu de l’après-midi, sous un magnifique soleil et un beau ciel bleu, ainsi que toutes les petites échoppes ouvertes

P1110617

P1110624

Certaines échoppes sont vraiment magnifiques. C’est notamment le cas de cette jolie boutique traditionnelle d’éventails japonais. Nous avons déja nos petites habitudes dans ce quartier, et je me dirige volontiers vers certaines boutiques que je connais pour en rapporter des souvenirs…

Et puis peu après 17h, la nuit commence à tomber et le quartier se vide progressivement… Les échoppes ferment les une après les autres. C’est quelque chose qui nous a beaucoup dérouté lors de nos premiers voyages au Japon, tout ferme très tôt, même dans les grandes villes et les Japonais – comme les Chinois d’ailleurs – dînent très tôt. La plupart des restaurants ne servent plus après 20h30.

P1110621

Et comme c’était mon anniversaire, j’ai choisi de retourner dans un petit restaurant coréen que nous avions déja expérimenté lors de notre dernière visite à Tokyo. Le barbecue était délicieux!

P1110629P1110630

Accompagné d’un assortiment de kimchi et de thé glacé, je me suis régalée.

P1110632

 Et puis nous avons poursuivi le repas avec une sorte de fondue, délicieuse également. Nous avons dîné tôt, très tôt. Nous avons donc largement pu profiter des bains de l’hôtel à notre retour. Little Miss Sunshine se souvenait exactement du fonctionnement des bains japonais. Il faut dire qu’un de ses livres préférés depuis plus de deux ans est Le bain de Mako de Kyoko Matsuoka. Je vous en ai déja parlé là-bas. J’essaierai de préparer un article sur les bains japonais à l’occasion.

Nous nous sommes endormis les uns contre les autres, heureux d’être enfin de retour au Japon et le sourire aux lèvres en pensant à la surprise que nous réservions à Little Miss Sunshine le lendemain

[Livre jeunesse] La belle histoire de Noël

Voilà un coffret que nous venons de recevoir par la Poste dans un colis tout droit venu de France envoyé à Little Miss Sunshine par Mamama et Papapa. Et c’est un gros coup de cœur.

IMG_5869.JPG

Nous n’avons pas trouvé de crèche en Chine. Nous avions l’intention d’en fabriquer une nous-même, Nona et GrandPapa nous avaient même envoyé un modèle à créer en carton, mais nous avons été pris par le temps. Alors en voyant arriver ce joli coffret des éditions Nathan, nous avons été comblé!

IMG_5870.JPG

Il s’agit d’un livre retraçant la Belle histoire de Noël et le coffret en lui même sert de support pour une jolie crèche dont les personnages sont prédécoupés dans du carton épais. La crèche est vraiment très jolie. On y trouve tous les personnages classiques ainsi que les bergers et les rois mages. Elle est extrêmement simple à monter pour un enfant puisqu’il suffit d’introduire les personnages dans les encoches prévues à cet effet sur le fond du coffret. Little Miss Sunshine l’a fabriqué sans mon aide.

P1100672

Quant au livre, il retrace toute l’histoire de Noël. De l’annonce à Marie de l’Ange Gabriel en passant par le voyage vers Bethléem, la naissance de Jésus et jusqu’à l’arrivée des rois mages. L’histoire est très simple et très complète. Les images très colorées me plaisent beaucoup. Little Miss Sunshine les a beaucoup commentées.

IMG_5871.JPG

Un réel coup de coeur pour toutes les deux. Et en plus, dorénavant, nous aurons une crèche au pied du sapin…

IMG_5872.JPG

Et vous, avez-vous eu des coups de coeur dans les histoires de Noël cette année? 

La belle histoire de Noël, C. Pellissier, V. Aladjadi, D. Chedru, Nathan, octobre 2014.